VATICAN II INFILTRE PAR LES JUIFS

VATICAN II INFILTRE PAR LES JUIFS

ZEINAB ABDELAZIZ

Mercredi 25 Juin 2014

VATICAN II INFILTRE PAR LES JUIFS

Vatican II infiltré par les juifs 

Zeinab Abdelaziz

Peu nombreux sont ceux qui savent comment le Concile Œcuménique Vatican II a été infiltré par les juifs pour aboutir à ce tournant inimaginable, ou plutôt à cette cassure déroutante, qui fit table rase de la Foi catholique, pour réhabiliter les juifs du meurtre déicide et faire tomber la responsabilité de ce crime à l’humanité entière !

Je mets de côté la part qui incombe aux musulmans, selon ce décret, puisque nous ne croyons point à la crucifixion de Jésus, ni à l’idée qu’il mourut, qu’il fut enterré trois jours puis ressuscita, comme dit l’Eglise, et pas les Textes. Non seulement parce que le Qur’ān le dément nettement, étant la seule parole Révélée, Inaltérée, mais aussi : parce que toute logique scientifique ou médicale ne peut oser admettre qu’un cerveau humain puisse refonctionner après une mort parfaite et un enterrement de trois jours. D’un autre côté, ce même décret, par le fait qu’il impose la responsabilité de ce meurtre à « l’humanité entière », révèle en soi le sous-entendu du décret de l’évangélisation du monde. On voit que le tout était déjà planifié, avant ce Concile, que les musulmans devront être convertis au christianisme et porteront aussi le poids de ce meurtre déicide !!

Le nombre d’écrits qui aborde ce sujet dépasse sûrement l’étendue d’un modeste article, mais il suffit de rappeler l’affaire Mgr Lefèvre, les dits de Mgr Fellay ou ceux du Cardinal Yves Congar (1904-1995), et son fameux « Journal du Concile » (2002), dont il demanda de remettre la publication jusqu’après l’an 2000.

Ce qui fut entendu au cours des sessions du Concile Vatican II donne la certitude absolue que ce sont les juifs, faussement convertis, qui menaient le jeu dudit Concile. Le point culminant de ce Concile a été sans doute l’ouverture inimaginable vers le judaïsme-sioniste en réhabilitant les juifs d’un meurtre dont les accusations non seulement se trouvent encore dans les Textes jusqu’à nos jours, mais qui ont été imposées aux adeptes par l’Eglise avec une main de fer, meurtres et tortures y compris, à travers l’histoire du christianisme, sa papauté, et leurs écrits. Donc, balayer deux mille ans d’une histoire ecclésiastique aussi surchargée de textes et de batailles internes, devait sûrement avoir comme conséquence logique : l’éloignement des adeptes, laïcs et clergé y compris, appelé justement « l’hémorragie silencieuse de l’Eglise ». C’est la moindre des choses qui puissent arriver suite à un tel renversement!

Cités à titre d’exemples, les principaux juifs convertis pour agir de l’intérieur, dont les noms reviennent dans les références, sont les suivants : le Cardinal Augustin Béa, Mgr John Œsterreicher et Mgr Gregory Baum, les évêques Walter Kempe d’Allemagne, Serge Mendez Arceo du Mexique, Cuernavaca, Suenens, Frings, Dœpfner et tant d’autres, sans oublier le fameux Lustiger. Ils furent parmi les acteurs qui répandirent l’idée prétendant que le peuple juif n’est pas le responsable de la mort du Christ, que cette responsabilité incombe à l’humanité entière, et que les juifs ont été injustement persécutés par les catholiques. Théorie forgée dans les cercles les plus intimes du lobby juif.

Ces demandes ont été présentées au Concile au mois de juin 1962 par le Cardinal Béa, qui les reçut directement, comme disent les références, de l’Ordre B’nai Brith, maçonnerie exclusive des juifs. Inutile d’ajouter que le contact direct entre les loges juives et le Cardinal Béa s’établissaient à travers les juifs convertis. Puis, quelques courants orienteurs se manifestèrent sur la manœuvre judéo-maçonnique sous forme écrite, orale, ou par des cardinaux et des évêques qui intervinrent personnellement, et surtout les deux illustres Label A. Katz, Président de la B’nai Brith, et Nahum Goldmann, Président du Congrès Mondial Juif, de sorte qu’ils menèrent la manœuvre à découvert ! La présence de ces deux derniers, deux juifs haut placés, dans un Concile catholique pose sûrement des points d’interrogations.

