ALLAH A DONNÉ ISRAËL AUX JUIFS 1

Publié le 11 juin, 2014 | par Equipe de Pleinsfeux

Un érudit musulman de la Jordanie attaque les Palestiniens pour leur déformation du Coran ; Israël a été donnée aux Juifs, « jusqu’au jour du Jugement. »

Par Ari Yashar – Le 6 février 2014

Allah a promis Israël aux Juifs. C’est ce que déclare le Cheikh Ahmad Adwan, un érudit musulman vivant en Jordanie qui a récemment déclaré sur sa page Facebook que « la Palestine » n’existait pas.

Le Blogger « Les Ainés de Ziyon » a traduit cette nouvelle de source arabe qui a rapporté, ce samedi, les déclarations de Cheikh Ahwad Adwan, dans lesquelles il affirme que le Coran dit qu’Allah a attribué Israël aux Juifs jusqu’au Jour du Jugement (sourate 5 verset 21), et que les Juifs sont les héritiers d’Israël (sourate 26 verset 59).

« Je dis à ceux qui déforment … le Coran : D’où avez-vous apporté le nom de Palestine, vous, les menteurs, vous, les maudits, quand Allah l’avait déjà nommée la Terre Sainte et l’avait léguée aux enfants d’Israël jusqu’au « Jour du Jugement », a fait valoir le Cheikh Ahwad Adwan.  « Il n’existe a pas une telle chose que la  « Palestine » dans le Coran ».

« Votre demande de la Terre d’Israël est un mensonge et constitue une attaque contre le Coran, contre les Juifs et leur terre.  Par conséquent, vous ne réussirez pas, et Allah vous abandonnera et vous humiliera, car Allah est celui qui les protégera (les juifs)», prévient Adwan.

Le cheikh a eu des mots beaucoup plus durs pour les « Palestiniens », les appelant  « des tueurs d’enfants, de personnes âgées et de femmes » en les utilisant comme boucliers humains afin d’accuser faussement les Juifs de les cibler.  Il rapporte avoir vu la même tactique utilisée par les « Palestiniens » contre l’armée jordanienne dans les années 1970.

« C’est leur habitude et leur coutume, leur méchanceté ; Ils ont des cœurs de pierres envers leurs enfants, et dans leurs mensonges à l’opinion publique, afin d’obtenir leur soutien », a déclaré Adwan.

Adwan a déjà proclamé que son soutien pour le Peuple Juif « provient de ma reconnaissance de leur souveraineté sur leurs terres et de ma croyance dans le Coran, qui nous a dit et a souligné ceci dans de nombreux endroits, comme Ses (Allah) dires : « Oh Peuple (c’est à dire, les Enfants d’Israël), entre dans la Terre Sainte qu’Allah vous a assignée.» (sourate 5, verset 21).

Les Juifs sont un peuple pacifique, selon Adwan, qui déclare que « s’ils sont attaqués, ils se défendent tout en causant le moins de dommages possibles aux assaillants.  C’est un honneur pour eux qu’Allah les ait choisis parmi les mondes, signifiant parmi les peuples et les djinns (créatures spirituelles) jusqu’au Jour du Jugement …. Quand Allah les a choisis, il ne l’a pas fait par politesse, et il n’a pas injuste envers les autres peuples, c’est juste qu’ils (Juifs) le méritaient. »

Source :http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/177182#.UvgM6puYbm6

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Publicités

2 pensées sur “« ALLAH A DONNÉ ISRAËL AUX JUIFS, IL N’Y A PAS DE PALESTINE »”

  1. Voici donc la Sorat coranique dont ce Sheikh Ahmed Adwan, sioniste jordanien se réfère et s’en sert à sa guise pour affirmer ouvertement que la Palestine terre des cananéens, qu’il nomme prématurément Israël, alors que dans la Sorat 5 du Coran, Dieu la nomme 3 terre sainte », puisque fréquentée par le Patriarche Ibrahim Dieu l’a donné aux juifs dit ce Sheikh Jordanien alors qu’il ne s’agissait pas de juifs en ce moment là, et qu’en définitif le Coran dit le contraire.

    Présentation de cette sorat 5 dans le saint livre Coran.

    La Sorat 5, du verset 20 au verset au verset 24, il y a ordre de Dieu à Moïse, discussion de Moïse avec son peuple, pas tous croyants, sortis d’Egypte, encore idolâtre pour certains. Le verset 24 indique à Moïse le peu de croyance de la majorité de cette poussière d’individus sortis d’Egypte, puisqu’ils poussent Moïse et son Dieu d’aller se battre pour eux, sans qu’ils ne le fassent eux-mêmes s’il y avait conflit. Peut-être que les Cananéens les auraient accueillis sans problèmes, puisque Dieu est maître de l’univers.
    La sorat 5 verset 25, là Moïse démissionne, avec son frère Haroun devant Dieu, et laisse ces mécréants aux mains du Dejel, le Samarie qui les fait danser autour du veau d’or. La suite avec Josué et l’occupation coloniale, Moïse n’est déjà plus là pour voir la catastrophe, qui est revenue à nouveau en Palestine depuis 1948 et l’installation d’Israël en Palestine comme un fait colonial.
    Je veux dire, à ce Sheikh Ahmed Adwan, qu’il faut qu’il relise la Sorat 5 et qu’il ne s’arrête pas au verset 20 pour affirmer quelque chose qui est démentie dans les versets qui suivent dans la même sorat 5.

