AU NOM DE LUCIFER. Syrie: « nous allons vous bombarder cette nuit de samedi…


Publié le août 31, 2013 @ 10:56

arnaque…Ou de dimanche à lundi »

Quand ils veulent vous faire la peau, ils usent de tous les subterfuges possibles pour arriver à leur but. Du vrai terrorisme d’état ! Ils sont ainsi faits. Incapables de présenter des preuves factuelles, aujourd’hui, pour agresser la Syrie, ils ne parlent plus que de convictions et de fortes certitudes, après avoir produit un faux grossier avec des chiffres chirurgicaux. « Crime contre l’humanité » clame John Kerry, sans apporter la moindre preuve de ce qu’il avance. Susan Rice, elle, l’autre nègresse de maison, crie plus fort que Barack Obama, demandant que la Syrie soit frappée avec une violence inouïe en signe d’un vrai avertissement.  Or, depuis deux jours, les preuves, les vraies, ont été données. Aucun média de l’Empire ne veut exploiter les informations en dessous, qui indiquent que ce sont les terroristes qui sont à l’origine de l’attaque chimique. Les enquêteurs de l’ONU ont quitté la Syrie donc, la fête va commencer, au nom de Lucifer…

Que dire de ce mail compromettant des Anglais pour la fourniture des armes chimiques ?

Phil

We’ve got a new offer.  It’s about Syria again. Qataris propose an attractive deal and swear that the idea is approved by Washington.
We’ll have to deliver a CW to Homs, a Soviet origin g-shell from Libya similar to those that Assad should have. They want us to deploy our Ukrainian personnel that should speak Russian and make a video record.

Frankly, I don’t think it’s a good idea but the sums proposed are enormous.  Your opinion?

Kind regards

David

David Goulding | Business Development Director
Marvic House, Bishop’s Road, London, SW6 7AD, United Kingdom
t :+ 44 (0)20 7610 0111 dl:+44 (0)1522 754 361 m: + 44 (0)7817 981 237
e : dgoulding@britamdefence.com | www.britamdefence.com
The information contained in this email may be confidential and is for the exclusive use of the addressee. If you are not the addressee the retention, distribution or copying of this email is prohibited. If you are not the addressee please advise the sender and delete immediately.

________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les rebelles et les résidents locaux de la Ghouta accusent le prince saoudien Bandar bin Sultan de fournir des armes chimiques à un groupe rebelle lié à Al-Qaida.

« De nombreux médecins, résidents de la Ghouta, des combattants rebelles et leurs familles, prétendent que certains rebelles ont reçu des armes chimiques par l’intermédiaire du chef du renseignement saoudien, le prince Bandar bin Sultan, et que ce sont ces armes qui sont responsables de l’attentat chimique mortel.

Les rebelles ont dit à Gavlak qu’ils n’ont pas été correctement formés sur la façon de manipuler les armes chimiques, qu’ils ne savaient pas de quoi il s’agissait.  Il semble que les armes devaient initialement être données à Al Qaïda et au groupe Front al-Nosra

Un militant de l’opposition a dit au journaliste qu’ils étaient très curieux au sujet de ces armes et que malheureusement certains d’entre eux ont manipulé les armes de façon inappropriée, ce qui a déclenché les explosions.  Un autre combattant, une femme, a ajouté que le groupe de rebelles ne savaient pas de quel type d’armes il s’agissait ni comment les utiliser.

Abou Abdel-Moneim, le père d’un rebelle de l’opposition, a également dit à Gavlak: « Mon fils est venu me voir il y a deux semaines me demandant ce que je pensais du fait qu’on lui avait demandé de garder des armes. »  Le fils aurait décrit les armes comme une structure en forme de tube tandis que d’autres étaient comme une énorme bouteille de gaz.  Le père a nommé le militant saoudien qui aurait fourni les armes comme étant Abou Ayesha.  Selon le père, les armes ont explosé à l’intérieur d’un tunnel, tuant 12 rebelles.

Plus d’une douzaine de rebelles ont été interrogés et ont indiqué que leurs salaires proviennent du gouvernement saoudien, écrit Gavlak. « 

Source: Mintpressnews (anglais)

EXCLUSIVE: Syrians In Ghouta Claim Saudi-Supplied Rebels Behind Chemical Attack

Rebels and local residents in Ghouta accuse Saudi Prince Bandar bin Sultan of providing chemical weapons to an al-Qaida linked rebel group.

By Dale Gavlak and Yahya Ababneh | August 29, 2013

Source : un article d’Allainjules