mai 10, 2014 by Résistance 71

Les rebelles s’effondrent en Syrie, la Jordanie entre en action

IRIB

10 mai 2014

url de l’article:

http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/324550-syrie-les-rebelles-s-effondrent,-la-jordanie-entre-en-action

Les affrontements entre des groupes terroristes et armés en Syrie se sont intensifiés

ils se sont, désormais, étendus, du Nord et de l’Est vers le Sud du pays. Ces groupes terroristes sont, maintenant, en train de s’effondre de l’intérieur. Les affrontements sanglants ont éclaté  entre divers groupes terroristes en Syrie, dont le Front Al-Nasra et l’Etat islamique en Irak et au Levant. Ces affrontements leur ont causé d’énormes pertes et leurs équipements et moyens militaires ont été anéantis. Désormais, c’est une évidence, ces groupes sont en train de s’éroder et de d’effondre de l’intérieur.  En parallèle à cette intensification des affrontements en groupes armés en Syrie, on a assisté,  ces derniers jours, à un autre développement qualifié de très important, c’est-à-dire, l’arrestation d’Ahmad Nemah, chef du groupuscule dit «  le Conseil militaire de la province de Deraa », située dans le Sud de la Syrie. Plusieurs de ses compagnons aussi ont été arrêtés. Il a été arrêté à un moment où il avait fait état, quelques heures plus tôt, de la création du Front des révolutionnaires du Sud, similaire à celui de la province d’Idlib, située au Nord de la Syrie. le commandement du front des révolutionnaires du Sud est assuré par un dénommé Abd Maarouf, qui a des liens très étroits avec le renseignement américain et la coalition de l’opposition. L’arrestation d’Ahmad Nemah est survenue alors que moins de jours après, l’un des responsables du Front al-Nosra a été assassiné dans la ville de Bosra et quelques heures avant cet attentat, l’un des plus redoutables  chefs des groupes armés, dans la ville de Douma et de Gouta Oriental, avait été assassiné. Ces assassinats et les menaces réciproques entre des groupes armés rivaux, livrés à des combats acharnés, ont eu comme des effets d’élargir le champ d’affrontements au Sud du pays et à la région de Gouta oriental, des affrontements qui se bornaient, jusque-là, aux provinces du Nord, Idlib et Alep et  à l’Est du pays. Ces affrontements risquent de s’intensifier, au moins pour trois raisons :

Premièrement, les charges et accusations portées par le Front al-Nosra contre le chef du Conseil militaire de Deraa et ses adjoints, partis volontairement de la Jordanie pour s’installer dans cette région, signifient qu’Al-Nosra l’accuse, carrément, de planifier la création des fronts du réveil dans cette région.

Deuxièmement, des accusations ont été mises en avant comme quoi l’assassinat d’Adnan Khabih était dû à l’infiltration des forces syriennes dans le conseil militaire de Deraa. Cette accusation avait été portée par l’un des chefs des groupes armés, dans la région de Douma. En outre, le Front al-Nosra avait annoncé  que le chef du Conseil militaire de Deraa travaillait au profit du pouvoir syrien.

Troisièmement, le Front al-Nosra est persuadé que la Jordanie, ayant la procuration des Etats-Unis, et de leurs alliés est entrée en action en Syrie pour appuyer certains groupes armés au détriment des autres. Dans le même temps, une source militaire proche du Front al-Nosra a dit disposer des preuves montrant que le Conseil militaire, dirigé par le traitre Ahmad Nemah, envisageait d’affronter le Front al-Nosra. Par ailleurs, les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux ainsi que leurs alliés au Moyen-Orient, oeuvrent, durement, à renforcer divers groupes qui leur sont rattachés et qui opèrent à l’intérieur du territoire syrien. Les Américains entendent faciliter le processus de l’envoi d’armes pour ces groupes afin de freiner les progressions de l’armée syrienne.  Vu le conflit d’intérêts entre des groupes armés terroristes en Syrie, il est évident que ce processus conduit à l’intensification des affrontements armés inter-rebelles et à l’extension de ces affrontements vers le Sud et Gouta oriental. Les affrontements inter-rebelles liés à Al-Qaïda, ont causé d’énormes pertes dans leurs rangs et ont fait fuir plus de 60000 citoyens syriens de leurs foyers.

“Homs garantit la victoire à Assad” (Ambassadeur des USA au Liban

IRIB

10 mai 2014

url de l’article:

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/324560-homs-a-garanti-la-victoire-d-assad-ambassadeur-us

 

Source Cellule44 : http://resistance71.wordpress.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon le journal Al Bana qui cite David Hill, l’ambassadeur US à Beyrouth,

 » les événements de Homs ont confirmé la victoire d’Assad dans la bataille qu’il mène en Syrie  » !!  » la trêve qui vient d’être signée à Homs va parfaitement dans l’intérêt d’Assad , c’est un cessez le feu qui vient d’être conclu en raison de la fatigue extrême des rebelles par des mois de siège et la suprématie de l’aviation syrienne  » a dit le diplomate. mais le journal va plus loin, toujours en reprenant l’ambassadeur :  » une guerre sans merci s’était engagée récemment entre la Turquie et l’arabie saoudite qui s’est achevée en faveur de Riyad . La conclusion de la trêve à Homs a fini par sceller l’échec du projet de déclenchement d’une guerre civile au Liban. en dépit des combats armés qui se déroulent dans le nord , l’est et le sud de la Syrie , l’armée assadiste continue à contrôler les principales artères du pays . Les combats qui se déroulent ailleurs sont sporadiques  et ne semblent pas à être à même de devenir des combats régionaux ce qui revient à dire que l’armée syrienne préservera sa suprématie et ses atouts dans ces combats.  » selon la trêve conclue entre l’armée syrienne et les terroristes dans la vieille ville de Homs ,  ces derniers devront se retirer dans les régions du nord de Homs à Talbisseh et à Dar al Kabira . les terroristes évacueront la vieille homs pour Homs nord . Les terroristes demandent toujours la supervision de l’Onu au processus d’évacuation. Ils ont quitté à bord de 30 bus cette région à destination du nord . ce qui a poussé les Etats Unis à reconnaitre la victoire d’Assad est le contact direct qui vient d’être établi pour la première fois entre Assad et les takfiris sans que soit nécessaire un recours à l’aide de Riyad! Pour le grand malheur de Riyad , les cheiks takfiris de Homs ont émis à l’issue de cette trêve une fatwa selon laquelle  » le retrait de Homs est permis et que cette région ne constitue plus une zone de Jihad ».

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.