Publicités
Côte d’Ivoire : Une Fondation américaine perd son véhicule, l’indifférence des autorités le pousse à une grève de la faim

Côte d’Ivoire : Une Fondation américaine perd son véhicule, l’indifférence des autorités le pousse à une grève de la faim

 – Abidjan le 6 juin 2014 © koaci.com – Nouvelle affaire… Mr Mamadi Konaté veut entamer une grève de la devant l’Ambassade desEtats-Unis Rechercher Etats-Unis à Abidjan, pour réclamer sonvéhicule Rechercher véhicule loué à la fondation «Jimmy Carter Rechercher Jimmy Carter » et qui a été volé en 2011. En effet , et selon ce dernier approché par koaci.com , Dame Lindy Sabina Vigani représentante de la fondation «Jimmy Carter Rechercher Jimmy Carter » en Côte d’Ivoire ,lui avait loué sonvéhicule Rechercher véhicule de type 4×4 pick-up de marque Mitsubishi de série mmbjnk b-40d0884883 immatriculé 5959 ER 01 d’une valeur de 25,9 millions de FCFA et en raison de 55 000 FCFA par jour ,du 14 novembre au 13 décembre 2011 .

Il s’est avéré selon la Suisse, que levéhicule Rechercher véhicule en question lui a été volé le 30 novembre 2011 par deux individus devant son domicile sis à Cocody Riviera Palmeraie Sicogi. Cette dernière a alors fait une déclaration de vol au le même jour au 35- arrondissement de Cocody, enregistré (OP No 3106 / Pu -35 du 30 /11/ 2011) à 22hoomn. Mamadi Konaté par ailleurs propriétaire d’une agence de location et de véhicules informé du vol par sa locataire, qui entre temps lui signifiera avoir fait cas du vol à présidence de la République qui aurait enjoint d’alors le ministère l’intérieur va mener des démarches pour espérer retrouver sonvéhicule Rechercher véhicule ou dans le cas contraire rentrer en possession du prix d’achat (25,9 millions de FCFA). « Quand j’ai été informé par Madame Vigani du vol de monvéhicule Rechercher véhicule ,elle m’a tout suite rassuré avoir informé la présidence de la République qui lui aurait signifié avoir enjoint le ministre de l’intérieur pour tout mettre en œuvre enfin de retrouver la voiture où dans le cas contraire trouver une solution à cette situation. Mais quand j’appelle la Dame en question pour savoir la suite de l’affaire, elle me menace et me dit que le problème n’est plus à son niveau et que je devrais le régler avec les autorités qu’elle avait déjà contactées. J’ai alors adressé des courriers à la présidence de la république, les 7 février 2012 et le 22 juin 2012.

Ensuite j’ai également saisi le ministère de l’intérieur par courrier (No 223 du 10 février 2012 et No 4120 du 22 juin 2012). MrDaniel Cheick Bamba Rechercher Daniel Cheick Bamba directeur du cabinet du ministre Hamed Bakayoko m’a répondu par courrier avoir pris bonne note et transmettra mon dossier pour étude aux services compétents tout en me tiendra informé de la suite à l’affaire. Près de 3 ans après rien. Je suis laissé à mon sort. J’ai fini par saisir la grande mediature, qui a adressé un courrier à l’Ambassade des Etats –Unis, mais sans réponse. La voiture a été achetée à crédit. Moi je rembourse unvéhicule Rechercher véhicule que je n’ai pas en ma possession. Quand je vais au ministère de l’intérieur, on m’empêche de rentrer, ou on veut me soutirer de l’argent pour organiser une rencontre avec le ministre.

Vraiment je n’en peux plus. J’ai tout le monde dans mon dos, et la Dame vaque à ses occupations sans se soucier de mon cas », a indiqué l’homme en détresse , avant d’évoquer les actions qu’il compte mener . « Comme toutes les démarches j’ai faites n’aboutissent pas, j’ai décidé d’entamer une grève de la faim devant l’ambassade desEtats-Unis Rechercher Etats-Unis de Cocody jusqu’à ce que la FondationJimmy Carter Rechercher Jimmy Carter et moi trouvons une solution définitive à mon problème qui dure depuis 3 ans et si jusque-là je n’ai pas gain de cause, je suivrai l’exemple de Mandjara Ouattara (Ndlr : la femme décédée après une tentative d’immolation à la présidence) en m’immolant. Je n’ai plus de ressources pour faire par à certaines charges, parce que je rembourse unvéhicule Rechercher véhicule qui se trouve dans la nature. » Les autorités sont donc averties avant que le pire n’arrive à cet opérateur économique ivoirien qui semble prêcher dans le désert dans l’Etat de Droit. Qu’une oreille attentive du côté de la présidence, du ministère de l’intérieur ou de l’Ambassade des Usa puisse se soucier de son cas et trouver enfin une solution au problème qui dure depuis trois ans.

Affaire à suivre…

Donatien Kautcha

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :