L’éradication du christianisme, but ultime du « printemps arabe »

L’éradication du christianisme, but ultime du « printemps arabe »

сирия церковь христианство разрушения

 Photо: EPA

Par La Voix de la Russie | La chute du régime de Bachar al-Assad marquera la fin de la civilisation chrétienne en Syrie mais aussi dans toute la région du Proche-Orient, redoutent les experts. Les chrétiens de cette partie du globe sont déjà persécutés et leur vie est en danger. Après le christianisme, ce sera peut-être le tour des autres religions traditionnelles.

Ceux qui mènent aujourd’hui la guerre contre Bachar al-Assad en Syrie sont liés au terrorisme international représenté, par exemple, par Al-Qaïda. Ces gens-là ne respectent pas les religions sauf la leur, ce qui fait que ceux qui ne partagent pas leur conception de la vie et leurs opinions politiques sont proclamés « étrangers », a dit à La Voix de la Russie le président du Conseil des oulémas de l’Association de l’entente islamique des muftis de Russie, Farid Salman.

« Al-Qaïda est l’un des mouvements islamiques rejetant catégoriquement les chrétiens et leur refusant le statut d’hommes. Si l’islam traditionnel considère que les chrétiens et les Juifs sont les gens des Ecritures saintes, les extrémistes, islamistes et autres estiment que ni les chrétiens, ni les Juifs ne peuvent être leurs partenaires dans le dialogue interconfessionnel et ne sont pas considérés comme des êtres humains. C’est ce qu’on observe, par exemple, aujourd’hui en Egypte. C’est également ce qui se passe aujourd’hui en Syrie. »

Farid Salman est convaincu que si les islamistes arrivent au pouvoir en Syrie, l’éradication de la chrétienté sera beaucoup plus implacable qu’en Irak.

« A la différence de l’Irak, en Syrie les relations entre les chrétiens et les musulmans sont beaucoup plus stables et profondes. Si en Irak les rapports interconfessionnels revêtaient un caractère de simple partenariat, en Syrie ils sont plus humains et humanitaires. L’attitude des islamistes envers les chrétiens sera donc totalement différente. Du point de vue des islamistes tout ce qui a un rapport avec le christianisme doit être éliminé. J’ai vu de mes propres yeux l’héritage chrétien en train d’être détruit en Syrie. »

En lançant un appel à la croisade contre le gouvernement de Bachar al-Assad les pays occidentaux n’ont pas pensé que par là-même ils signaient l’arrêt de mort du christianisme en Syrie, explique le politologue Ajdar Kourtov, expert de l’Institut d’études stratégiques de Russie.

« Les déclarations des politiques occidentaux et les publications de la presse occidentale montrent que les problèmes évoqués en liaison avec la Syrie concernaient en général les violations du droit humanitaire international protégeant la population civile alors que les problèmes interconfessionnels n’étaient pratiquement pas abordés. »

Selon de nombreux historiens et politologues, la présence des chrétiens en Syrie et au Proche-Orient constituait une sorte de garantie du maintien et du renforcement des positions de l’islam traditionnel dans la région.

One Reply to “L’éradication du christianisme, but ultime du « printemps arabe »”

  1. http://youtu.be/-FoE_FSEvig

    Pas seulement l’éradication des chrétiens en Orient qui est visée, mais une lutte confessionnelle entre chrétiens sionistes que sont les nouveaux conservateurs américains, l’église évangéliste, et islamistes sionistes que sont ces wahhabites et la mouvance d’Al-Qaïda, ensuite guerre entre musulmans sunnites shiites. Le tout durera un ou deux siècles pour le bonheur des sionistes. La cause palestinienne, qui est un droit chrétien et musulman sera éliminée

    L’Etat sioniste qui regarde agir les tueurs d’Al-Qaïda qu’il expédie autour des pays qui l’entourent. Cela doit être un spectacle réjouissant, des hommes à son service qui font exploser des voitures piégées parquées dans les endroits les plus populaires, ou même conduite aux mêmes endroits par des volontaires au suicide pour l’amour de Sion , cela doit le rendre heureux, le satisfaire, lui annoncer un futur tranquille., et même s’il y a parmi ses serviteurs quelques blessés, ils seront admis dans ces dispensaires médicaux. Cette petite introduction doit nous verser vers un dossier essentiel qui est de nous demander quelle est la relation entre la Mouvance d’Al-Qaïda et Israël. Cette relation a débuté au commencement des années 1980, ce n’est pas une supposition, c’est un fait concret, documenté, relaté même par le principal décideur de cette mouvance, qui est Monsieur Brezinski qui était à ce moment là le Conseillé de la Sécurité nationale des Etats-Unis d’Amérique aux ordres du Président Ronald Reggan à la suite de Jimmy Carter qui perdit le renouvellement de son second mandat présidentiel, alors qu’il travaillait sa politique étrangère selon les études sociologiques sur le Moyen-Orient du juif sioniste anglais Bernard Lewis de l’Université de Londres, ayant pour thème une proposition pour un nouveau Sykes/Picot. Brezinski le nouveau concepteur dit dans ces écrits qu’après 9 réunions de travaille avec le Prince Bandar Ben Sultan, ce saoudien dont l’oncle paternel est l’actuel Roi Abdallah, et dont le Roi Fahd était son autre oncle paternel. 9 réunions de travail avec la présence d’une troisième personne s’ajoutant durant seulement 3 réunions parmi les 9 réunions, et ce fut Oussama Ben Laden en personne. Brezinski se souvient bien de cette promenade à Beyrouth en compagnie de ce jeune homme, fils d’un saoudien richissime d’origine yéménite, entrepreneur de gros travaux. Aéroports, ports, villes nouvelles, un peu comme les Hariri en plus grand. La conclusion de ces 9 réunions déboucha sur la création d’une organisation islamiste, financée par l’Arabie Saoudite, et armée entrainée et soutenue logistiquement, politiquement, diplomatiquement, et couverte par la presse et les chaines de télévision de l’Occident, dont le but est de combattre le communisme, le socialisme, et d’imposer l’inquisition salafiste à couleur wahhabite à tout le monde islamique, à commencer par l’Afghanistan Etat musulman avec un gouvernement communiste soutenu par l’armée rouge de l’Union Soviétique à qui le président à fait appel., et tout cela graduellement par l’appel au Jihad à tout musulman dans le monde aux cotés des chrétiens américains, gens du livre, telle à été le départ de cette énorme supercherie qui à débouché sur ce que nous observons de nos yeux aujourd’hui, de ce qu’il appelle “Printemps Arabe”;;;;SUITE;;;;;

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils