Le Monde.fr

Guinée, Liberia, Canada, maintenant Sierra Leone… Les cas « suspects » de fièvre Ebola se sont multipliés ces derniers jours. Le virus tire son nom d’une rivière en République démocratique du Congo (RDC) et a été identifié pour la première fois en 1976. Très contagieux, son taux de mortalité peut atteindre 90 % des cas. Les nouveaux  cas se concentrent dans une zone d’Afrique de l’Ouest.

  • Ou sévit-il actuellement ?

L’épicentre semble être la Guinée, où les premiers cas ont été recensés début février dans le sud du pays. C’est la première fois que le virus, qui touche habituellement la République démocratique du Congo (RDC), l’Ouganda, le Gabon ou le Soudan du Sud, y est signalé. Selon le dernier bilan des autorités guinéennes et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 87 cas suspects ont été recensés et 61 personnes en sont mortes. Des rumeurs sur une propagation de l’épidémie jusqu’à Conarky, la capitale, ont été officiellement démenties.

Lire la suite ici

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.