Syrie: Raid israélien: la guerre psychologique est en marche et la France soutient le terrorisme

Syrie: Raid israélien: la guerre psychologique est en marche et la France soutient le terrorisme

Syria embleme

Un article d’Allainjules

Avec force dénégations, les autorités syriennes démentent formellement les informations qui circulent en ce moment, de Tel Aviv à Washington, en passant par Paris. La chaîne de télévision libanaise Al-Mayadeen rapporte, selon une source militaire fiable, que, il n’y a pas eu de raid israélien sur la Syrie. A Alep, 60 terroristes ont été tués dans l’explosion de leurs voitures piégées alors qu’ils projettaient de le mettre dans al-Azziziah.

En réalité, l’avancée considérable des forces armées syriennes, de plus en plus significatives, reléguant les renégats loin, bloquant leur ravitaillement en armes, est terrible pour eux. Dans ce jeu subtil, celui qui tient les rênes, c’est Israël. Il veut pousser les Etats-Unis à intervenir en Syrie, en arguant sans preuve, que le Gouvernement syrien utilise des armes chimiques. Un mensonge ridicule car, Israël a peur que, si le président Bachar al-Assad tombe, que ces armes soient mises entre les mains du Hezbollah, qui lui avait infligé jadis, une lourde défaite. Israël fait donc courir cette rumeur de raid.

Un responsable américain a confirmé à l’agence « Reuters », que des avions de guerre israélien ont lancé un raid sur le territoire syrien mais, sans toutefois préciser où. Là est le grand mensopnge. Pire, CNN, NBC, BFMTV reprennnent ces « informations », en disant que ce raid a visé, comme par hasard, une livraison d’armes du Gouvernement syrien au…Hezbollah. Une vraie fable pour bisounours. Du moins, Israël patauge et joue avec le feu.

Dans le même temps, le président Barack Obama a de son côté affirmé hier, vendredi, qu’il ne prévoyait pas, a priori, d’envoyer des soldats américains sur le territoire syrien quand bien même il était prouvé que le régime de Bachar Al-Assad avait eu recours à son stock d’armes chimiques. Vladimir Poutine est passé par là et, ceci corrobore les informations que nous vous donnionsrécemment. La ligne rouge ? Une autre fable.

Il y a aussi cette information que les médias français n’arrivent pas à relayer. En effet, la France a contrecarré une proposition russe au Conseil de sécurité de l’ONU, qui visait à condamner l’attentat contre le Premier ministre syrien d’al-Halki.

 

Source : Allainjules

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :