Rebloger via Résistance 71

 

Nous l’avions supposé il y a peu sur ce blog, le tour de l’Asie est arrivé pour sa dose de chaos, chaos créateur de toujours plus d’opportunités pour la fange oligarchique qui a usurpée le pouvoir il y a trop longtemps déjà.

Chaos en Asie veut dire, extension de la grille de contrôle totalitaire, avec l’aide (volontaire ou non ?…) de la Chine. Le TPP (TransPacific Partnership) se chargera de semer le chaos économique plus avant tout en concentrant les richesses en toujours moins de mains possible et en permettant par le truchement e la précarité et de violences provoquées à dessein, de refermer la grille de contrôle sécuritaire sur les peuples emprisonnés. Ceci est une des dernières conditions de la mise en place du Nouvel Ordre Mondial suprafasciste. Si l’empire a subi un revers au Moyen-Orient, il lui faut créer une diversion avant d’y revenir à la charge… La solution ? Créer le chaos en Asie, avec l’aide de ses laquais japonais et coréens et celle volontaire ou non , toujours difficile de savoir aujourd’hui, de la Chine.

En voiture, en voiture pour la prochaine aventure du grand cirque impérialiste en 2014…

– Résistance 71 –

Des avions de chasse chinois suivent et contrôlent des appareils japonais et américains dans leur nouvelle zone de défense aérienne

Des avions de chasse chinois ont décolé d’urgence et ont suivi des avions japonais et américains qui étaient entrés dans la nouvelle zone de défense proclamée chinoise dans la région disputée de l’Est de la Mer de Chine, rapporte l’agence Xinhua.

Deux avions de surveillance américains et 10 F-15 japonais ont été suivis par des pilotes chinois Vendredi.

La Chine a ordonné l’envoi urgent de ses chasseurs Su-30 et J-10 dans la zone après que des appareils étrangers aient “envahis” la zone de défense aérienne, ont-ils dit.

Les instrusions aérienne rapportés sont survenues en défi de la nouvelle zone d’identification aérienne instaurée la semaine dernière par la Chine dans l’Est de la Mer de Chine.

La décision de la Chine a déclanché la fureur de plusieurs états de la région et une critique réthorique de la part des Etats-Unis alors que la vaste zone couvre des endroits disputés, incluant les îlots réclamés à la fois par la Chine et le Japon.

Plus tôt Jeudi, l’armée de l’air chinoise avait effectué ses premiers vols de patrouille au dessus de la zone, alors que le Japon et la Corée du Sud avaient envoyé leurs propres avions militaires dans l’espace aérien en question en acte de défi.

La Chine a insisté sur sa décision de mettre en application la zone d’identification aérienne, qui demande à tout appareil survolant la zone ou ses environs de s’identifier, ce qui suit une pratique internationale commune et est “une mesure nécessaire dans l’exercice par la Chine de ses droits à l’auto-défense”.

Aucun vol international ne sera affecté par la mesure dans cette zone a dit le porte-parle de l’armée de l’air chinoise Shen Jinxe à Xinhua.

Le Japon est son allié américain ont fustigé la décision comme étant “inacceptable” et ont rejeté la déclaration “unilatérale”, disant que cela allait créer de dangereuses tensions. Quoi qu’il en soit, les officiels chinois ont rappelé que les deux pays ont depuis longtemps leur propre zone d’identification et que les Japonais n’en ont jamais discuté avec leurs voisins.

“S’ils veulent la révocation de cette mesure, il faut alors demander d’abord au Japon de révoquer sa propre zone d’identification aérienne et la Chine la reconsidérera après 44 ans.” A dit le porte-parole du ministère de la défense chinois Yang Yujun dans une déclaration publiée sur le site internet du ministère de la défense ce Jeudi.

Alors que des actions possibles contre les infiltrateurs de la zone ont été vaguement définies comme “des mesures de défense d’urgence”, le Global Times, journal d’état chinois a appelé vendredi à “des contre-mesures sans hésitation”, si Tokyo devait violer la nouvelle zone d’identification aérienne.

Dans le même temps, le journal a suggéré que la Chine devrait ignorer les violations par quelques autres nations, incluant les Etats-Unis. Deux bombardiers amérficains B-52 on survolé la zone Lundi sans préavis, un porte-parole du Pentagone déclarant: “Nous avons continué nos procédures habituelles.”

29 Novembre 2013

 url de l’article original:

http://rt.com/news/china-follow-japan-jets-488/

 ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

http://resistance71.wordpress.com/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.