Publicités
Pierre-Yves Rougeyron : « La patience de Poutine aura une fin »

Pierre-Yves Rougeyron : « La patience de Poutine aura une fin »

Pierre-yves rougeyron

Pierre-Yves Rougeyron est spécialiste en intelligence économique. Il dirige le Cercle Aristote, ainsi que la maison d’édition Perspectives Libres.

Pierre-Yves Rougeyron : « La patience de Poutine aura une fin »

Alors qu’un avion de ligne aurait été abattu au-dessus de l’Ukraine, de forts soupçons pèsent sur le gouvernement de Kiev. D’après vous, à qui profite le crime et qui en est l’instigateur ?

Pierre-Yves Rougeyron — Il est beaucoup trop tôt pour désigner des responsabilités précises, même si l’hypothèse de l’erreur de tir s’amenuise. La version occidentale pose problème en terme de système d’armes ; les rebelles étaient-ils en possession de missiles, et ces missiles peuvent-ils abattre un avion de ligne à 10 000 mètres ? En tout cas, avant toute enquête sérieuse et internationale, c’est l’Occident qui tente de profiter de cette tragédie.

Comment jugez-vous la position diplomatique de Vladimir Poutine et de la Russie par rapport à la crise ukrainienne ?

Pierre-Yves Rougeyron — Je pense que la stratégie d’apaisement de Vladimir Poutine a sous-estimé la volonté des pro-occidentaux de le provoquer, en allant jusqu’à frapper sur les civils. La stratégie des Russes était de laisser pourrir la « révolution ukrainienne ». C’était sans compter sur la brutalité des Ukrainiens qui, d’une certaine manière, reportent le conflit entre les différentes parties de la révolution ukrainienne en frappant les russophones, pendant que les oligarques pro-européens se divisent économiquement le pays.

Lire l’entretien en intégralité sur Le Bréviaire des Patriotes

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :