Crise. Les Chypriotes attaqués au porte-monnaie

Crise. Les Chypriotes attaqués au porte-monnaie

  • Dimanche, à Nicosie, des Chypriotes se sont pressés aux distributeurs de billets.

    Dimanche, à Nicosie, des Chypriotes se sont pressés aux distributeurs de billets.

Les comptes bancaires seraient ponctionnés pour régler la crise bancaire. À cette condition, l’Europe et le FMI verseront 10 milliards. Mais le vote de ratification a dû être repoussé à ce lundi.

 Jusqu’à 10 % des dépôts

 Les Chypriotes vont-ils voir leurs comptes bancaires ponctionnés de 6,75 % (et même 9,9 % au-delà de 100 000 €) ? C’est ce que l’Union européenne a obtenu du gouvernement de l’île, samedi, en contrepartie d’une aide de 10 milliards d’euros (le FMI prendrait un milliard à sa charge). Mais les Chypriotes ont été saisis par cette annonce – contraire aux promesses du gouvernement – et leurs députés renâclent.

 Le vote pour ratifier l’accord devait avoir lieu, hier, au Parlement. Il a été reporté à ce lundi après-midi, pour donner le temps au gouvernement de s’assurer une majorité simple.

 Pas de majorité assurée

Le Disy, parti du président conservateur, Nicos Anastasiades, ne rassemble que 20 des 56 sièges. Or, neuf d’entre eux ont fait part de leur désaccord. Leur patron évoque des « solutions alternatives ». Quant au Parti communiste Akel, qui détient 19 sièges, il avait déjà rejeté les contreparties demandées par Bruxelles quand il était au pouvoir, avant février.

 Les banques fermées

 Chypre, qui est le cinquième pays de la zone euro à demander une aide, réclamait initialement 17 milliards d’euros pour faire face à sa crise bancaire. Le pays avait dû s’y résoudre, en juin, après que les deux principales banques eurent subi des pertes de 3,5 milliards d’euros du fait de la crise grecque. L’Union européenne accepte de verser 10 milliards, mais à condition que les déposants des banques – c’est une première en Europe – soient mis à contribution de 5,8 milliards (1). Elle a également exigé que le taux d’imposition des sociétés passe de 10 % à 12,5 %.

 Certains Chypriotes se sont rendus aux distributeurs bancaires pour tenter de soustraire le maximum d’argent. Les banques chypriotes sont fermées ce lundi, qui est un jour férié. Mais si l’adoption du plan d’aide tarde, elles pourraient être contraintes de rester fermées demain pour éviter des retraits massifs.

 Pas d’alternative ?

 Le président Nicos Anastasiades a expliqué, hier soir à la télévision, avoir choisi « l’option la moins douloureuse » et affirmé qu’il en assumait« le prix politique ». Plus tôt, il avait déjà dit qu’à défaut d’un accord avec les bailleurs de fonds (Union européenne, Banque centrale européenne, FMI), « tout le système bancaire se serait effondré ». Selon lui, cette perspective s’accompagnerait de milliers de faillite et d’une sortie éventuelle de l’euro.

 Even VALLERIE.

 (1) En pratique, les déposants (Chypriotes et étrangers) recevraient des actions en compensation du capital et des intérêts.

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Crise.-Les-Chypriotes-attaques-au-porte-monnaie_6346-2174358-fils-tous–44109-abd_filDMA.Htm

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :