Le Conseil pontifical pour la santé a rassemblé pour la première fois, ce mercredi, des évêques responsables de la pastorale de la santé venus de plusieurs pays. La première partie de la réunion a été consacrée à la théorie du genre, le Gender. Selon ce courant idéologique, le masculin et le féminin ne correspondent pas forcément au sexe biologique, mais découlent du contexte culturel et social. La différence corporelle naturelle des sexes est minimisée. Par ailleurs, toujours selon cette théorie, sexualité et procréation doivent être distinguées.

En occident cette théorie se répand, elle entre dans les manuels scolaires, elle inspire des décisions politiques et elle colonise les autres continents par le biais des institutions internationales et des agences onusiennes dont l’OMS. Pour l’Église catholique il y a là un problème de morale mais aussi de santé publique.

Romilda Ferrauto a interrogé un des principaux intervenants au colloque : Mgr Tony Anatrella, prêtre et psychanalyste, spécialiste en psychiatrie sociale. Il a récemment été chargé de présenter un manuel du Conseil pontifical pour la famille « le gender, la controverse », publié chez Téqui

Voir la vidéo ici

 

Source : http://fr.gloria.tv/?media=219887

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.