Chrétiens arrêtés au camp d’Avepozo

Chrétiens arrêtés au camp d’Avepozo

– Les soldats TOGOLAIS incendient le camp de réfugiés Ivoiriens d’ Avepozo au TOGO et enlèvent une dizaine d’Ivoiriens. Les femmes essayent de s’y opposer sans succés  ~ Sur cette vidéo, enlèvement de Mme Gogua

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=MXZHhbjVAj0]

Le Rappel des faits 

 Privées de nourriture depuis plus de 5 mois, dans un camp qui ne répond à aucune norme de salubrité et de sécurité, les femmes, qui sont à leur 64 eme jour de grève, se battent encore et toujours pour obtenir «un minimum vital ».
Des négociations ont cours depuis 1 semaine, mais le HCR qui n’entend pas répondre positivement, entame des travaux de force et en cachette (travaux prévus depuis 2ans) comme pour discréditer la parole des femmes du camps et laisser entendre que le camp est un doux paradis, et que les femmes se plaignent pour rien.
Ce 2 mai, les femmes ont été malmenées par l’armée Togolaise, madame Gogoua, bousculée et battue est tombée et s’est lourdement cognée la tête sur une pierre. Elle est transportée dans un état critique et semi inconsciente à « la clinique » du camp.
Elle reprendra peu à peu ses esprits dans la journée, mais ne peut avoir des soins appropriés, car impossible pour elle de sortir du camp pour se rendre au CHU passer un scanner, sans risquer sa vie.
Le 03 mai,
L’armée togolaise ne s’arrête pas là.
Au matin du 3 Mai, ils sont venus avec plusieurs cargos et ont incendié des tentes et abris en semi-durs afin de mettre dehors les réfugiés Ivoiriens.
Ils ont lancé des bombes lacrymogènes, sans état d’âme pour les femmes et les enfants semant l’horreur et la panique dans un chaos total.
Munis de leur « liste » ils ont arrêté madame Gogoua, et comme elle refusait de monter dans le cargo, ils l’ont déshabillée, trainée à terre, arrêtés aussi son mari et leurs enfants.
Ainsi que d’autres femmes leaders du mouvement de contestation et quelques jeunes. Plus de nourriture, plus de « toits », certains ont réussi à se cacher mais pour combien de temps ?? Cela ressemble à une chasse à l’homme.
Affaire à suivre…
Par Correspondance particulière
Claudius Kouadio
Enlèvement de Mme Gogoua par les soldats .  Vue de plus prés. . Les soldats la traînent par terre
Urgent – nouvelles du camp au 06/05/2013 : On voit bien l’action de l’ennemi pour attiser la haine entre les peuples !
 Témoignage d’un frère reçu ce matin
” Les habitants en ville sont tous très montés contre les ivoiriens, ils sont  très en colère.  leur propos sont racistes et pleins de haine .  ils disent :  passez de chez nous,  allez chez vous..car ils ont cru le mensonge des médias. .Les autorités et  les responsables de HCR ont réussi à  monter la population contre les réfugiés dans leur radio locale afin de les chasser  .
ils en parlent  avec des ivoiriens  achetés  a leur cause et  qui travaillent  pour détruire par le mensonge tout ce que les femmes avaient réussi à faire pour aider le camp  ,
Ils en ont même  parlé sur la BBC   , c’est une  minorité d’ hommes et de femmes ivoiriens a  la solde du pouvoir   au milieu de nous,  Ils parlent  contre la majorité dans les radios et mentent .  Le climat est tendu entre la population et les réfugiés  ivoiriens 
Le camps des réfugiés est laissé a l’abandon et les réfugiés sont livres a eux mêmes  Il y a beaucoup de familles chrétiennes dans ce camp .”

Deborah

Voici les dernières nouvelles que j’ai reçu hier soir 
Les autorités togolaises essayent de faire passer les chrétiennes qui réclamaient des conditions de vie décentes dans le camp pour des agitatrices politiques ou des “politiciennes “
Nouvelles au 7/05/2013

Liste des chrétiens arrêtés

” Voici les  noms des frères et des sœurs arrêtés par les autorités togolaises. Quatres femmes et deux hommes
Le Pasteur Gogoua Levy et sa femme pasteur Gogoua Elisabeth  et leurs enfants qui sont  à la prison de Lome
Yere Prisca  mère au foyer  membre actif de la gréve de femme
Dago Natalie mère au foyer
Yao Laura Florencia   sage femme

Dally Douzoua Jules Arnaud   foot-balleur

 Agés de 25  ans à 50 ans,  leur tort est d’avoir demandé et manifesté pour le camp de réfugiés (nourriture eau etc) des conditions de vie décentes pour les réfugiés , non pour eux personnellement
Les autorités togolaises et les autorités des HCR  annoncent  dans les médias  radio et T.V  que ce ne sont pas eux qui les accusent  mais que ce sont  des Ivoiriens eus mêmes  qui ont porté plainte contre eux
ils sont maintenant en train de préparer un piège avec  des armes et de la drogue pour les faire accuser et ils auraient prévu de faire une descente musclée , afin d’arrêter les hommes, des jeunes et d’autres femmes du camp, ceci  pour les rapatrier en Cote d Ivoire et les présenter au monde comme le retour des exilés et des ex-combattants .
Car dans les journaux ivoiriens,  Alassane  annonce le retour de 200 ex combattants 
 Les autorités togolaises présentent   les dénonciateurs  comme des Ivoiriens qui vont en faire partie
Ces personnes  parlent  sur le médias locaux et internationaux  et dénoncent ces  femmes , et la majorité de ces interviewés sont  présentés  comme des victimes
 Les autorités et les responsable du HCR  présentent aux médias une autre version  et essayent de  faire croire , que c’est un problème entre ivoiriens . Q’u ils ne sont intervenus qu’à à la suite de plaintes déposées par ces Ivoiriens contre ces frères et soeurs.
Les autorités auraient prévu  de faire une descente musclée la nuit ou tôt le matin pour arrêter des réfugiés  afin de les  présenter au monde comme des ex combattants qui possédaient  des armes sur le camps et de la drogue “
 Par Contact particulier 

Je n’ai pu obtenir le nom des autres personnes arrêtées. Deborah

“Elevons une barrière de feu, notre intercession pour eux.
Pour ceux qui voudraient envoyer des dons car il y a un manque de tout, eau, nourriture, ils seront remis à un contact  sûr sur  , pour aider nos frères et soeurs arrêtés et des familles chrétiennes  si possible : vous pouvez contacter l’association Eleutherie en écrivant à:
eleutherie@gmail.com ou le glaivetranchant@gmail.com
Nous vous enverrons un RIB.
Chèques à l’ordre d’Eleutherie à envoyer à:
Association Eleuthérie 11, rue Dumont 88560, St Maurice-sur-Moselle (spécifier pour   Avepozo )”.
Que DIEU relève et bénisse la Côte d’Ivoire!

Deborah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *