LA NUDITE SPIRITUELLE

8685881112_e4caa8bb1a_mDans notre marche chrétienne un jour ou l’autre nous sommes confrontés à notre nudité spirituelle ou exposés à celle des autres.

C’est un jour que l’on oublie difficilement tant cette expérience peut s’inscrire profondément et laisser des sentiments divers tels que : rejet, mépris, amertume, révolte, colère, déception, angoisse, honte, incrédulité.

Cette expérience est incontournable car nous sommes pêcheurs et c’est bien par le pêché que nous sommes mis à nu pour en porter la honte.

La nudité physique peut servir de métaphore à la nudité spirituelle, celui qui péche est comme exposé  à une nudité physique, il devrait en ressentir de la honte ; c’est pourquoi nous pouvons lire dans Lamentations 1:8- Jérusalem a multiplié ses péchés, c’est pourquoi elle est un objet d’aversion;tous ceux qui l’honoraient la méprisent, en voyant sa nudité; elle-même soupire, et détourne la face

Et dans Nahum 3:5 -Voici, j’en veux à toi, dit l’Eternel des armées, Je relèverai tes pans jusque sur ton visage, Je montrerai ta nudité aux nations, et ta honte aux royaumes

Pour illustrer mon propos nous allons lire la Parole dans Genèse 12, et marché en compagnie du père de la foi, Abraham, qui semble t- il n’a pas échappé a cette douloureuse expérience : être confronté à sa nudité spirituelle et surtout la voir exposée.

Prenons si vous le voulez bien depuis Genèse 12 :10-20  – Il y eut une famine dans le pays ; et Abram descendit en Egypte pour y séjourner, car la famine était grande dans le pays.

11- Comme il était près d’entrer en Egypte, il dit à Saraï, sa femme : Voici, je sais que tu es une femme belle de figure.

12- Quand les Egyptiens te verront, ils diront : C’est sa femme ! Et ils me tueront, et te laisseront la vie.

13- Dis, je te prie, que tu es ma sœur, afin que je sois bien traité à cause de toi, et que mon âme vive grâce à toi.

14 – Lorsque Abram fut arrivé en Egypte, les Egyptiens virent que la femme était fort belle.

15- Les grands de Pharaon la virent aussi et la vantèrent à Pharaon ; et la femme fut emmenée dans la maison de Pharaon.

16-  Il traita bien Abram à cause d’elle ; et Abram reçut des brebis, des bœufs, des ânes, des serviteurs et des servantes, des ânesses, et des chameaux.

17-  Mais l’Eternel frappa de grandes plaies Pharaon et sa maison, au sujet de Saraï, femme d’Abram.

18 -Alors Pharaon appela Abram, et dit : Qu’est–ce que tu m’as fait ? Pourquoi ne m’as–tu pas déclaré que c’est ta femme ?

19 – Pourquoi as–tu dit : C’est ma sœur ? Aussi l’ai–je prise pour ma femme. Maintenant, voici ta femme, prends–la, et va–t–en !

20-  Et Pharaon donna ordre à ses gens de le renvoyer, lui et sa femme, avec tout ce qui lui appartenait.

Nous pouvons lire en Genèse 13:1-4  – Abram remonta d’Egypte vers le midi, lui, sa femme, et tout ce qui lui appartenait, et Lot avec lui.

2 – Abram était très riche en troupeaux, en argent et en or.

3-  Il dirigea ses marches du midi jusqu’à Béthel, jusqu’au lieu où était sa tente au commencement, entre Béthel et Aï,

4 -au lieu où était l’autel qu’il avait fait précédemment. Et là, Abram invoqua le nom de l’Eternel.

Mais auparavant Abram avait reçu de Dieu des promesses très claires comme il est écrit dans Genèse 12 :1-3

1-L’Eternel dit à Abram : Va–t–en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.

2- Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction.

3- Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.

Donc Abram qui avait reçu de Dieu des promesses très claires les « oublie  » et s’en va en Egypte qui semble être l’endroit que Dieu ne lui à pas montré ; et vit un drame terrible : il perd sa femme qui devient celle de Pharaon pour un temps, et il est « humilié » par Pharaon à qui il a menti de peur de perdre sa vie .Demi mensonge, demi-vérité me diriez- vous ; demi péché ?

Sa femme belle de figure est aussi sa sœur du même père. La bible nous décrit-elle pas un homme « embarrassé »dans une réalité matrimoniale qui semble lui peser ?.

Loin de moi le désir de tordre les écritures, mais si nous lisons Lévitique 20:17  – Si un homme prend sa soeur, fille de son père ou fille de sa mère, s’il voit sa nudité (ervah) et qu’elle voie la sienne (ervah), c’est une infamie; ils seront retranchés sous les yeux des enfants de leur peuple: il a découvert la nudité (ervah) de sa soeur, il portera la peine de son péché . D’autre traduction donne : il en portera la culpabilité. La parole de Dieu n’est elle pas éternelle ?

Nous pouvons dire que le péché d’Abram et sa nudité spirituelle ont été exposés en Egypte.Et tout se répète plus loin magistralement avec Abimélec, qui lui aussi a été séduit par la beauté de Saraï : nous pouvons lire dans Genèse 20 :10-13.

10-Et Abimélec dit à Abraham : Quelle intention avais–tu pour agir de la sorte ?

11- Abraham répondit : Je me disais qu’il n’y avait sans doute aucune crainte de Dieu dans ce pays, et que l’on me tuerait à cause de ma femme.

12- De plus, il est vrai qu’elle est ma sœur, fille de mon père ; seulement, elle n’est pas fille de ma mère ; et elle est devenue ma femme.

13- Lorsque Dieu me fit errer loin de la maison de mon père, je dis à Saraï : Voici la grâce que tu me feras ; dans tous les lieux où nous irons, dis de moi : C’est mon frère.

A chaque fois il a fallu une intervention divine pour sortir Abram d’une situation sans issue, mais à chaque fois également sa nudité est exposée.

Abram ne voulait –il pas cacher une nudité qui finalement a été exposée ? Exposée par qui ?: Pharaon, Abimélec, ou …Dieu.

Abram avait reçu pour lui une vision de Dieu selon Genèse12 :2  -Je ferai de toi une grande nation,et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction.

Saraï faisait partie de la vision, par deux fois Abram l’a perdue .Il l’a égarée en terre étrangère et en Egypte.Sans l’intervention de Dieu il perdait sa femme et peut être la vision.Avec l’intervention de Dieu il a pu augmenter ses richesses matérielles. Mais sa nudité a été exposée.

La nudité d’Abram n’est pas les nôtres, il en est des nudités comme des gens,Et dans l’église, quand la nudité des uns et des autres est dévoilée : comment vivons nous cela ?

Et bien certainement très douloureusement si la compréhension biblique fait défaut.

La charité nous engage à dépasser nos préjugés et à couvrir la nudité par l’amour, c’est-à-dire de continuer à aimer le pécheur, le pécheur pas le péché,garder notre estime pour lui, car le Seigneur lui-même nous y encourage

Matthieu 25:36J’étais nu, et vous m’avez vêtu; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi.

Ezékiel 16:8Je passai près de toi, je te regardai, et voici, ton temps était là, le temps des amours. J’étendis sur toi le pan de ma robe, je couvris ta nudité, je te jurai fidélité, je fis alliance avec toi, dit le Seigneur, l’Eternel, et tu fus à moi.

Quand nous sommes exposés aux péchés d’un frère, d’une sœur, à sa nudité, nous sommes rarement indifférent .Comme nous avons souvent tendance à idéaliser l’ »autre »,et bien quand il nous déçoit, la première réaction est le rejet, le mépris, la colère.

Pour celui qui pèche, des sentiments de rejets, de honte, d’ amertume, d’angoisse peuvent l’envahir pendant une longue période avec une grande perte d’estime de soi.

Dans les cas les plus graves cela peut mener à une dépression. Combien d’enfants de Dieu se sont trouvé à venir à l’Eglise dans la honte et la tristesse plutôt que dans la joie, ne pouvant pas guérir de leurs blessures, traînant des souffrances secrètes des mois durant, imaginant à tort ou à raison qu’ils ont perdu l’estime et le respect de leur assemblée.

Que notre regard puisse se tourner vers Christ à la croix, nu, crucifié pour nos péchés, mais comprenons bien , cette nudité sur la croix est en fait la notre.

Et je terminerais par Apocalypse

Apocalypse 16:15  -Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte!

Philippe Ehua, Tavannes 18 mars 2008//:

Publicités