Rebloger via http://croah.fr/

La déclaration du Premier ministre australien, Tony Abbott, selon laquelle la participation de la Russie au sommet du G20 à Brisbane dépendra des résultats de l’enquête sur le crash du Boeing malaisien, relève de l’hystérie antirusse, estime l’analyste politique Viatcheslav Nikonov, président de la commission de la Douma pour l’Éducation.

G20 : le Premier ministre australien verse dans l’hystérie antirusse

 

« Je considère cette déclaration comme un témoignage de l’hystérie antirusse attisée actuellement dans le monde entier à l’initiative de Washington et de Kiev », a déclaré M. Nikonov à RIA Novosti.

Selon lui, il s’agit d’une « opération spéciale lancée contre la Russie ».

« Il est évident qu’on cherchera partout la piste russe, qu’on accusera la Russie de tous les maux et qu’on lui reprochera la mort des 298 passagers et membres d’équipage du Boeing », a affirmé le député.

D’après lui, dans des cas similaires, on se demande d’habitude à qui cela profite.

« Cela profite sans aucun doute aux autorités actuelles de Kiev qui ont obtenu un feu vert pour faire tout ce qui leur chante. Cela profite également aux États-Unis qui utilisent de tels épisodes pour motiver leur propre position, faire passer Moscou pour un agresseur et pousser l’Union Européenne à décréter de nouvelles sanctions contre la Russie », estime le parlementaire.

Selon lui, les médias occidentaux étant rigoureusement contrôlés, la réponse est connue d’avance indépendamment des résultats de l’enquête.

« La Russie, actuellement accusée de terrorisme, doit s’attendre à des critiques violentes de la part de dirigeants étrangers, dont ceux de l’Australie, pays qui a toujours soutenu les États-Unis et qui approuve leur proposition d’exclure la Russie du cercle des nations civilisées », a indiqué M. Nikonov.

« Il s’agit d’une guerre de l’information sans merci », a conclu le député.

 

Note de la rédaction de Croah

Les Occidentaux sont en train de passer à l’étape supérieure dans leur stratégie de diabolisation de Poutine et de la Russie. Pour l’instant, il est difficile de savoir ce qui s’est passé exactement concernant cet avion abattu ou pas abattu, mais toujours est-il que toutes les versions provenant des États-Unis ou de l’U.E. puent la propagande à plein nez.

Les médias vont bientôt nous présenter Poutine comme un chef terroriste. Parmi le gigantesque troupeau de moutons endormis que compte la France molle, combien vont encore gober ce mensonge ? il sera difficile à faire passer celui-là, mais comme le dit bien la sagesse populaire : « Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ! » ou bien « Plus c’est gros, plus ça passe ! ».

Choisis ton camp, camarade !

 

Source : http://croah.fr/revue-de-presse/g20-le-premier-ministre-australien-verse-dans-lhysterie-antirusse/

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.