Par IvoireBusiness – Le régime accorde la liberté provisoire à 32 pro-Gbagbo dont six ex-FDS.

Photo: Martial Yavo président intérimaire du Congrès des Jeunes Patriotes et Anguira, lors de leur libération le 27 janvier 2014.

Trente-deux prisonniers politiques partisans du Président Laurent Gbagbo, ont été libérés lundi soir à Abidjan par le 8e cabinet du tribunal de première instance du Plateau, a appris IvoireBusiness de source judiciaire.
Parmi ces 32 prisonniers libérés provisoirement de la MACA figurent 6 militaires des ex-Forces de Défense et de sécurité (2 militaires, 3 gendarmes, et 1 policier), et Martial Yavo président intérimaire du Congrès des Jeunes Patriotes de Blé Goudé.

Près de 800 prisonniers politiques sont encore détenus dans les geôles du régime parmi lesquels Simone Ehivet Gbagbo et Charles Blé Goudé. Plusieurs analystes pointent des libérations encore timides, et qui doivent être accélérées pour permettre la réconciliation, surtout que le régime prend soin de ne jamais mettre aux arrêts ses propres militaires accusés de crimes de sang par les Ong telles que Amnesty et Human rights watch.
Le chef de l’Etat Alassane Dramane Ouattara dans son message de fin d’année du 31 décembre 2013, avait évoqué un réexamen des demandes de mise en liberté provisoire des prisonniers politiques. Pour l’instant, le compte n’y est pas.
Selon une source judiciaire très crédible, la majorité des prisonniers politiques pro-Gbagbo recouvrera bientôt la liberté. Mais cette liberté sera toujours provisoire, manière de faire peser sur eux, une épée de Damoclès.
Nous y reviendrons.

Eric Lassale

Source 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.