crashed-air-algerie-plane

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (28/07/2014) La presse française a reçu des consignes strictes de censure de la part du gouvernement quant à la mort de 33 militaires français présent à bord du vol d’Air Algérie détruit au Mali il y a quelques jours.

Les presse israélienne, algérienne et anglaise cependant n’ont pas tardé à mentionner cette présence hier, précisant aux passages que “trois hauts gradés du renseignement” français figuraient parmi les victimes. L’avion a été détruit près de Gao, région dans laquelle est intervenue la France afin de rétablir une fiction d’unité territoriale malienne, divisée entre Berbères et Arabes au nord, et subsahariens au sud.

La crainte de la part de l’armée français et du gouvernement d’être la cible d’une polémique sur l’utilisation de vols commerciaux pour rapatrier ses troupes pourrait être la raison de cette censure.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.