Il est vrai que de nombreux pères refusèrent de discuter la proposition du Cardinal Béa, relatif à la réhabilitation des juifs du meurtre déicide, mais l’offensive a été reprise au cours de la troisième session conciliaire. On leur a demandé un vote favorable, avant qu’il leur soit possible de réfléchir sur les conséquences catastrophiques d’une telle approbation.

Un recul révélateur :
Un petit recul révèle que le complot judaïque contre l’Eglise catholique fut démasqué en février 1936 par le journal « Catholic Gazette » de Londres, organe officiel de la Société Missionnaire Catholique d’Angleterre, dans un article intitulé : « The Jewish peril and the Catholic Church » (le péril juif et l’Eglise Catholique), qui mettait en garde ses coreligionnaires en rapportant des discussions tenues au cours d’une série de réunions secrètes de juifs à Paris. Il est intéressant de relever quelques phrases-clé de ces responsables juifs “surveillés” à leur insu :
* Tant que toute Religion, tout Patriotisme, toute dignité n’auront pas été liquidés, notre règne sur le monde ne pourra venir ;
* Nous avons encore un long chemin à suivre avant de pouvoir détruire notre principal opposant : l’Eglise catholique ;
* Nous avons fondé de nombreuses associations secrètes qui travaillent pour notre finalité (…), il reste dans notre secret que ces gentils qui, en s’unissant à nous, trahissent leurs propres et leurs plus précieux intérêts ;
* Ces gentils qui arrivent à être membres de nos loges, ne peuvent jamais soupçonner que nous les utilisons pour construire leurs propres prisons, sur les terrasses desquelles nous allons ériger le trône de notre roi universel d’Israël ;
* Nous avons mené une partie de son clergé à se transformer en pionnier pour notre cause ;
* Nous avons poussé quelques-uns de nos fils à s’intégrer au corps catholique avec la mission explicite de travailler beaucoup plus efficacement pour la désintégration de l’Eglise catholique, en créant en son sein des situations scandaleuses…

La suite du déroulement:
En plein Concile, et jusqu’au mois de décembre 1963, seule des ecclésiastiques apparaissent comme uniques promoteurs de la réhabilitation du peuple juifs par l’Eglise catholique. Le premier évêque qui aborda la question fut Sergio Mèndez Arceo, qui s’avère être descendant de Sépharites. Une rencontre entre le Président de la B’nai Brith, Label Katz, Nahum Goldmann, et le Cardinal Béa eut lieu, au terme de laquelle ce dernier reçu un mémoire destiné au Concile, et qui contenait intégralement les thèmes du décret sur les juifs, présenté au cours de la séance plénière !

En même temps, les media-liges reproduirent et développèrent l’idée qu’il n’existe aucune relation de responsabilité entre les juifs qui crucifièrent le Christ et les communautés actuelles de ce peuple… et le matraquage de propagande se lança avec un gentil petit slogan : « être antisémite c’est être anti-chrétien ». Adieu donc Jésus-Christ et les Apôtres qui apostrophèrent si violemment les juifs ! Mais concessions exigent, dit-on, malgré les Textes des évangiles…

Un paragraphe du journal Le Monde, du 19 novembre 1963 semble fort révélateur : « L’organisation juive internationale B’nai Brith a exprimé son désir d’établir des relations plus étroites avec l’Eglise Catholique. Le dit Ordre vient de soumettre au Concile une déclaration dans laquelle est affirmée la responsabilité de l’humanité entière dans la mort de Jésus-Christ. Si cette déclaration est acceptée par le Concile, a déclaré M. Label Katz, Président du Conseil International de la B’nai Brith, les communautés juives étudieront les moyens de coopérer avec les autorités de l’Eglise (catholique) »…

Une remarque en passant, le Sieur Béa, un allemand jésuite, plus-ou-moins inconnu parmi ses semblables, fut nommé Cardinal par le pape Jean XXIII. Il prit aussitôt comme principaux collaborateurs deux juifs convertis, l’un venant des Etats-Unis, l’autre du Canada. Quant aux principaux auteurs du décret « De Judaeis », ce sont les juifs convertis Mgr Œsterreicher, ancien prédicateur dans la cathédrale de Saint Patrice de New York, et Mgr Gregory Baum, qui affirma un jour : « Nous, nous ne lisons plus les nombreuses déclarations de Jésus-Christ contre son peuple, contenues dans la Bible », et surtout sa fameuse phrase : « Aucun œcuménisme n’est possible sans la réconciliation de l’ancien et du nouvel Israël ». Ce qui révèle amplement les finalités politiques du dit Concile : la réhabilitation a été imposée pour faire passer la reconnaissance de l’Etat d’Israël par le Vatican.