    La sorat 5 versets 20 Le plateau servi « La Table »

    Et quant Moïse dit à son peuple: « O mon peuple ! Rappelez-vous le bien fait de Dieu sur vous lorsqu’il a désigné parmi vous des prophètes ! Et il a fait de vous des rois. Et il vous a donné ce qu’il n’avait donné à nul de par les mondes.

    La sorat 5 verset 21 le plateau servi « la Table »

    O mon peuple ! Entrez dans la terre sainte que Dieu vous a prescrite. Et ne vous tournez pas sur vos arrières : vous retourneriez perdants !

    La sorat 5 verset 22 le plateau servi « La Table »

    Ils disent : « O Moïse, il y a là un peuple, – de vrais tyrans. Non, jamais nous n’y entrerons, qu’ils n’en sortent. S’ils en sortent, alors, oui, nous sommes pour entrer. »

    La sorat 5 verset 23 Le plateau servi « La Table »

    Deux hommes d’entre eux qui craignaient Dieu, – qu’il avait comblés de son bienfait, – dirent :  » Franchissez-leur la porte; puis quand vous l’aurez franchie, en vérité vous serez les dominants. Et c’est en Dieu qu’il faut avoir confiance, si vous êtes croyants. »

    La sorat 5 verset 24 le plateau servi « La Table »

    Ils dirent : Non, Moïse ! Nous n’entrerons jamais, aussi longtemps qu’ils seront là. Va donc, toi et ton seigneur, et combattez tous deux. Nous, nous restons ici assis. »

    La sorat 5 verset 25 le plateau servi « La Table »

    Il dit : « Seigneur ! Je ne suis maître, vraiment, que de moi-même et de mon frère : fais donc une séparation entre nous et le peuple pervers !  »

    La sorat 5 verset 26 le plateau servi « La Table »

    Dieu dit :  » Eh bien, ce pays leur sera interdit pendant quarante ans qu’ils erreront sur la terre. Ne te tourmente donc pas pour le peuple pervers.  »

    La sourat 5 verset 27 le plateau servi « La Table »

    Et récite-leur en toute vérité le conte des deux fils d’Adam – lorsqu’ils offraient l’offrande, voilà que de l’un d’eux elle fut reçue, et de l’autre ne fut point reçue. Celui-ci dit :  » Sûrement je te tuerai  » !  » Rien d’autre dit le premier : de la part des pieux, Dieux reçoit. ….

    Textuellement si tu le fais je ne me défendrais pas, puisque je crains Dieu le seigneur des mondes, oui je veux que tu t’acquières mes pêchés avec tes pêchés, pour que tu sois du nombre des compagnons du feu.  » – Or c’est la récompense des prévaricateurs

  2. Israël comme lieu et terre n’existait pas au moment où Moïse sur ordre de Dieu indiqua à son « peuple » façon de parler et qui n’était pas juif – mais une sorte de poussière d’individus, dont certains sont descendants des fils de Jacob portant le surnom d’Israël signifiant Abdallah, comme Yousef 3ESL et ses frères et demi frères au nombre de 12, mais aussi d’autres gens sans doute des immigrés en Egypte du temps des pharaons, d’origines divers, nord africaines, africaines, européennes, non intégrés dans cette société pharaonique, profitant de cette grève et sortie d’Egypte pour se libérer de l’esclavage et se réfugier dans le Sinaï – d’aller sans se retourner vers cette terre sainte; sainte parce que le Patriarche Ibrahim fuyant Hur en Mésopotamie (Iraq), s’y réfugia et y a vécu au sein des cananéens, cette terre du Levant, Syrie Palestine, Jordanie d’aujourd’hui. Le peu de croyance de la majorité de cette poussière d’individus sortis d’Egypte, puisqu’ils poussent Moïse et son Dieu d’aller se battre pour eux, sans qu’ils ne le fassent eux-mêmes s’il y avait conflit. Peut-être que les Cananéens les auraient accueillis sans problèmes, puisque Dieu est maître de l’univers.
    La sorat 5 verset 25, là Moïse démissionne, avec son frère Haroun devant Dieu, et laisse ces mécréants aux mains du Dejel, le Samarie qui les fait danser autour du veau d’or. La suite avec Josué et l’occupation coloniale sauvage, terroriste, inhumaine contre les cananéens, Moïse n’est déjà plus là de ce monde pour voir la catastrophe d’alors et qui est revenue à nouveau en Palestine depuis 1948 avec l’installation d’Israël en Palestine par les « Hajouj et Majouj » comme un fait colonial, par Rothschild, et le sionisme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.