Ukraine, l’AFP prise en flagrant délit de propagande

Ukraine, l’AFP prise en flagrant délit de propagande

Un lecteur du blog http://lesmoutonsenrages.fr/ signale une boulette tellement énorme de l’Agence France Propagande qu’elle  semble trop grosse pour être accidentelle. Il s’agit ni plus ni moins que d’un mensonge grossier qui témoigne du parti pris total de cette agence dans le conflit ukrainien et de sa soumission au pouvoir politique.

Mais voici les faits :

La ville de Slaviansk est pilonnée depuis plusieurs jours par des moyens d’artillerie lourde, des tanks , des batteries de missiles Grad et des mortiers de type Tulpan.

Batterie de missiles Grad

Des vidéos des bombardements ont été réalisées par des habitants, comme celle-ci :

 

Pour quiconque  a un minimum suivit le conflit il est évident que ce sont les troupes ukrainiennes, en l’occurrence la Garde Nationale, qui pilonnent la ville puisque celle-ci est aux mains des indépendantistes. Ils n’ont donc logiquement aucune raison de bombarder une ville qu’ils contrôlent et qu’ils occupent ! De plus ils ne disposent ni de tanks ni de moyens d’artillerie lourde.

Mais accrochez-vous bien, cela n’a pas empêché l’AFP de publier une vidéo des bombardements sur son site Internet légendée : « Slaviansk pilonnée par les séparatistes ». Oui, vous avez bien lu, les séparatistes !

Ils en rajoutent même une couche en commentaire en attribuant une fois encore le pilonnage de la ville aux « séparatistes pro-russes » et en laissant entendre plus loin que Porochenko voulait « mettre fin aux combats », ce qui sous-entend que ce seraient les pro-russes qui seraient les agresseurs ! Il s’agit d’une inversion complète de la réalité du conflit.

Le problème c’est que l’AFP est systématiquement reprise par tous les sites de presse, ce mensonge grossier a donc été diffusé à l’ensemble des sites d’information qui se contentent de compiler des dépêches :

 

Voilà, l’AFP crée une réalité « alternative » avec l’aide du journalisme 2.0. Des millions de lecteurs ont ainsi été intoxiqués par cette dépêche.

L’AFP a finit par corriger la dépêche de manière à se dédouaner de toute manipulation :

C’est évidemment trop tard, le mal est fait, dans l’esprit de millions de lecteurs, et de « journalistes », ce sont bien les indépendantistes « pro Russes » qui bombardent Slaviansk.

Vous noterez que dans le titre modifié, l’armée ukrainienne n’est jamais citée comme l’auteur des bombardements, on ne sait donc toujours pas qui est l’auteur des tirs et la vérité n’est pas rétablie, ce qui laisse perdurer la manipulation dans l’esprit des lecteurs…

Et tout ça avec l’argent de nos impôts… Vive l’information selon l’Agence France Propagande !

Merci à Le Russe pour avoir suivit et relayé l’info dans les commentaires, fait les copies d’écran, et le boulot des journalistes !

 

 

Source : rebloger via 

Ukraine, l’AFP prise en flagrant délit de propagande

2 Replies to “Ukraine, l’AFP prise en flagrant délit de propagande”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :