Les caisses du pays sont vides Le régime Ouattara harcèle les entreprises !

Les caisses du pays sont vides Le régime Ouattara harcèle les entreprises !

CIVOX. NET

Les caisses du pays sont vides Le régime Ouattara harcèle les entreprises !

C’est La Lettre du Continent qui nous l’apprend. Les caisses de l’Etat ivoi- rien sont «à l’étiage», c’est-à-dire, vides. Face à cette situation, la Direction générale des Impôts, a décidé de procéder à un harcèlement systématique. C’est le temps des redressements fis – caux spectaculaires. Et de nombreuses grandes entreprises y passent, y compris celles que l’on pourrait considérer comme proches du régime.

C’est ainsi que PFO Africa, la firme de l’architecte franco-libanais Pierre Fakhoury, qui a lâché Gbagbo pour Ouattara après la présidentielle de 2010, a reçu une ardoise de 14 milliards de FCFA. Au final, vérifications faites, il ne devait que 200 millions de FCFA. Uniwax, spécialisée dans le textile, a été sommée de payer 3 milliards de FCFA. Le montant a été divisé par 1000, après vérifications. Le groupe SIFCA de Jean-Louis Billon a aussi été prié de passer à la caisse.

La Lettre du Continent affirme que, pour «sauver» Bernard Derrien, de l’entreprise Constructions métalliques ivoiriennes (CMI), qui a reçu une facture de 4 milliards de FCFA, les membres de la Grande loge de Côte d’Ivoire (franc-maçonnerie) dont Pascal Abinan Kouakou, patron des Impôts, serait aussi membre, jouent les médiateurs. Il n’y a pas d’argent. L’urgence est telle que la France officielle, qui doit avoir bien honte des impasses de son «chouchou» Ouattara, a décidé de voler à son secours en lui faisant un chèque de 23 millions d’euros (15 milliards de FCFA), prélevés des fonds du C2D (Contrat désendettement développement), «lequel ne prévoit pourtant pas de volet relevant d’un appui budgétaire», nous rappelle La Lettre du Continent. Rien ne va plus au sein de la Ouattarandie.

Philippe Brou
Le Nouveau Courrier N° 882 Du Jeudi 19 Septembre 2013

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :