Rebloger via Allainjules

Chris Gunness

Ce n’est ni une question juive ni une question arabe mais une question d’humanité. Point. Le reste n’est que verbiage vaseux. Or, sur le terrain, rien n’y fait, Israël ou plutôt le criminel de guerre Netanyahu a décidé unilatéralement de finir le… travail à Gaza. La mort des civils et des enfants ? Rien à foutre. Permis de tuer ! Oui, «Il y a des moments où les larmes parlent plus que les mots», disait Chris Gunness sur Twitter, pour expliquer sa réaction, lors d’un duplex pour la chaîne Al-Jazeera.

Interrogé sur le bombardement d’une école de l’ONU à Jabaliya, il s’est exprimé: «Les droits des Palestiniens, y compris des enfants, sont totalement bafoués. C’est épouvantable», avant de craquer à la fin de l’entretien.

Le pilonnage par l’armée israélienne d’une école de l’ONU où avaient trouvé refuge des Palestiniens avait fait 20 morts, mercredi, dans le nord de la bande de Gaza. Depuis le début de l’offensive israélienne, l’ONU a aménagé 83 écoles pour accueillir les Palestiniens qui fuient les combats.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.