Il est décevant de voir comment l’Eglise tend la main à ses bourreaux, et surtout à ces usurpateurs sionistes de la Palestine, qui fondèrent leur Etat sur trois-cent villages palestiniens aplatis aux bulldozers, l’expulsion de quelques millions de Palestiniens, l’embargo meurtrier à Gaza et des attaques au phosphore blanc, et s’accaparèrent de 98 % de la Palestine… Et puis, le pape ose parler de paix, ose formuler une prière à trois pour cette paix ! Et pour boucler le tout, voilà que le tout dernier élu des papes postconciliaires, ce vrai jésuite, a été mettre une gerbe de fleurs sur la tombe du fondateur de l’Etat d’Israël.

Il est vrai qu’avec ce geste nous sommes loin, très loin même de l’antijudaïsme chrétien, de ces fameux docteurs de l’Eglise, dans les textes desquels apparait une nette et ferme dénonciation des erreurs judaïques, principale cause des désordres des temps, comme ils disent… Loin aussi de quelques Apôtres, dont Saint Paul, fondateur du Christianisme actuel, ou des déclarations anti-judaïques de Pie IX, qui non seulement les qualifia de “Chiens” et de “Bœufs”, mais déclara que « les juifs représentaient aujourd’hui la Synagogue de Satan ». Quel écart !…

Tel a été le plan juif pour pénétrer au sein de l’Eglise catholique, par le biais de « convertis » ou par l’intermédiaire d’ecclésiastiques affiliés aux loges maçonniques, dans le but de la transformer en un instrument de leur conspiration pour la domination du monde. Si on tient compte des déclarations de Mgr Fellay disant : « il y avait sûrement un plan qui a été élaboré pour la préparation d’un gouvernement mondial et d’une religion mondiale (…), qu’au Vatican même quatre loges étaient présentes à l’œuvre », on saisira, peut-être, un peu mieux ce qui se passe, on saisira surtout que tout cela se passait bien avant qu’on ne parle ouvertement du Nouvel Ordre Mondial…

Le 25 juin 2014

Source : http://www.alterinfo.net/VATICAN-II-INFILTRE-PAR-LES-JUIFS_a103657.html

Cellule44 : Nous ne sommes pas d’accord avec tout ce qui est dit dans cet article, mais l’essentiel : une infiltration juive lors du Concile Vatican II, pas de souci, et c’est relativement connu….vous trouverez ici de quoi mieux comprendre et ici pour accéder à un ouvrage de notre bibliothèque : Actes et acteurs à Vatican II de Jan Grootaers

Philippe Ehua

One Reply to “VATICAN II INFILTRE PAR LES JUIFS”

  1. Bonjour, nous voyons bien actuellement que la fin est très très proche!!! les jours de satan et de son fer de lance(tout individu se présentant comme lumière de “vérités fausses”: église catholique des derniers temps, pharisiens aux nouveaux crus, franc-maçon, illuminati, politiciens aux myriades de visages, athées, religions d’approchent, club bilderberg, sociétés secrètes et multicolores, ext.. ext..) sont comptés!!! sachant qui lui reste peu de temps, satan met en action toute son armée de démons-travestis pour l’ultime combat!!! combat contre le père et le fils!!! se faisant passer lui même comme dieu!!! il dévoile caché, et rampant, son intention de nuire au talon de tous ceux qui s’élèvent en Christ!!! son plan de début arrive à son terme!!! il pousse en avant l’arbre maudit que lui même a façonné aux cours des siècles!!! voici ses branches au fruits mortels présentées au monde!!! il veut nourrir ces derniers de son venin aux souffrances atroces, et à la longue agonie!!!… c’est lui qui manipule en tout instant dans l’ombre de sa propre noirceur!!! Mille ans de cachot seront compagnon de celui-ci!!! et les mille ans passés, après avoir à peine esquivé une ultime tentative sortie de sa langue fourchue, il sera abattu d’une grande puissance!!! et mis à mort pour toujours!!! Soyons prudent!!! il rode à mille allures!!! que nos yeux sachent distingués l’ombre de “ses fausses lumières”!!! Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils