Rebloger via Allainjules

Sur la place de l'indépendance de Kiev, le 19 février.

Les temps ont changé. le Gouvernement ukrainien n’avait-il pas demandé à cette soi-disant opposition de prendre le poste de Premier ministre ? Elle avait refusé, réclamant simplement la démission du président ukrainien élu démocratiquement, Viktor Ianoukovitch. Une tentative de coup d’état qui vire au drame. Ces terroristes ont quand même tué 10 policiers, et, aujourd’hui, osent parler de guerre civile parce que leurs revendications illégitimes doivent être acceptées. Au nom de quoi ?

Aujourd’hui, l’étau se resserre sur les terroristes dits « manifestants ». Les autorités ukrainiennes ont annoncé le lancement d’une vaste opération « antiterroriste » contre des « groupes extrémistes » ayant occupé plusieurs bâtiments publics. Il était temps, que ces sous-fifres de l’Occident, payé pour détruire leur pays, paye. Trop c’est trop. Ils sont maintenant encerclés et, il ne faut plus les lâcher…Ces clowns ont enlevé tous les pavés de la Place Maiden. Pour qui se prennent-ils ? Pourquoi acceptent-ils ce coup d’état et cette tentative de déstabilisation de l’occident ?

Ces fous à lier, dont plus de 1 500 sont armés, incendient des tribunaux, vandalisent des logements privés, tuent des civils pacifiques, qui ne veulent pas les rejoindre, avec l’aval de l’Europe qui parle de sanctions. Du grand « n’importequoitisme ». M. Viktor Ianoukovitch, il faut aller au bout, et interdire désormais que des truands étrangers viennent faire des discours chez vous…

Source : Allainjules

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.