Publié le 7 février 2014 par 

L’état policier appréhendé, on vous le prépare avec votre complicité

ROBERT BIBEAU :

S’est-on déjà demandé pourquoi toute cette agitation identitaire, communautaire, ethnique, nationaliste, chauvine, xénophobe et raciste qui s’abat depuis des années sur la tête des «citoyens», des contribuables, des électeurs, des «gens» ordinaires, de la population, des consommateurs, des «masses populaires» ?  Les médias «mainstream», propriétés de quelques milliardaires aux pouvoirs immenses, et les médias gérés par l’État au service de ces mêmes milliardaires, aspergent régulièrement leurs «publics-consommateurs» de soi-disant informations relayées par de vinasses émissions d’affaires publiques sur ces thématiques récurrentes afin non pas d’éclairer le débat et d’élever la conscience «populaire», mais plutôt, comme nous avons pu le constater mercredi dernier (5.02.2014), pour enfumer et faire croire que de congédier des travailleuses pour le motif qu’elles portent un vêtement quelconque est devenue impératif et urgent pour le salut de la «race» et de la «nation québécoise» toute entière (1).

L’étonnant dans ces affaires, que ce soit la charte des valeurs chauvines ici au Québec, l’affaire de l’humoriste Dieudonné en France, l’élection d’un Président de foi musulmane en Égypte dont on nous présente l’emprisonnement comme une demande de ses commettants (!); l’émission d’un timbre pour honorer une «Femen» ukrainienne exilée à Paris; les démêlés amoureux du Président Hollande; la bedaine d’un syndicaliste mafieux de Montréal; les sénateurs véreux à Ottawa volant une poignée de dollars pendant que des banquiers s’enfuient au «paradis» avec quelques milliards de dividendes sonnants et trébuchants;  toutes ces affaires n’ont qu’une seule «affaire» en partage, ils exposent tous la futilité des médias à la solde et leurs efforts incommensurables pour distraire le contribuable, le citoyen, le téléspectateur, le lecteur et l’électeur et tenter de lui forger insidieusement un sentiment d’appartenance collective – fictive – à une communauté de lobotomisés, dociles et aliénés, discourant passionnément d’insignifiances prégnantes pendant que l’économie s’écroule, la pauvreté sévit, le chômage pénalise, la justice paralyse, la politique déchoit, la morale et l’éthique s’échoient tandis que le Roi nu chante la sérénade au milieu de cette panade.

Toutes ces fadaises médiatiques n’ont pour but que de tromper, distraire, occuper oiseusement le péquenot méprisé et lui faire produire du consentement et un sentiment d’appartenance à une communauté paupérisée. Mais, demanderez-vous, pourquoi les médias à la solde conviennent-ils ainsi «d’amuser» la galerie des gagnes-petits, des salariés, des ouvriers avec toutes ces billevesées ?

Pour répondre à cette question pertinente, il nous faut vous dévoiler les résultats d’une enquête tenue secrète par le journal français Le Monde. On y apprend que pour la France du moins (mais je ne serais pas étonné que ces données s’appliquent aux salariés du monde entier) c’est la désaffection sidérante du citoyen lambda face à tout ce fatras où il ne se reconnaît pas. Ses préoccupations sont à mille lieux de tout ceci, mais comme ce salarié (90% des travailleurs actifs), cet ouvrier, n’a aucune prise, ni aucune emprise sur tout ceci, il rejette tout cela et que l’on ne vienne pas me dire qu’il est inconscient de sa condition d’aliéné paupérisé et méprisé.

Voici les chiffres du sondage exposant l’immense désaffection du citoyen français devant la déchéance de sa société tétanisée. Les résultats sont stupéfiants, c’est un séisme politique. En voici le résumé fidèle : 75% des Français ne font plus confiance à l’État, ni à la république. Et 88% rejettent catégoriquement les partis politiques, alors que 87% jugent que Hollande n’a pas l’étoffe d’un président. De plus, 61% sont prêts à manifester, alors qu’ils n’étaient que 30% en 2010 !  Qui plus est, 71% ne font pas confiance aux syndicats. Mais stupeur, 50% ne croient plus à la démocratie et souhaitent avoir à la tête du pays « un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du parlement ni des élections ». Traduction en clair : un roi ou un dictateur, ou du moins un pouvoir personnel fort. Et comble de l’horreur, 12% souhaitent même que l’armée dirige le pays ! Ça c’est du jamais vu depuis 200 ans.  Sans surprise, 36% placent Sarkozy en tête, 34% Marine Le Pen, tous les autres hommes politiques de tous bords sont très loin derrière.  Et CQFD, 67% pensent qu’il y a trop d’immigrés en France, 50% sont pour le rétablissement de la peine de mort, ils n’étaient que 35% en 2011 (2).

