Les hedge funds et les traders commencent à vendre les actions de Monsanto car les OGM posent trop de problèmes pour Wall Street !

par Mike Adams  rédacteur en chef de NaturalNews.com

Les dirigeants de Monsanto sont en train de vendre leurs actions Monsanto dans des volumes records provoquant une spirale de baisse du cours des actions. Le PDG Hugh Grant vient juste de vendre 40000 parts à 97,74 $, deux hauts responsables Janet Holloway et Gerald Steiner ont récemment abandonné plus de 10.000 actions chacun et Tom Hartley 6.000 autres actions à 100,15 $.

Les hedge funds vendent aussi de la  Monsanto, mais plus probablement en raison de la très forte augmentation de « l’opinion négative. » Cela signifie que les gens de plus en plus ne font plus confiance à Monsanto, et c’est une conséquence directe de toutes les informations au sujet des dangers des OGM et des pratiques douteuses de Monsanto, des expériences dangereuses de la compagnie qui ont déjà entraînés des pollutions génétiques, et le fait qu’il a été prouvé expérimentalement que les maïs OGM provoque des tumeurs cancéreuses chez le rat.

Juste le fait que les essais de blé de Monsanto ont dérapé et ont contaminé un champ de blé dans l’Oregon qui ont provoqué l’interdiction par le Japon et la Corée du Sud des importations de blé américains et a donné lieu à ce que 150 groupes exigent un contrôle plus serré de la part du gouvernement sur les expérimentations d’OGM. Ces groupes en ont marre de voir que la valeur de marché de leurs récoltes est détruite par des expériences bâclées de « plein champ », menées par Monsanto, propageant des pollutions génétiques à travers tout le pays et contaminant les cultures non-OGM. Et comble de cynisme, Monsanto poursuit effectivement les agriculteurs dont les champs qu’ils ont contaminés pour utilisation frauduleuse de ses brevets !

Les hedge funds vendent Monsanto

Comme les rapports InsiderMonkey.com , Monsanto « a connu une baisse d’intérêt de l’ensemble des fonds de couverture que nous suivons. »

Le rapport poursuit en disant :
Au sommet de la pyramide, Vinik Asset Management de Jeffrey Vinik dit au revoir à la plus grande participation des 450 fonds que nous surveillons, totalisant près de 100,8 millions de dollars investis. Le fonds de Sean Cullinan, Point State Capital, a également diminué ses actions d’une valeur d’environ 54,7 millions de dollars.

Ces ventes quittent Lone Pine Capital de Stephen Mandel avec les plus grandes exploitations de Monsanto , sur la valeur de l’action de la société de 613 millions $.NaturalNews demande instamment à tous les investisseurs d’ abandonner Lone Pine Capital et de mettre leur argent ailleurs.

Blue Ridge Capital possède également plus de 320 millions de dollars en actions Monsanto, il doit être immédiatement abandonnée par tous les investisseurs.

Le cours des actions de Monsanto en chute libre depuis Mars 2013 !

Monsanto (MON) Jusqu’à présent cette année, a vu les cours de leurs actions  chuté à pic : de 109 $  il se trouve dans une fourchette de négociation actuelle d’environ 95 $. C’est une baisse de près de 13%, et les mauvaises nouvelles pour Monsanto continuent juste de commencer.

D’une part, de nouvelles lignes directrices en matière de sécurité alimentaire de l’Union européenne qui approuve la méthodologie et les conclusions de l’étude sur les rats OGM de maïs Séralini . Autant dire que l’industrie biotechnologique et tous ses trolls des sciences souteneur-ont tenté d’attaquer l’étude, le secret est déjà sorti: le maïs OGM provoque des tumeurs cancéreuses et les consommateurs voient précisément le maïs OGM comme l’équivalent d’un symbole de « Poison » sur les aliments.

L’étude Séralini, a par ailleurs constaté que :

• Jusqu’à 50% des mâles et 70% des femelles ont subi une mort prématurée.
• Les rats qui buvaient des quantités infimes de Roundup (aux niveaux légalement autorisés dans l’alimentation en eau) ont eu une augmentation de 200% à 300% dans les grandes tumeurs.
• Les rats nourris de maïs OGM et des traces de Roundup ont subi des dommages graves sur un organe, y compris des dommages au foie et aux reins.
• L’étude a été faite sur des rats nourris avec du NK603, la variété de maïs OGM de Monsanto qui est cultivée en Amérique du Nord et qui sert largement à nourrir les animaux et les humains.C’est le même maïs qui est dans les céréales de votre petit déjeuner à base de maïs, des tortillas de maïs et croustilles de maïs.
Toute personne qui investit encore dans Monsanto investit dans cela :

Toutes les entreprises alimentaires qui utilisent le maïs de Monsanto seront punies sur le marché !

L’avenir pour les ventes de maïs OGM de Monsanto est particulièrement sombre en raison du simple fait que l’étiquetage des OGM est désormais inévitable. La pression des consommateurs pour savoir ce qu’il ya dans leur nourriture est imparable, peu importe combien de lobbying de Monsanto tente dans un effort désespéré de maintenir les consommateurs ignorants de ce qu’ils mangent.
Whole Foods, bien sûr, a déjà annoncé l’étiquetage obligatoire des OGM sur tout ce qu’il venderont en 2018. Je crois que Wal-Mart et d’autres détaillants envisagent également un mouvement similaire, ou ils perdront des parts de marché à Whole Foods.

Dans le même temps, les principaux fabricants de produits alimentaires se rendent compte qu’ils doivent soit supprimer les OGM de leurs produits ou faire face à une réaction massive des consommateurs. En conséquence, il y a actuellement une course folle des entreprises alimentaires pour obtenir leurs produits certifiés non-OGM. Dans l’ensemble, les produits qui sont fabriqués sans OGM avec garantie subissent une augmentation presque immédiate de 30% du chiffre d’affaires.

Faites le calcul : les entreprises qui utilisent du maïs OGM de Monsanto sont punis et boycotté sur le marché.
Les entreprises qui utilisent du maïs non-OGM constatent d’énormes augmentations des ventes.
Dans les conseils d’administration d’entreprises alimentaires partout en Amérique, c’est une évidence : arrêter les OGM si vous voulez survivre !

La même chose est également vraie pour les hedge funds et les fonds communs de placement : plus ils investissent dans Monsanto, plus ils risquent de subir les conséquences de l’indignation mondiale contre Monsanto, les OGM et le maïs OGM en particulier.

De plus, il m’arrive aussi de croire qu’il viendra un jour où la plupart des hauts dirigeants de Monsanto seront arrêtés et poursuivis pour leur rôle dans l’exécution de crimes contre l’humanité (et pas seulement à partir d’OGM, mais aussi avec le glyphosate). Quand ce jour viendra, la valeur des ses actions passera à travers le plancher. La société peut, en fait, imploser, laissant les investisseurs avec du papier sans valeur au lieu d’actions de valeur… ce sera une sorte de justice pour tous ceux qui ont apporté des moyens pour une telle entité destructrice !

Voici les fonds qui investissent encore dans Monsanto !

Les fonds communs de placement qui investissent toujours dans Monsanto :
• Fidelity Select
• American Century
• Rydex Matériaux de base
• La croissance Hartford
• Matériaux ICON
• Matériaux Vanguard

Si vous possédez l’un de ces fonds communs de placement, vendez les maintenant et investissez ailleurs. Devenez un « investisseur activiste » et  mettez votre argent dans des entreprises qui créent un monde meilleur, pas des entreprises qui détruisent le monde pour leur propre cupidité égoïste.

Voir une liste plus détaillée à l’adresse :
http://www.morningstar.com/invest/categories/funds-holding-monsanto-c …

Pourquoi l’humanité va remporter la victoire contre Monsanto ?

Monsanto est en guerre contre l’humanité et la planète, mais l’humanité va remporter la victoire contre cette force maléfique, cette entreprise de mort et de destruction. C’est déjà le cas dans le marché et dans les esprits et les cœurs de millions de militants qui sont solidaires contre l’entreprise du mal.

Alors passer le mot pour ​​non seulement éviter les OGM, mais aussi en évitant de détenir des actions Monsanto sous n’importe quelle forme. Si vous avez de l’argent à investir dans un fonds commun de placement ou un fonds de couverture qui est propriétaire de Monsanto,vendez les fonds !
Ne laissez personne utiliser votre argent pour promouvoir les bénéfices de l’industrie de la biotechnologie.
Investissez votre argent dans quelque chose qui aide l’humanité, et non pas qui nuit à celle-ci

Les sources de cette histoire sont les suivantes:

http://www.insidermonkey.com/blog/hedge-funds-are-dumping-monsanto-co …http://www.insidermonkey.com/insider-trading/company/monsanto+co/1110 …http://GMOseralini.orghttp://www.naturalnews.com/039405_whole_foods_gmo_labeling_monsanto.h …http://www.nongmoproject.org http://farmfutures.com/story-groups-request-enhanced-usda-oversight-g … http://www.morningstar.com/invest/categories/funds-holding-monsanto-c …

 

Les semences de la colère

 
se.jpg
 

Le soja transgénique – « l’or vert » de l’Amérique du Sud – génère d’immenses profits mais aussi

des dégâts sociaux et environnementaux considérables. Enquête au Paraguay, où des petits paysans

 affrontent la puissante filière des cultures OGM.

Geronimo est un petit paysan qui vit avec sa famille dans un village du Paraguay. Autour de chez lui s’étendent à perte de vue des champs de soja transgénique appartenant à de grands propriétaires, des colons brésiliens pour la plupart. Victimes de contaminations dues à l’épandage d’herbicide, les villageois s’organisent pour lutter contre la destruction de leur environnement et sauver la vie de leurs enfants…

La loi du plus fort !

Paysans expulsés, pollution des sols, déforestation, empoisonnements… : quel poids pèsent les dégâts sociaux et environnementaux face aux profits générés par la monoculture intensive du soja génétiquement modifié ?

En se rendant au Paraguay, qui compte parmi les principaux pays exportateurs mondiaux de soja, et en se mettant à l’écoute des différentes parties en présence, les réalisateurs nous donnent des clés pour comprendre comment a pu s’imposer un modèle de développement agricole particulièrement destructeur.

Et cela à travers l’affrontement inégal entre, d’un côté, les grands propriétaires producteurs de soja, bras armés (au sens propre) des firmes agroalimentaires et des spéculateurs financiers, et de l’autre les campesinos, ces petits paysans qui tentent de défendre leur outil de travail et leur mode de vie.

Aux discours agressifs des premiers, partisans de la loi du plus fort – renforcés dans leurs convictions par les arguments de scientifiques défendant les intérêts des leaders du marché des semences et des produits phytosanitaires –, s’oppose l’énergie du désespoir d’une société rurale traditionnelle pour qui le soja transgénique est une malédiction.

Dans cet universel combat du pot de terre contre le pot de fer, c’est la logique du profit qui l’emporte, avec l’arrestation des petits paysans pour “occupation illégale des terres”… Comment la lutte se poursuivra-t-elle ?

 
 
Source : Arte
 
 
 
Voir les 2 vidéos de 40 minutes sur :
http://www.wikistrike.com/article-les-semences-de-la-colere-119688790.html
 
 
Related articles
Publicités

41 pensées sur “Monsanto : les rats quittent le rafiot !”

  1. Quand on est nul à ce point en analyse financière, on s’abstient de donner de faux espoirs. Les quantités d’actions vendus par les dirigeants sont négligeables et ne peuvent qu’impressionner la ménagère, mais en aucun cas qui que ce soit à Wall Street, les analyses du cours de bourse sont parfaitement fausses et relèvent du wishful thinking.

    1. Mon cher, la MONDIALISACTION est en route. Vous devez être un de ces investisseurs dont la mort vous rapporte et avez peur de perdre beaucoup, eh ben dites vous que le monde se réveil (enfin) et que monsanto ne fait qu’entamer une chute irrémédiable. Il vaut beaucoup mieux voir la fin de ce monstre que le début des monstres que cette société aurait (ou aura, on se sait pas tout) crées.

  2. je vais pas pleurai sur se destructeur d’un grand nombres d’éco system sur la planètes et une bonne partie des abeilles et sur l’homme qui ont développer des cancers et bien d’autre avenir ci c’est la fin c’est cool

  3. j’imagine que le stock actuel va être commercialisé en afrique et en asie,pas moyen de reconnaître ces produit avant de consommer
    ……….. :s

  4. Cette article aurait pu être une manipulation s’il avait été de meilleur niveau, ne serait-ce que par les données factuelles. Par exemple, l’étude dont il est question du Professeur Séralini s’est avérée revêtir un protocole complètement bidon, radiée par la Commission Européenne, les photos de rats montrés de cette étude n’ont pour but que d’attiser la rancoeur contre cette company américaine, dont la gouvernance ne vend pas plus ses actions qu’habituellement au même moment de l’année. Très médiocre tout cela : lorsque l’on veut s’attaquer à Monsanto, il faut un minimum de compétences, d’objectivité, et surtout de connaissances…

      1. Très bizarrement approuvée par l’EFSA (français), mais certainement pas par la FDA (américaine) => regardez aussi le commentaire d’un citoyen américain (très mal traduit je le concède) sur la « très bizarre volte-face » de l’EFSA vis à vis du protocole de l’étude (absolument pas rigoureux, n’importe quel statisticien et/ou scientifique vous le dira). Il s’agit d’un pb politique européen versus américains qui s’éloigne du vrai pb de la santé publique… et qui veut redonner une crédibilité à l’étude uniquement par rapport aux lobbyistes anti-ogm type José Bové… je rappelle en passant que le-dit José Bové est ingénieur agronome, a été salarié de Monsanto, et en a été licencié. Depuis, il est devenu (forcément) anti-ogm… CQFD, chacun sert ses propres intérêts et certainement ceux des citoyens de façon honnête. Le pb n’est pas tant d’avoir raison mais plutôt d’être correctement informés sur ce sujet de santé publique. Voici le commentaire noté => : « qu’il s’agit d’une volte-face majeure de l’EFSA – mais ils ont été contraints par la CE et par le Parlement pour aller avec le flux ici. Et – plus important encore – ayant sans doute donné toute cette affaire une certaine pensée qu’ils ont (très à contrecœur!) Venu à la conclusion que les méthodes utilisées par l’équipe Séralini ont été assez proche de l’idéal. . C’est en soi assez extraordinaire – EFSA est en effet admettre que sa forte critique de l’étude Séralini était précipitée, politiquement motivées et scientifiquement déficiente »

    1. Faux, les études du Professeur Séralini ont été déposés et approuvé par EFSA. De plus, il y a eu d’autres études sur les OGM sur les porcs fait par Judy Carman et le résultats donne que les OGM rendent les porcs malades. Mon souhait le plus fort, c’est que les OGM sortent de nos épiceries et d’arrêter d’empoisonner nos enfants.

    1. Monsieur, en l’occurence, je ne parlais pas de l’article des abeilles… mais bel et bien à la façon dont vous agencez les choses dans votre artice. Je ne connaissais pas ce site mais lorsque je lis que « l’humanité va remporter la victoire contre Monsanto », vous comparez et placez Monsanto à une place qui ne lui revient pas : ce n’est qu’une entreprise, comme d’autres (Bayer, Syngenta…), elle fait du profit sur des produits commercialisés au départ pour gérer les stocks alimentaires de Brussels. Elle n’est pas en guerre contre la planète, elle doit répondre à l’ambition de ses investisseurs, que ce soit mal ou non, ce sont les faits et le fonctionnement de tout compte de résultat. Vous confondez rentabilité et monde du business avec l’humanité, alors que l’industrie du tabac fait toujours plus de profits, fait mourir réellement des personnes de façon prouvée et concrète, sans avoir à passer par de fausses études et/ou manipulation, comme a voulu le faire le Pf Séralini, qui s’est lui-même élevé au titre de professeur sans en avoir les diplômes réels… Il faut être plus rigoureux si vous voulez vraiment écrire sur ces sujets, et si dérive il y a vis à vis des OGM (utilisés largement partout dans le monde sauf en France à ce jour), elles doivent être punies et gérées par des personnes compétentes, plutôt que d’écrire des inepties telles que la bataille de l’humanité versus une entreprise. C’est là votre manipulation. Laissez à l’humanité le respect et les batailles qui lui reviennent, et cessez de sélectionner de façon subjective n’importe quelle information non vérifiée pour l’interprêter et manipuler vos lecteurs qui ne connaissent pas plus que vous les tenants et aboutissants des enjeux financiers, mais aussi alimentaires, de telles entreprises. Ou alors, renseignez vous et écrivez de véritables informations.

      1. Les faits vérifiables sont cependant là : 1) il y a eu transfert de gènes de résistance au glyphosate sur l’amarante, alors que Monsanto prétendait cela impossible, 2) je refuse, et je ne suis pas le seul, de manger une plante qui contient des pesticides, et qui de plus a été généreusement arrosée de cette saleté de glyphosate. Je ne suis pas concerné personnellement par les OGM car je ne mange que du bio européen certifié, par souci de ma santé autant que par volonté de boycotter cette industrie agroalimentaire qu’on ose qualifier de « traditionnelle » alors qu’elle est née après la deuxième guerre mondiale. J’ajoute que Monsanto est le type même d’entreprise haïssable, qui ne pense qu’à son profit, faut-il marcher sur le ventre de millions de personnes que ce n’est nullement un problème. Le fric justifie tout. Eh bien, les citoyens en ont marre. Plus que marre. Et ils sont de plus en plus nombreux.

      2. OGM largement utilisés partout dans le monde sauf en France, FAUX !! Vous aussi, vérifiez vos assertions avant de donner des leçons. La Hongrie et l’Autriche interdisent la culture du maïs MON810 et 11 pays européens (L’Autriche, la Bulgarie, Chypre, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, la Lettonie, la Lituanie, Malte, les Pays-Bas et la Slovénie) veulent interdire toute culture OGM et le mouvement va certainement s’amplifier. Quant au tabac, s’il fait effectivement mourir beaucoup de personnes (elles savent parfaitement le risque qu’elles courent grâce aux multiples avertissements des paquets de cigarettes), il ne contamine pas des milliers d’hectares de terres cultivables sur une longue période. Si vous voulez avaler des OGM (lesquels soit dit en passant, sont interdits dans les restaurants des entreprises Monsanto….) allez y mais ne forcez pas les autres à le faire à cause de la dissémination de ces poisons, cultivez vos chers OGM dans des serres bien étanches et gardez les pour vous. Bon appétit !

      3. L’industrie du tabac fait des ravages ? oui, mais personne n’est obligé de fumer, alors que tout le monde doit se nourrir et de préférence avec des aliments sains, ce qui n’est certainement pas le cas des produits OGM dont les méfaits sont révélés de plus en plus souvent (et que dire de la pléiade d’abeilles décimées… et on sait combien les abeilles sont précieuses et indispensables).

    1. Merci à vous, je ne suis pas frustrée, mais inquiète quant à toute manipulation d’information sur des sujets touchant à la santé. Je ne contacterai pas l’auteur car je choisis mes batailles et étant donné le niveau d’information de ses articles, je crains que la remise en cause de sa part soit perdue d’avance. Bien à vous

  5. *** Je ne sais pas si ce texte est tout simplement une très mauvaise traduction de l’anglais ou s’il a été écrit pas un anglophone ayant certaines lacunes au niveau de l’écriture mais ichhh… les très nombreuses erreurs de syntaxes et de structure de phrases rendent sa lecture plutôt ardue voire pénible. Je tenais à le souligner. Néanmoins, le contenu est intéressant et ce serait évidemment fabuleux si l’on pouvait se débarrasser de Monsanto mais, selon ce que j’ai lu dans les commentaires précédents, il semble malheureusement que plusieurs données aient été faussées ou mal interprétées. Mais gardons espoir qu’une certaine justice se fasse!

  6. Le problème n’est pas tant de savoir si vos infos sont correctes ou non, mais que leurs sources le soient, ce qui n’est pas le cas. Dans les milieux scientifiques, chacun sait pourquoi l’Efsa a changé d’avis tout à coup, et chacun sait que l’Efsa n’a aucune crédibilité par rapport à la Commission Européenne ou la FDA. Maintenant si vous tenez à avoir raison absolument, ce n’est plus une discussion mais un monologue puisque vous revenez systématiquement sur des arguments pour prouver que Monsant et Cie sont des catastrophes de l’humanité. Affirmer sans preuve de telles allégations est un manque de responsabilité, et vos preuves ne sont que des articles non validés scientifiquement. Pour ma part, je préfère dire que je ne sais pas, que de nombreuses études sont en cours sur la non-toxicité (ou non) des ogm, sur tous continents (Amérique Latine, Amérique du Nord, Europe, etc) avec des 1ers résultats dans… 5 ans ! Je vous laisse donc continuer à discourir et prêcher de fausses paroles qui n’engagent malheureusement pas que vous… Cordialement;

      1. Que vous ne compreniez pas pourquoi la FDA est plus crédible que l’EFSA est concevable si vous ne connaissez pas les historiques, les intérêts et le scope d’influence de ces organismes. l’EFSA, comme l’ancienne AFFSSAPS, en France (rebaptisée depuis peu pour faire peau neuve), souffre d’un énorme problème de rigueur, de fiabilité dans les données, avec des liens d’intérêts qui, s’ils commencent à être condamnés pour les médicaments (loi Bertrand), ne le sont pas encore suffisamment pour les denrées alimentaires. Ceci n’est pas le cas de la FDA, certifiée, réglementée, et surtout contrôlée de façon drastique aux US.

      2. Je ne sais pas pourquoi vous perdez votre temps à vouloir convaincre cette personne (ELEO) alors qu’elle est persuadée qu’elle a raison, que vos sources sont fausses et que vous avez tort. Je propose par exemple, qu’elle se nourrisse exclusivement d’OGM pendant au moins 6 mois, 1 an serait préférable, et nous verront les effets des aliments transgéniques sans attendre 5 ans !

  7. il ne tient qu’à nous de dénicher , ceux et celles qui en sont malade du round up et le témoignage des milliers de personnes dont les parents ce sont suicider après avoir été investis par la technologie de monsanto – un jour cela sera possible – le bio remplacera ces empoisonneurs des masses humaines –

  8. Il faut rester prudent avec cet article et les données qu’il contient, certains commentaires de lecteurs, qui semblent au courant, mettent en doute plusieurs propos et résultats d’étude. Je ne peux pas me prononcer là-dessus car je ne suis pas suffisamment renseignée MAIS en tant qu’initiée dans le monde des affaires, j’adore l’idée de NE PAS INVESTIR DANS DES FONDS COMMUNS QUI INCLUENT DES PARTS DE MONSANTO ! Ça c’est un vrai POUVOIR que nous avons de ne pas investir dans des entreprises qui ne représentent pas nos valeurs ! Nicole, Québec

  9. La FDA plus fiable que l’EFSA ???? HA bon et que faites vous des nombreux dirigeants passés par l’EFSA et Monsanto dont un plusieurs fois, c qu’on appelle là bas le système des portes tournantes.
    Le dicours et les arguments de cette dama Eleo ressemble énormément à ceux de nombreux scientifiques pro-ogm s’exprimant sur le site alerte environnement financé directement ou indirectement apparemment par ces mastodonte de l’agro-alimentaire et surtout ces gros semenciers. Ils y tiennent des propos plus que réactionnaires, utilisent des termes insultants pour parler de leurs contradicteurs, menacent en rigolant de les fusiller… Une fois l’un deux dans ce forum ouvert à tous, proposait de faire infiltrer le CRIIGEN pour le retourner pour la somme de 700000 euros , prix de base… ???
    voir le lien: :http://alerte-environnement.fr/2012/10/22/seralini-discredite-sur-le-plan-scientifique-vainqueur-sur-la-com/
    Ce qui ressemble à une pratique habituel… Effarant !!! Le CRIIGEN a été prévenu de ce risque d’infiltration. Mais je vois pas les scientifiques du CRIIGEN se faire retourner.
    Thibaud

  10. Toujours prouver ce que l’on dit…… Et le bon sens, ça existe aussi non!
    Si, par exemple, on avait demander à n’importe quel petit paysan analphabète ce qu’il pensait de nourrir des vaches avec des farines animales, il aurait répondu: « Non, une vache ça mange de l’herbe »
    Simple bon sens……qui aurait évité les vaches folles.
    Monsanto, mon bon sens me dit que ces gens sont fous, inconscients, immoraux, cupides, dangereux pour l’humanité.

  11. Ce serait une bonne chose que les rats quittent le rafiot de Monsanto, étant donné que les OGM sont des poisons.

    Le Roundup et les OGM donnent le cancer: Études réalisé par Gilles-Éric Séralini et son équipe, Université de Caen, France.

    Le Roundup et les OGM rend stérile: Études réalisé par Dr. Alexey Surov et son équipe, menée conjointement par l’Association Nationale pour la Sécurité Génétique et l’Institut de l’Écologie et de l’Évolution, Russie.

    Le Roundup et les OGM rend les porcs malade (inflammation importante dans l’estomac des porcs): Études réalisé par le Dr Judy Carman, Institut de recherche en santé et de l’environnement, Australie.

    Le Professeur Aziz Aris (Professeur et chercheur au département de gynécologie-obstétrique de la faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke, Québec, Canada) a trouvé dans le sang de trente femmes enceintes des pesticides appartiennent à deux groupes : les herbicides à base de glyphosate ou de glufosinate et les insecticides comme la toxine Bt.

    Et de plus, il est possible de retrouver tous les analyses citées ci-dessus sauf du Dr. Alexey Surov, qui lui, son étude a été annoncé dans le prestigieux journal « THE VOICE OF RUSSIA » en date du 16 avril 2010.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.