Publicités
Israël lance des frappes aériennes en Syrie en ce moment même

Israël lance des frappes aériennes en Syrie en ce moment même

L’aviation israélienne a lancé plusieurs raids sur des positions syriennes dans la nuit de dimanche à lundi, en représailles à un tir d’obus dimanche qui a fait un mort dans la partie du plateau du Golan occupée par Israël.

«L’armée israélienne a ciblé neuf positions de l’armée syrienne en réponse à l’attaque émanant de Syrie et qui a tué un adolescent israélien et blessé deux autres civils israéliens», a indiqué un communiqué militaire.

«Les sites visés incluent des QG militaires syriens et des rampes de lancement. Les cibles ont été atteintes», a précisé le communiqué.

«Des résidents du nord d’Israël ont entendu des explosions du côté syrien de la frontière», a affirmé de son côté le site d’information israélien Ynet.

 

Un adolescent arabe israélien de 13 ans a trouvé la mort dimanche matin dans l’explosion d’un véhicule à bord duquel se trouvaient aussi son père et un autre homme, tous deux contractuels du ministère israélien de la Défense qui ont été blessés, selon l’armée et le ministère.

L’armée a évoqué «une attaque intentionnelle» contre un véhicule civil par des forces en Syrie, et selon un porte-parole, des chars israéliens ont riposté contre des positions de l’armée syrienne sans faire état de victime.

«C’est l’incident le plus sérieux à la frontière avec la Syrie depuis le début de la guerre civile», a déclaré le porte-parole de l’armée, Peter Lerner, en confirmant qu’il s’agissait du premier Israélien tué.

Des sources militaires ont pour leur part indiqué que le véhicule appartenait au ministère de la Défense et était engagé dans le cadre de la construction d’une clôture qu’Israël érige sur les hauteurs du Golan.

Des sources sécuritaires citées par la radio publique israélienne ont indiqué que le projectile avait été tiré dimanche par l’armée syrienne, ce que l’armée israélienne, interrogée par l’AFP, n’a pas voulu commenter.

«L’attaque de dimanche était un acte d’agression délibéré contre Israël», a déclaré le porte-parole militaire dans un communiqué publié après les raids aériens israéliens.

«L’armée israélienne ne tolérera pas la moindre tentative de violer la souveraineté d’Israël et agira afin de protéger la population civile», a-t-il averti.

Plateau du Golan occupé

De son côté, le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou a dénoncé l’attaque sur le Golan.

«Les ennemis de l’État d’Israël ne reculent devant rien. Ils ne reculent ni devant des attaques de civils ni devant le meurtre d’enfants, comme cela s’est passé ce matin», a déclaré M. Nétanyahou, lors d’un entretien téléphonique avec le père de l’adolescent tué dimanche, selon un communiqué de ses services.

En mars, l’armée de l’air israélienne avait bombardé des positions de l’armée syrienne quelques heures après l’explosion d’une bombe ayant blessé quatre soldats israéliens sur le Golan.

Le raid aérien avait marqué la plus grave escalade sur la ligne de cessez-le-feu avec la Syrie depuis la guerre de 1973, et le ministère de la Défense avait prévenu Damas qu’il payerait «le prix fort» s’il laissait des miliciens nuire à Israël.

En 2013, plusieurs sources ont fait état d’une série de raids israéliens contre des cibles syriennes et du Hezbollah chiite libanais, mais Israël ne les a jamais officiellement reconnus.

L’attaque de dimanche a eu lieu au sud du point de passage de Qouneitra, dans le centre du plateau du Golan occupé.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a affirmé que des combats étaient en cours depuis la nuit entre l’armée syrienne et les rebelles dans ce secteur frontalier, ajoutant que les forces du régime bombardaient des villages du sud de la province de Qouneitra.

Israël est officiellement en état de guerre avec la Syrie et occupe depuis 1967 quelque 1200 km2 du plateau du Golan qu’il a annexés, même si cette décision n’a jamais été reconnue par la communauté internationale. Environ 510 km2 du plateau restent sous contrôle syrien.

La situation à la frontière israélo-syrienne est tendue depuis l’éruption du conflit en Syrie en 2011, mais les incidents sont restés mineurs, avec quelques tirs à l’arme légère ou au mortier auxquels l’armée israélienne a souvent répliqué.

Source:

http://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/201406/22/01-4778083-israel-lance-des-frappes-aeriennes-en-syrie.php

Publicités

4 Replies to “Israël lance des frappes aériennes en Syrie en ce moment même”

  1. Le communiqué des Affaires étrangères et de l’immigration de la République Arabe syrienne fait part au Président du conseil de sécurité des Nations-Unies, et à son secrétaire général, d’une agression armée de cette entité sioniste qu’est Israël. En effet, le dimanche et lundi, le 22 et 23 juin 2014, ont été tirés des roquettes, des obus de charres de guerre, des missiles d’avions de guerre, sur certaines positions de l’armée arabe syrienne dans le Golan côté syrien. Cette nouvelle agression s’est faite, par le tire de roquettes, par le tire d’obus de charres de guerre, par des tires de deux missile d’avions de guerre israéliens sur des positions de l’armée arabe syrienne, ce qui a provoqué la morts de quatre martyres soldats syriens, en plus de neuf soldats blessés, et la destruction du matériel militaire et des établissements de ces lieux visés. Cette agression israélienne a débuté par le survole de ses avions de guerre en même temps qu’une offensive de groupes armés terroristes contre les positions du maintien de la paix côté syrien, qui a été repoussé par les forces syriennes, d’où un tire de missile syrien contre les groupes armés a du même coup atteint un véhicule militaire israélien en bordure de cette ligne de démarcation, causant la mort de soldats israéliens et la destruction de leurs véhicules. Il est à préciser que cette agression israélienne a eu lieu sous le regard des forces de maintien de la paix de l’ONU sur cette ligne de cessez le feu tracée après la guerre israélo syrienne de 1972, sans que cette force de l’ONU n’a pu réagir. Le Ministère des AE syrien précise dans la même lettre que cette agression israélienne contre la Syrie a lieu en même temps que le soutien donné aux groupes terroristes jihadistes qui avec la complicité sioniste se sont installés dans cette zone de séparation des deux forces militaires syrienne et israélienne, protégés par les forces israéliennes. Là où les forces syriennes ont causé à ces terroristes des pertes importantes, les forces israéliennes tentent de les encourager, ajoutant que cette agression israélienne n’est t pas seulement une violation sur cette ligne de démarcation, mais contient un embrasement possible de toute la région, mettant cette présence de l’ONU en danger, et donc au Conseil de Sécurité d’en prendre la responsabilité de dissuader Israël et de condamner clairement cette agression contre la Syrie, et cette violation de la ligne de démarcation du cessez le feu. Ceci dit la mort des quatre soldats syriens, et les blessures des neuf autres, ainsi que la destruction du matériel et des installations ne resteront pas impunis.

  2. The release of Foreign Affairs and immigration of the Syrian Arab Republic is part to the President of the Security Council of the United Nations and its Secretary-General, of armed aggression of the Zionist entity that is Israel. Indeed, Sunday and Monday, on 22 and 23 June 2014, have fired rockets, war charres shells, missiles of war planes on certain positions of the Syrian Arab Army in the Golan on the Syrian side. This new aggression occurred, by the drawee of rockets by the drawee of shells of charres of war by offprints of two missile with Israeli warplanes on positions of the Syrian Arab Army, which resulted in the deaths of four martyrs Syrian soldiers, in addition to nine soldiers wounded, and the destruction of military equipment and facilities of these premises. This Israeli aggression started by hovers over of its war planes while an offensive of terrorist armed groups against the positions of the peacekeeping side Syrian, who was pushed back by Syrian forces, where a Syrian missile fired against armed groups at the same time reached an Israeli military vehicle at the edge of this linecausing the death of Israeli soldiers and the destruction of their vehicles. It should be noted that this Israeli aggression took place under the gaze of the peacekeeping forces of the UN on this line of ceasefire drawn after the Syrian 1972 Israeli war, although this UN force was able to respond. The Ministry of accurately in the same Syrian AE letter that this Israeli aggression against Syria takes place concurrently with the support given to terrorist groups jihadists who have settled in this area of separation of two Syrian military forces with the complicity of Zionist and Israeli, protected by forces Israeli. Where Syrian forces have caused to these losses terrorists, Israeli forces are trying to encourage them, adding that this Israeli aggression is not t not only a violation on this line of demarcation, but contains a possible conflagration in the whole region, putting this presence of the United Nations in danger, and therefore to the Security Council to take the responsibility to deter Israel and clearly condemn this aggression against the Syria, and this violation of the line of demarcation of ceasefire. That said the death of the four Syrian soldiers, and injuries of nine others, as well as the destruction of the equipment and facilities will not go unpunished.

  3. Il est à remarque que précédent les événements sanglants dans les pays arabes d’une manière générale, un phénomène de normalisation de la présence sioniste dans la sphère arabe en milieu masse média, chaines arabes d’information comme el-Jazzera, el 3arabia, el En et d’autres, présentant comme si s’était normal, des interlocuteurs israéliens sionistes, politiques, militaires, civiles, au monde arabe, de manière à provoquer chez les arabes une autre manière de penser des affaires qui les concernent. La présentation d’Oussama Ben Laden comme un exemple d’homme, malgré sa fortune lui venant de son père d’origine yéménite saoudien de nationalité, entrepreneur de gros travaux, aéroports, ports, routes, avait décidé de renoncer à cette vie de golden-boy, après sa rencontre avec l’américain Brezinski secrétaire d’Etat sous le mandat du Président des USA Arnold Reggan, et son accord avec le prince saoudien Bandar Ben Sultan à Beyrouth, pour se consacrer au Jihad en tant que chef contre les mécréants en Afghanistan contre l’armée rouge de l’ex-URSS, au moyen de volontaires très nombreux lui venant du monde arabe et musulman, ce qui a donné comme résultat dans la conscience des arabes, un désintéressement de la question palestinienne durant ces quatre années de troubles sanglants dans les pays arabes. Toute une activité coordonnée par les français, les américains pour montrer l’insouciance des palestiniens colonisés, vivant une vie passive, se plaisant dans leur passivité. De même une mixité montrant des cafés où femmes et hommes palestiniens fument la Chicha comme si de rien n’était. En année 2014 dès son début le groupe de Da3ach s’attaqua à une zone au nord en Irak, avec le soutien des Etats qui soutiennent la même organisation dans son activité terroriste en Syrie. Et après quelques jours seulement du communiqué précédent et de ce qu’il contient de gravité, apparait l’enlèvement ou la disparition volontaire de jeunes colons israéliens en Cisjordanie occupée le jour du Jeudi, sans savoir s’ils sont cachés ou ont été enlevé. L’affaire a pris des dimensions énorme dans la masse média globale, ce qui donna l’opportunité à l’armée sioniste d’agir par des perquisitions de toutes maisons, habitations palestiniennes en Cisjordanie, ainsi que le bombardement de positions à Gaza tuant même plusieurs personnes en toute impunité. Ainsi, une tactique sioniste exploitant ce faux drapeau provoqué par les sionistes eux-mêmes, pour camoufler leurs échecs en Syrie, mais aussi pour mettre un rideau et dissimuler une manœuvre sournoise située en Irak et exécutée précisément par Da3ach, dans ces zones qui furent occupées par les américains et prévues pour être livrées au sionisme donc en relation avec les juifs d’Irak domiciliés en Palestine Occupée et qui ont fuient l’Irak et qui conservent leurs prétentions pour cette partie d’Irak considérée comme faisant partie du Grand Israël. D’autres juifs kurdes seront dans cette perspective déplacés du Kurdistan irakien à la ville de Mossoul et de Menawa au nord de l’Irak actuellement occupée par Da3ac, Un fait confirme cette information, c’est l’achat depuis l’occupation de l’Irak par des américains, de terres à Mossoul et Menawa, par les juifs kurdes. Ces zones actuellement sous la menace des armes de Da3ach sont elles à livrer pour le Grand Israël. Ce qui est remarquable, c’est la fabrication par les sionistes d’évènements artificiels pour couvrir leurs plans machiavéliques et leurs crimes du même coup.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :