Le peuple est-il en train de se réveiller ? Une ville de la banlieue de Barcelone veut cesser de rembourser les prêts du gouvernement

Le peuple est-il en train de se réveiller ? Une ville de la banlieue de Barcelone veut cesser de rembourser les prêts du gouvernement

Quique Garcia

Le conseil municipal de Badalona, une ville de la banlieue de Barcelone (Catalogne) de plus de 200.000

habitants, a voté une résolution pour rejeter une partie de ses dettes de 31 millions d’euros à l’égard du gouvernement espagnol qu’il juge illégitime, rapporte le journal El Publico. Cette décision n’a pas vraiment de conséquences juridiques, étant donné que le gouvernement local est toujours tenu de payer ses dettes, mais elle est considérée comme un signal politique fort.

Les prêts en question proviennent d’un plan de paiement des contractants établi en 2012 par le gouvernement espagnol, qui avait pour but de régler des arriérés dus par les gouvernements local et régional à des entreprises privées. Les prêts ont été consentis par l’institution de crédit publique ICO et distribués par le réseau de banques commerciales (dans ce cas d’espèces, Caixabanc, Catalunya Banc, Bankia, Banco Sabadell, CAM, Banco Santander, Banesto, Banco Popular, Bankinter, Caja España, Cajamar et BBVA).

Le conseil municipal a estimé que ces prêts étaient illégitimes, parce que ces banques ont emprunté l’argent au taux de 1% auprès de la Banque Centrale Européenne (BCE) puis elles ont prêté ce qui n’était finalement que de l’argent du gouvernement au taux de 5,54% alors que «l’argent aurait pu aller directement d’un établissement public (la BCE ) à un autre (l’État)».

« Nous devons faire cesser cette escroquerie légale et changer le mécanisme de financement des organismes publics. Nous avons également besoin de nommer des auditeurs pour que les gens sachent quelle partie de la dette est illégitime, et que nous puissions refuser de payer. Ce système de financement est pervers, injuste, et il facilite la dictature financière »

L’adoption de cette motion ne signifie pas le non-paiement de cette dette, “au niveau pratique  cela n’a pas de conséquence directe, car la ville est légalement tenue de payer, mais il représente un changement de paradigme dans la question de la dette illégitime.Le  dogme où toutes les dettes doivent être payées touche à sa fin “.

Pour révéler cette information, cette plate-forme c’est basée sur les chiffres fournis par le vérificateur du consistoire. Certains ont décomptés  à Badalona  des dettes qui sont  passées de 94 millions à 137,5 en un an, soit une augmentation de 43,6%.

Source

Source Cellule44 : http://www.wikistrike.com/article-le-peuple-se-reveille-une-ville-de-la-banlieue-de-barcelone-veut-cesser-de-rembourser-les-prets-du-118760328.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils