Rebloger via Allainjules

alexPar Alexandre Sivov
______________________________________________________________________

L’armée ukrainienne a annoncé jeudi qu’elle suspendait pour une journée son offensive contre les séparatistes prorusses dans l’Est à la demande du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon afin de laisser les experts internationaux accéder au site du crash du MH17. 

Dans le même temps, on a appris que la junte de Kiev avait recruté de nombreuses mercenaires en provenance de plusieurs pays dont les Etats-Unis et le…Soudan. En effet, des Britanniques d’origine soudanaise ont été tués par les milices du Donbass. Sur eux, leurs passeports et les visas…ukrainiens. (photo en dessous). Ce sont quatre noirs, des mercenaires ukrainiens, supposés être des américains, qui ont donc été tués lors d’un combat à Doubrovka.

Fait marquant voire étonnant du jour, c’est la base centrale en logistique de la Garde Nationale (composé pour la plupart des membres du Secteur droit), qui a signé un contrat avec la société… russe Kamaz, pour l’achat de 29 camions pour la somme de 27,7 millions hryvnia (1,8 millions d’euros). Selon les rapports des médias ukrainiens, ce contrat d’urgence a été fait dans le cadre de la mobilisation en Ukraine et les camions seront utilisés dans la zone de combats en Donbass  pour les besoins de la Garde Nationale.

On a aussi appris la mort d’un instructeur américain dans la mer Azov à Mariupol. L’information est à confirmer. Néanmoins, ce groupe d’Américains composés d’à peu près 180 hommes est arrivé récemment en Ukraine. En pleine baignade, il a été abattu par la balle d’un sniper. C’est le troisième instructeur américain tué à Mariupol. Deux conseillers américains avaient déjà été abattus à Mariupol le 24 Juillet dernier.

Ces pertes inattendues ont conduit au fait que la moitié des conseillers ont déjà demandé de les faire revenir, et les autres ont convenu de poursuivre leurs missions que loin des lignes de front.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.