Rebloger via Allainjules

Publié le juin 20, 2014 @ 20:09

Selon les dernières dépêches, le président russe Vladimir Poutine va rencontrer son homologue américain Barack Obama. Alors que la Russie et l’Ukraine parlent d’un probable cessez-le-feu dans le Donbass, le chef des forces militaires du Donbass Igor Strelkov pousse un coup de gueule en forme de testament. Il prédit leur défaite et accuse Moscou de les avoir abandonné. Visiblement remonté contre le laxisme russe, dans un message adressé à ses compatriotes, il prédit, aussi, un « Maïdan russe ». Allain Jules

alexTraduit par Alexandre Sivov


L’ennemi a pilonné la ville de Kramatorsk à l’aide de mortiers. De nombreuses victimes et des incendies dans les zones industrielles et résidentielles. La population est en panique. Les bombardements sont tellement massifs sur Kramatorsk. la ville n’a jamais connu ça. Mais le matériel militaire de nos forces armées n’ont pas été touchés. Les tirs ne les ont ni visés ni atteints. Pourquoi ? La réponse est élémentaire: le but est de forcer des dizaines de milliers de personnes de s’enfuir vers la Russie. C’est un « nettoyage ethnique » organisé !
 

Igor Strelkov

 

Maintenant, je relance vers la Russie, un appel solennel pour une aide militaire d’urgence, et à grande échelle. Elle ne vient toujours pas pour le moment. Dans une ou deux semaines, une défaite militaire peut se produire dans une grande partie de nos forces armées sur le front. Parce que le rapport de force, en terme d’armes, notamment les plus lourdes, est inégal…Ainsi, Donetsk et Lugansk seront complètement bloquées sans oublier Slaviansk.

Deux scénarios possibles:

1) L’entrée  des troupes russes en grande quantité et à grande échelle pour participer à la guerre.

2) Novorossia complètement abandonnée par la Russie, ce que l’Ukraine espère fortement.

A mon avis, la Russie n’envisage pas le premier scénario. Bien au contraire. 

Nous pouvons encore brûler une centaine de véhicules blindés ou tuer au moins 5.000 soldats ukrainiens, l’équilibre global des forces ne changera pratiquement pas… Le rapport des forces ne changera que de un 1 à 14 voire 15% 15… Chaque jour presque, nous perdons notre territoire. Il n’y a pas assez d’hommes ni assez d’armes pour le défendre. Et nous ne pouvons reprendre ces portions perdues car, il n’y a guère d’armes lourdes en notre possession et nous ne pouvons qu’être sur la défensive.

Alors, sommes-nous optimistes au regard de nos petits succès ? Ils sont purement tactiques. Je vois une franche des hauts fonctionnaires russes qui procèdent par un sabotage systématique sur la question de l’appui à apporter à la Novorossia. C’est évident. Je pense que c’est fait de façon délibérée. Sinon, comment expliquer le fait que, jusqu’ici, la République populaire de Donetsk (RPD) et la République populaire de Lugansk (RPL) ne soient pas reconnus de «de facto» et qu’elles n’aient pas eu de livraison d’armes et des équipements en quantité nécessaire ?

Poutine se désavoue proprement, compte tenu de ses déclarations d’avant lorsqu’il disait qu’il allait défendre la population civile russe du Donbass. Il n’y a pas d’alternative. Si l’aide militaire ne vient pas, nous allons vers la défaite militaire de la RPD et de la RPL. C’est inévitable mais, néanmoins, on peut discuter des délais. Nous serons coupés de la frontière par l’ennemi et méthodiquement étranglés. Après, il y aura un nettoyage du territoire avec comme cohorte, au moins deux millions des réfugiés complètement marginalisés qui seront jetés en Russie. De graves conséquences à prévoir, notamment, sur l’économie et l’environnement social bien compris. Un groupe de lugubres « oligarques reconnaissants » viendront vers Poutine et lui expliqueront calmement mais de façon insinuante:

« Nous avons fait tout de notre mieux mais, ces bandits de Donetsk ont tout gâté… Rien ne peut plus les aider, à défaut risquer une guerre nucléaire… C’est de leur faute… Il ne faut pas courir de risque… Il faut être patient… Nous allons rectifier le tir… Avec Porochenko, on peut dialoguer…Procédons par un retrait tactique… Nous ne sommes pas prêts de combattre mais, nous avons quand même gagné la Crimée etc, etc… »

Je sais quel sera le sort de notre détachement militaire. La plupart d’entre nous vont mourir, mais pire encore, tous nos sacrifices seront vains et le « printemps russe » sera achevé dans le gel ukrainien.  Et la prochaine guerre, que nous ne verrons pas, se fera sur le sol russe, une espèce de « Maidan de Moscou », bien sûr…

 Igor Strelkov

 

Source : Allainjules

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.