Par IVOIREBUSINESS – Affi N’guessan rend visite à Simone à Odienné.

Affi N’guessan au côté de Simone Ehivet Gbagbo à la fête de la liberté. Image d’archives.

Comme nous l’écrivions le 03 juin dernier, Affi N’guessan président du Front populaire ivoirien (FPI), rend visite à Simone Ehivet Gbagbo, prisonnière politique du régime Ouattara à Odienné. La rencontre entre l’ex-Première dame par ailleurs vice-présidente du FPI, et le président du FPI aura lieu aujourd’hui vendredi 06 juin 2014 dans sa cellule d’Odienné, ville située au Nord-Ouest de la Côte d’Ivoire, à l’occasion de la visite du leader de l’opposition à Odienné et dans le Bafing. Information confirmée hier par l’agence ivoirienne de presse (AIP) qui écrit à ce sujet : « Le président du Front populaire ivoirien (FPI, ex-parti au pouvoir, 2000-2010), Pascal Affi N’Guessan rend visite, vendredi à l’ex-première dame, Mme Simone Gbagbo, en résidence surveillée à Odienné (Nord, région du Kabadougou), selon les autorités préfectorales locales qui l’ont fait savoir, mercredi soir, lors d’une réunion.

Selon ces autorités, M. Affi sera accueilli à Bako, à 50 km par un détachement des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) et escorté jusqu’à Odienné à la résidence surveillée de Mme Simone Gbagbo où il aura un entretien d’une heure avec l’ex-première dame et sera raccompagné par les militaires jusqu’à Bako. Cette information est confirmée par des sources militaires qui précisent que l’escorte militaire permettra d’ »éviter tout accrochage avec la population ».

Des velléités d’opposition des populations d’Odienné à la venue d’Affi N’Guessan dans leur localité avaient été enregistrées, lundi et mercredi. Mais au terme de réunions chez le chef de canton et à la préfecture dans la soirée de mercredi, ces autorités ont informé que le gouvernement a donné instruction aux FRCI d’accueillir et d’escorter le président du FPI ».
Selon nos informations, Affi N’guessan va à Odienné prendre Conseil auprès de Simone Gbagbo dont la libération est pour le FPI, une condition non négociable pour la normalisation politique en Côte d’Ivoire. Et pour éviter à l’Afrique, le scandale du transfèrement de la première femme à la Cour pénale internationale.

En effet, le Comité central du FPI réuni en séance extraordinaire samedi dernier, a refusé de lever son mot d’ordre du boycott du recensement malgré la demande répétée du gouvernement, et malgré la libération samedi de cinquante prisonniers politiques suivie du dégel de cinquante comptes bancaires de pro-Gbagbo. Des mesures qui vont dans le bon sens, mais qui sont jugées très insuffisantes par le parti de Laurent Gbagbo. Nul doute que les avis et conseils de la vice-présidente du FPI seront attentivement écoutés par Affi N’guessan, dont la tournée à Odienné et dans le Bafing à la rencontre des militants de son parti, prend fin samedi.

Eric Lassale

  • See more at: http://ivoirebusiness.net/?q=articles/politique-affi-nguessan-chez-simone-ehivet-gbagbo-aujourd%E2%80%99hui-eviter-le-scandale-du#sthash.2Yk4Wd8e.dpuf
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.