Damas plongée dans l’obscurité

Damas plongée dans l’obscurité

 RÉSEAU VOLTAIRE 

L’électricité a été coupée dans plusieurs quartiers de Damas, durant la nuit de mardi 27 au mercredi 28 août. Des convois de camions déménageaient d’improbables chargements.L’État syrien prenait ses précautions dans l’attente d’un possible bombardement par les États-Unis.Même les satellites ne peuvent observer précisément ce qui se passe dans la nuit noire.

Source : Réseau Voltaire

2 Replies to “Damas plongée dans l’obscurité”

  1. Lorsque le Sieur Barak Obama évoque la ligne rouge à ne pas dépasser, qu’importe par qui…

    28 août 2013, 14:01

    Lorsque le Sieur Barak Obama évoque la ligne rouge à ne pas dépasser, qu’importe par qui elle sera dépassé, naturellement plus simple à dépasser par ceux qui n’ont de compte à rendre à personne, puisqu’ils sont des ogres fabriqués qui échappent même aux ordres de ceux qui les ont fabriqués; par contre, un Etat, membre des Nations-Unies tel que la Syrie ne peut échapper à l’opinion internationale, à l’ONU, au Conseil de Sécurité de l’ONU, à la Cour Pénale Internationale s’il ose dépasser cette ligne rouge. En fait, dans le cas syrien, la ligne rouge à ne pas dépasser est une sorte de ligne terrestre parallèle avec la frontière de l’Entité sioniste. Entre elle et l’Entité sioniste, si des armes chimiques sont utilisées, quelque soi celui qui les a utilisés. Ainsi donc la seule certitude que l’arme chimique a été utilisé proche de la frontière israélienne, pour que bouge les forces de l’Alliance Atlantique Nord, et l’envois de spécialistes scientifiques par le Conseil de Sécurité des Nations-Unies pour expertiser qu’arme chimique a belle est bien été utilisé, peu importe par qui, ce n’est pas le plus important, ni la mission qui a été donné à ces envoyés de Ben-Kimoun. En faite c’est le machiavélisme contenu dans les propos de chaque chef d’Etat des pays coalisés contre la Syrie. Ce sont eux qui ont fourni ces armes chimiques à ces terroristes d’Al-Qaïda agissant en Syrie, et ils savent pertinemment que ces terroristes les ont utilisés à Khan El 3asel, et maintenant à El Ghota dans la Banlieue de Damas, et que la ligne rouge a été dépassée. La recherche des criminels qui ont utilisé cette arme n’est pas dans le programme de cette mission des Nations-Unies. Le chimique à Ghouta est plus dangereux pour la sécurité d’Israël, qu’importe par qui il a été utilisé; par contre l’arme chimique utilisée à Khan El 3assel, dans la banlieue d’Alep, loin de cette frontière israélienne, ce n’est pas grave, elle ne tuera que des crabes. Ainsi pour l’Otan, attaquer certaines positions stratégiques, pouvant changer le rapport de force en faveur des terroristes est le but recherché, en vue d’une solution politique réaliste. Pour ce faire, un commandos des forces spéciales israéliennes en compagnie de forces spéciales américaines sont en pleine œuvre depuis un certain temps dans la formation d’une force qui sera disposée tout le long de la frontière à commencer de la Zone de Der3a en frontière avec la Jordanie à l’intérieur du territoire syrien durant le temps que l’armée arabe syrienne soit retardée dans le Banlieue de Damas par cette propagande toute fabriquée pour contrer son offensive pour éliminer tous le terrorisme autour de Damas jusqu’à la frontière avec la Jordanie. Ce plan est confirmé par un certain David Doghiléros, de l’Institut Français des études stratégiques, qui précise qu’il ne restera dans cette Zone sécuritaire sur les terres syriennes qu’ils veulent occuper, aucun groupe qui risquent de constituer une menace futur pour la sécurité d’Israël. Et donc ce qui explique toute cette préparation avec un certain nombre de chefs d’Etat-major de différentes armées des coalisées contre la Syrie. Des groupes de l’équipe de sécurité d’Obama, considère que les circonstances d’une intervention militaire sont excessivement mauvaises, malgré la couverture des pays du CCG et de la ligue arabe, et la Turquie, Le Journal le Figaro estime qu’une telle intervention est difficile à en évaluer les conséquences, avant mêmes la conférence de presse du Ministre des Affaires Etrangères Syriennes Walid El Mou3alen qui montra la fermeté, et la détermination des syriens et de leurs alliés d’y faire face. L’éditorial de New-York Time de son côté affirmant que pour Barak Obama il y a danger d’échec.

    Sur le terrain, par crainte d’une réponse militaire syrienne contre n’importe quelle attaque militaire venant d’Israël les populations limitrophes, en état d’alerte générale, se sont précipitées pour acheter des masques à gaz et adressées une requête auprès des américains en dit long. Un appel sous forme de pétition a été adressé ce 28 août 2013 aux américains de ne pas se précipiter de bombarder la Syrie. Selon des sources libanaises très étroitement concernées par ce qui se passe dans la région, de par leur position stratégique, remarque que les populations israéliennes étaient en état d’alerte mercredi soir L’enthousiasme qu’ils avaient de battre enfin la Syrie, s’était tempéré, craignant la réaction de la Syrie de répondre sur n’importe quel coup venant d’Israël et pas vice versa. L’armée syrienne qui semble avoir publié sur certains sites Web des images satellitaires à des fins militaires, marquant des cibles militaires sensibles à l’intérieur d’Israël, comme les lanceurs de missiles et autres sites sensibles au sein de cette Entité à portés de ces missiles, semble faire comprendre par ce message claire et net à l’intention d’Israël qu’elle est capable d’atteindre toutes ces positions et centres. Un message disant nous Armée Arabe Syrienne sommes en capacité d’atteindre vos positions et vos centres.

  2. Les usa croient en tout pays ridicule…la technologie a tellement évoluée que on ne peut plus intimider son ami.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils