Par IVOIREBUSINESS – “DROITS DE L’HOMME EN CI”:”LES DESSOUS DU SILENCE ASSOURDISSANT DE LA FRANCE”!

Cela fait quasiment deux ans que l’homme de gauche qui avait maintes fois confirmé dans des interviews avec la Presse hexagonale qu’il se considérait proche du PS Français, est toujours derrière les barreaux à la CPI.
Pis, les Socialistes sont au pouvoir en France depuis 2 ans…Mais ironie du sort, à part l’ex-ministre socialiste des affaires étrangères Charles Josselin et son ami de longue date “Guy Labertit” (ex-secrétaire international du PS français), nos sources confirment que “Laurent Gbagbo” n’a pratiquement pas bénéficié du soutien et de la solidarité de l’international socialiste, structure de solidarité de gauche que son parti a intégrée entre 1990 et 1992, fort du soutien historique du parti socialiste belge et de son secrétaire international à l’époque des faits, “Etienne Godin”!
En nous fondant sur ces éléments factuels, quelles sont les raisons fondamentales de ce silence assourdissant du Parti socialiste français que “Laurent Gbagbo” a pourtant côtoyé lors de son exil politique en France de 1982 à 1988?
Remontant aux causes lointaines en 2004, suite à la tragique manifestation du 25 Mars 2004, doublée de la disparition du journaliste franco-canadien “André Kieffer”, voici ce que les ténors du Parti Socialiste Français déclaraient avec à leur tête, leur Premier Secrétaire, François Hollande: « Quand on est au Pouvoir et qu’on se dit Socialiste, il faut être Exemplaire ».
Mieux, des communiqués aux relents de rupture vinrent de la part de celui qui est aujourd’hui ministre de l’Economie et des Finances, ”Pierre Moscovici “!
Et “François Hollande” d’enfoncer le clou en ses propres termes: « Je serai implacable » dira-t-il et annonça dans la foulée, la radiation du Front populaire ivoirien de l’internationale socialiste, alors que le comité(Afrique) a toujours soutenu les autorités ivoiriennes et le FPI au pouvoir en 2004.
C’est dans la même foulée que l’actuelle première dame de Côte D’ivoire DOMINIQUE OUATTARA activera son “backing up” network (réseau de soutien international d’enfer) les années qui suivent.
Parmi ceux qu’elle arrive à persuader figure l’aile droite du PS, en l’occurrence l’actuel ministre des affaires étrangères, “Laurent Fabius”, qui entraînera avec lui d’autres barons du PS Français.
Objectif: apporter leur caution politique à la prise de pouvoir “d’Ado” dans un avenir proche…Les dés donc déjà jetés en 2004-2005 pour “Ado”…
Vous pouvez donc lire entre les lignes et comprendre aisément le Silence
assourdissant du PS au pouvoir, alors que depuis plus d’une année “Amnesty international” et
“Human rights Watch” font la lumière sur les rapports inhérents aux droits de l’homme en Côte d’Ivoire.
En résumé, qui dit “Ado”, dit “Sarkozy,” dit aussi “Laurent Fabius”, et parle du réseau “Ado”

Mais rappelons-nous ce que l’Ambassadeur des USA au “Libéria” avait confié à ”Samuel Kanyon Doe” après que celui-ci ait manipulé les élections présidentielles de 1985: ”Doe, you’re my friend, but you’re not my friend anymore”.
Ce qui traduisait implicitement que “Samuel Doe” venait de perdre sans le savoir un allié de taille, impair qu’il n’a pas su décrypter à temps jusqu’à l’arrivée de l’Ecomog(Force ouest africaine militaire au Libéria).
Selon des faits avérés, lorsqu’il a été piégé au siège de “l’Ecomog” par son bourreau le rebelle
“Prince Johnson”, celui-ci a cherché dans sa première communication, via son “talky-walky”
à bénéficier du soutien diplomatique américain…

(YVES T BOUAZO)

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.