Ricardo Navarro, président du Centre pour les Technologies Appropriées (CESTA) du Salvador a exigé que l’ambassadrice des Etats-Unis au Salavador, Mari Carmen Aponte, cesse de faire pression sur le gouvernement du Salvador pour acheter des semences génétiquement modifiées de Monsanto plutôt que des semences non modifiées de fournisseurs locaux.

« J’aimerais dire à l’ambassadrice US qu’elle cesse de faire pression sur le gouvernement (du Salvador) pour acheter des semences génétiquement modifiées « améliorées » », a dit Navarro, ce qui ne profiterait qu’aux multinationales US et serait préjudiciable aux producteurs locaux de semences, a rapporté Verdad Digitalla semaine dernière.

Depuis plusieurs semaines, les Etats-Unis pressent le gouvernement salvadorien pour signer l’accord Défi du Millénium. Une des principales conditions porte sur l’achat de semences génétiquement modifiées à Monsanto.

A la fin de 2013, il fut annoncé que sans certaines réformes économiques et environnementales « précises », le gouvernement des Etats-Unis ne fournirait pas une aide financière de 277 millions de dollars via Millennium Challenge Corporation (MCC).

Millennium Challenge Corporation (MCC) est une agence d’aide créée par le Congrès des Etats-Unis en janvier 2004. Selon la MCC, ils ont « modifié le discours sur la manière de fournir une assistance US « intelligente » en se focalisant sur les « bonnes » politiques. »

Il est désormais clair que les « réformes précises » réclamées par la MCC sont des réformes qui permettent d’imposer au gouvernement et au peuple salvadorien des cultures génétiquement modifiées et les pesticides associées.

Est-ce une coïncidence que la MCC ait reporté sont accord initial d’aide après l’annonce faite en septembre 2013 par le gouvernement salvadorien d’une interdiction du Glyphosate (Roundup) et de 52 autres produits chimiques dangereux ?

Les ventes d’herbicide Glyphosate (Roundup) constituent la principale source de revenus de l’industrie biotechnique mondiale et ce produit chimique est aussi à la base de tout un système qui permet des cultures génétiquement modifiées.

L’interdiction du Glyphosate par le gouvernement salvadorien est intervenue après l’apparition d’une maladie des reins mystérieuse qui est en train de tuer des milliers de travailleurs agricoles du pays. Les ministères de la santé des pays d’Amérique centrale ont signé une déclaration au mois de mars 2013 qualifiant la maladie de priorité de santé nationale et s’engageant à prendre des mesures pour la combattre, a révélé le Center of Public Intergrity.

Au cours des deux dernières années, le CPI a examiné comment une forme rare d’une maladie des reins (CKDu) est en train de tuer des milliers de travailleurs agricoles le long de la côte pacifique d’Amérique centrale, ainsi qu’au Sri Lanka et en Inde. Les scientifiques n’ont pas encore découvert la cause certaine mais les soupçons portent sur les métaux lourds toxiques contenus dans les pesticides.

Le scientifique sri-lankais Dr Jayasumana a récemment publié une étude dans la revue International Journal of Environmental Research and Public Health qui propose une corrélation entre Roundup et le CKDu.

« Il y a une multinationale malfaisante dans le monde qui s’appelle Monsanto… il est vraiment troublant que les Etats-Unis tentent de la promouvoir… » a conclu Navarro, qui espère que les parlementaires salvadoriens ne céderont pas à une manipulation de la part des Etats-Unis.

Sustainable Pulse

Traduction « un bon petit accord de libre commerce avec les Etats-Unis réglerait le problème » par VD pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles.

»» http://sustainablepulse.com/2014/06/08/u-s-government-ties-el-salvador…
URL de cet article 25956
http://www.legrandsoir.info/chantage-des-etats-unis-sur-le-salvador-aide-financiere-contre-achat-de-semences-genetiquement-modifiees-de-monsanto.html
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.