Mais attention, bonne gens, je sais déjà qu’effrayés, vous vous dites que la «populace» est bien méchante et ingrate, obtuse et fascisante. Vous vous méprenez cependant. En réalité ce sondage vous révèle deux constats très précis. Le premier est la direction dont s’éprend la classe capitaliste dominante des divers pays d’Occident. En effet, ce sondage commandité par les adjudants de la classe hégémonique a été conçu et mené afin de vérifier si les idées que propagent sans vergogne les médias à la solde  s’épandent parmi les différentes classes sociales. Le deuxième constat concerne le chemin parcouru et celui qui reste à franchir pour faire accepter ces idées fascisantes parmi la population, afin que le jour venu, la dictature des riches soit appelée par ceux-là même qu’elle sera chargée d’opprimer. L’exemple du coup d’État militaire fasciste en Égypte vous donne un avant-goût du coup fourré pour cet État policier appréhendé.

INFORMATION »»»  http://www.robertbibeau.ca/Palestine.html

(1)  http://ici.radio-canada.ca/emissions/24_heures_en_60_minutes/2013-2014/#

(2)  Dossier publié dans Valeurs actuelles :  » La révolte qui gronde« . Une véritable bombe : la publication des résultats de l‘enquête annuelle publiée chaque année dans le Monde, mené par l’institut Opinionway et le Centre de Recherche Politique de Sciences Po, intitulé « Baromètre de la confiance politique ». C’est la 5 e édition mais, pour la première fois cette année, le 13 janvier, la presse n’en a dévoilé que 41 pages sur 84.  Ça a mis la puce à l’oreille de Valeurs actuelles qui s’est demandé ce qu’on voulait nous cacher, et s’est procuré les résultats de l’enquête, qu’elle publie dans son n° 4026 (de Valeurs actuelles).

 Source :Ce contenu a été publié dans actualites-des-7 par actualites des 7 (R.Bibeau), et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.

Publicités

Une pensée sur “L’état policier appréhendé … préparé avec votre complicité”

  1. Bonjour, si les populations du monde attendent encore avec foi un quelconque système, de gouvernement, de pensées politiques, de lois rassurantes, de promesses, de royaumes, de monarchies, de justice(d’hommes), alors la verge n’a pas fini de frapper ce monde là… Nous les petits, les soumis, les persécutés, nous avons donnés le fouet à ces grands, ces méchants, ces rebelles, ces sans Dieu… Illusion!!! Rien ne nous sera accordé tant que nous mettrons notre foi en des hommes, l’homme de pouvoir est rebelle à Dieu, comment peut-il guidés d’autres hommes??? Trop endoctriné les populations, ne voyant que par leurs (« idées »), d’envies et d’attente d’un soit-disant monde nouveau et juste… Le temps nous a été donné depuis des siècles pour nous repentir, et justement comprendre qu’il n’y a pas d’attente à une vie de joie, de justice, d’égalité pour chacun ici. Ceux qui mettent leurs espérances dans le monde se contredisent, le sabre à la main il sabre l’eau… Les « tires ficelles » rient de nous, car eux savent que nous la corde au coup, comme le pendu on gesticule de tous sens, mais la sentence est faite, les pieds ne touche plus le sol et l’agonie est douloureuse… Et comme si cela ne suffisait pas, avant de rendre l’âme une dernière parole de condamné s’élève: « ENCORE et ENCORE PLUS »!!! Revenez à moi dit l’éternel notre Dieu!!! Et je reviendrais à vous!!! Mais de nos jours, parler de Dieu pour beaucoup semble être un hochement d’épaule, un rire en coin tendu, et des yeux vide de lumière… Aucun besoin de Dieu, de toute façon il n’existe pas!!!… Voilà cette fameuse réplique, toujours prête, bien lustrée et dévoilant toute « L’IGNORANCE » d’un monde perdu pour toujours… Si l’on nourrit avec abondance l’animal, et en lui donnant de l’importance, alors l’homme sera soumis à la bestialité!!! Mais l’homme qui sera attentif, et qui se nourrit de la parole de Dieu, lui sera fils de DIEU!!! Pour l’heure, nous sommes aux services de la bête, la corde au coup, alors prions pour que Dieu puisse intervenir, et sabrer cette corde pour que nous ayons (« l’air, et moins bête »…) PS: N’oublions pas qu’un monde nouveau est à venir, et qui est très très proche. C’est notre « SEIGNEUR JESUS CHRIST » qui en sera le maître absolu, c’est lui qui régnera sur le (nouveau monde), et il en sera ainsi pour toujours!!! Bien à vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.