Rebloger via Allainjules

RATEntre cris et larmes, la majorité des Libyens se demande dans quel enfer se sont-ils lancés à corps perdu. Il ne se passe pas un jour sans qu’il n’y ait des troubles ici ou là. Hier-soir, la colère a envahi les rues de Benghazi où, on a vu de nombreuses personnes brûler des pneus, après l’assassinat de l’imam de la mosquée d’Al-Ansari, dans le quartier de Hadaiq. Le Cheikh Atif Al-Madouli est mort quand des hommes armés ont tiré plusieurs fois sur lui, alors qu’il rentrait de la mosquée après la prière du Asr. Raison improbable: ce salafiste aurait été un membre des services de renseignement extérieurs sous Kadhafi. Drôle d’excuse.

martyrs

Toujours hier, à Benghazi, Tripoli (photo au dessus), Shahat, Beida, Tobrouk et Ajdabiya, des milliers de personnes sont descendus dans la rue pour dire NON au prolongement de la gouvernance du Congrès national général (CNG), la plus haute instance dirigeante après l’ère Kadhafi. Incapable de résoudre les problèmes de sécurité, l’organe est de plus en plus mal vu par les Libyens qui regrettent de plus en plus Kadhafi.

Le 6 février dernier, suite à la situation critique qui prévaut sur le territoire libyen, Ali Zeidan, de retour de Suisse, a été obligé de faire une escale improvisée à Malte. Il ne pouvait rentrer dans son pays, notamment à Tripoli. Le Gouvernement maltais, surpris de sa présence sur place, a néanmoins envoyé son  ministre des Affaires étrangères George Vella, le rencontrer. Mesure protocolaire vis à vis du représentant d’un pays, même comme ce dernier est un imposteur imposé par l’Occident.

Dans le sud et près de Tripoli, le régime dictatorial d’Ali Zeidan a utilisé du gaz sarin contre les kadhafistes, pour la plupart des civils. Mais ça, vous ne le lirez nulle part dans la presse mainstream qui soutient ces meurtriers. D’ailleurs, à cause de cette utilisation, ces traîtres ont vite fait d’annoncer qu’ils avaient procédé à la destruction du stock de toutes les armes chimiques laissé par le frère Guide Mouammar Kadhafi. Une légende urbaine quand on sait que la Russie, les Etats-Unis et même l’ONU, n’arrivent toujours pas à détruire tout le stock syrien qui demande des mesures de sécurité optimale. Mais, la Libye, toute seule, déclare qu’elle l’a fait et personne ne dit rien.

Voici une image (en dessous) qui prouve que du gaz sarin a été utilisé contre les kaddafistes aux alentours de Tripoli. ce rapport a été fait le jeudi 23 janvier 2014 à 21:00. Le rapport indique  » perte de connaissance et respiration difficile due à l’inhalation de gaz inconnu. »

LIBYA-gas-attack-hospital-report-1-FEB-5-2014

Pendant ce temps, les Verts qui s’implantent de plus en plus dans le sud, voit le nouveau pouvoir recruter des terroristes et/ou mercenaires en Tunisie et en Turquie, le tout, financé par le Qatar. Mais, les Verts font aussi l’actualité en Égypte. Les kaddafistes annoncent que leur chaîne de télévision, Green TV, lancée en janvier 2012 et qui émet depuis Le Caire, sera bientôt captée en Libye. Une perspective qui inquiète au plus haut point Tripoli, d’où le vote, le 22 janvier, au Parlement, d’un décret controversé interdisant l’émission de chaînes de télévisions satellitaires « hostiles à la révolution du 17 février ». Tu parle s de révolution ! Ah, la démocratie de l’OTAN !

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.