image15h30 : Vladyslav Seleznov, porte-parole de l’ »opération antiterroriste » menée par les forces de Kiev, dément des « informations inexactes concernant un grand nombre de morts » diffusées dans les médias, faisant allusion, sans le citer, au chiffre de 30 soldats qui auraient été tués par une seule salve de roquettes multiples Grad. Il a précisé que 23 soldats ont été tués et que 93 soldats et gardes-frontières au total avaient été blessés, dans toutes les zones du conflit, durant les dernières vingt-quatre heures.

14h45 : On parle aussi de 80 soldats ukrainiens blessés !

14h30 : Des sources ukrainiennes évoquent désormais un bilan de plus de 50 soldats tués. Ce chiffre confirme notre opinion (voir à la fin de l’article). Il s’agit bien d’une punition infligée par l’armée russe vingt-quatre heures après un avertissement sévère de Moscou envers l’armée ukrainienne et ses multiples bombardements frappant le territoire et les postes-frontières russes.

13h30 : Des séparatistes pro-russes ont mené une attaque à l’aide de missiles Grad contre un poste-frontière dans l’est de l’Ukraine, tuant au moins 30 soldats et gardes-frontières, a annoncé un conseiller du ministre ukrainien de l’Intérieur, aujourd’hui.

Si le bilan est confirmé, il s’agirait de l’attaque la plus meurtrière menée par les autonomistes contre les forces de sécurité ukrainiennes depuis la fin du cessez-le-feu unilatéral le 30 juin.

L’attaque a été lancée vers 05h00 contre le poste-frontière de Zelenopillya dans la région de Louhansk, précise une source militaire. « Au moins trente (ont été tués). Il n’est pas exclu que le nombre de victimes augmente », a ajouté Zorian Chkiriak, conseiller du ministre de l’Intérieur Arseni Avakov. « Je pense qu’une réponse ne mettra pas longtemps à venir après cet acte terroriste sanglant (et comment nomme t-il le bombardement de civils par son armée ? NDLR civilwarineurope), a-t-il dit (…)

Source : Le Figaro

L’opinion de civilwarineurope

Deux choses. La première est qu’il est amusant de constater que Le Figaro s’empresse d’annoncer les pertes de l’armée ukrainienne alors qu’il reste très discret sur les civils pro-russes qui tombent sous les bombes de l’artillerie ukrainienne. La seconde est que cette violente attaque se déroule à proximité de la frontière russe moins de vingt-quatre heures après une sévère mise en garde de Moscou à Kiev contre les bombardements par l’Ukraine des territoires et des postes-frontières russes.

 

Source : http://civilwarineurope.com/2014/07/11/ukraine-30-soldats-ukrainiens-tues-par-des-missiles-un-avertissement-de-moscou/

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.