Publicités
SCOOP. Tuerie de Bruxelles: la femme du couple israélien tué faisait partie du Mossad

SCOOP. Tuerie de Bruxelles: la femme du couple israélien tué faisait partie du Mossad

Rebloger Via Allainjules

Publié le mai 26, 2014 @ 17:51

coupleAntisémitisme ? False flag ? Le tueur n’a-t-il pas été envoyé ? Quand on sait que le tireur est arrivé avec une grosse Audi, de sang froid a tué, on peut affirmer que c’était un tireur d’élite, même comme l’agent du musée a aussi été tué. par erreur sans doute. Parmi les trois victimes de la fusillade de Bruxelles et non quatre, il y a ce couple de touristes, Emmanuel et Miriam Riva. Selon des médias israéliens, la femme serait proche du Mossad.

Emmanuel et Miriam Riva étaient-ils de « simples » touristes à Bruxelles ? Des médias israéliens annoncent ce lundi que Miriam travaillait pour le Mossad (qui fait partie des agences de renseignement israéliennes comme, entre autres, l’Aman (renseignement militaire) et le Shabak (sécurité intérieure). Le couple laisse deux orphelines de 15 et 17 ans.

Prudent, le parquet fédéral a annoncé lundi lors d’une conférence de presse qu’il avait qualifié les faits survenus lors de la fusillade au Musée juif de Belgique de Bruxelles de triple assassinat et de tentative d’assassinat terroristes. Or, certains ont vite fait d’accuser l’humoriste Dieudonné, l’ex député Laurent Louis, ainsi que l’essayiste Alain Soral.

Le journaliste Richard Silverstein sur son blog Tikun Olam (de sensibilité « juif libéral ») écrit notamment : «  Emmanuel Riva a travaillé pour Nativ, une agence du gouvernement israélien. Cette agence a notamment œuvré, en lien direct avec les services secrets israéliens, pour l’Alya des juifs d’URSS et plus généralement pour inciter les juifs d’Europe de l’Est à opter pour une installation en Israël plutôt qu’aux États-Unis  ».

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

>>>Suivez-nous sur Twitter

La chaîne Channel 10 précise cependant que, si elle a bel et bien travaillé pour le Mossad, elle était peu active ces derniers temps… Reste donc à savoir si ses relations avec cette agence de renseignement est bien le mobile de ce crime. N’a-t-on p voulu l’éliminer parce qu’elle avait voulu quitter l’agence ? Trop de zones d’ombres. Néanmoins, certains ont trop vite parlé et risque d’être discrédités à jamais…

Source: Sudinfo.be et Allain Jules

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :