La « Chirurgie Magique » et la formation du monde intérieur – Les Chroniques de Svali n°38

La « Chirurgie Magique » et la formation du monde intérieur – Les Chroniques de Svali n°38

04 juin 2001  –  Traduction Pedopolis.com  –  Source (page 176)

Auteur: Patricia Baird Clark

Avertissement: contenu chrétien (potentiellement ‘déclencheur’)

Ici je voudrais vous présenter quelqu’un, j’ai lu son article diffusé gratuitement sur son sitehttp://www.hispresenceonline.org … J’ai été très impressionnée par sa compassion, sa connaissance et sa volonté de partager avec les autres ce qu’elle a appris. Cette personne est Patricia Baird Clarke, elle travaille avec des rescapés d’abus rituels. C’est une fervente croyante (chrétienne) et beaucoup de choses qu’elle a découverte correspondent avec ma propre expérience en interne dans ce milieu. J’espère que ce chapitre trouvera son utilité.

Svali.

Ce glossaire est un complément utile à cet article.
La Chirurgie Magique et la formation du monde intérieur

par Patricia Baird Clark.

Dans ce chapitre, nous allons nous pencher sur ce que nous pouvons rencontrer chez une personne ayant subit des abus rituels sataniques, menant à un état hautement complexe.
Ces personnes seront généralement nés dans des familles pratiquant le satanisme/l’abus rituel de générations en générations.
Toute personne ayant subit ce genre d’abus n’aura pas forcément les structures et la complexité de ce que nous allons maintenant aborder; cependant nous devons nous attendre à trouver ces structures/fragmentations hautement complexes et ces individus ne sont pas rares du tout.
Les personnes appelées à servir/travailler (Ministère) sur ce sujet des abus rituels auront besoin des connaissances pratiques données dans cet article. La plupart, si ce n’est la totalité, des cas sont des femmes, j’utiliserais donc le féminin ici.

L’abus rituel satanique et sa résultante de personnalités multiples crée un état intérieur d’une incroyable complexité. Les concepts suivants pourront paraître bizarre ou surréaliste pour qui découvre le sujet. Cependant nous devons garder en tête que ces concepts extraordinaires décris ici représentent la perception qu’ont de la vie et de la réalité les victimes. Tout ce qu’elles disent doit être traité avec respect et une grande attention, peu importe comment cela puisse paraître illusoire à nos yeux.

Dans l’Ancien Testament, le mot hébreu qui désigne le mal est ‘ra’, de la racine ‘Ra’a’ qui signifie briser, mis en morceaux (Qal).
Par de répétitifs rituels tortueux, l’âme est fractionnée en de nombreuses parties, que nous appelons ‘alters’ (personnalités multiples).

Des démons sont invoqués et ‘placés’ dans la personne afin de maintenir la séparation entre les alters, inaccessibles à la victime. Des émotions négative et des activités de culte spécifiques sont attribuées à chaque alter. Ces alters travaillent contre l’individu afin qu’il soit totalement sous le contrôle de la secte.
Il devient un ‘mort vivant’…. c’est un véritable enfer.

L’individu est contraint de se former un monde intérieur obscur de par les incessants abus et programmations démoniaques. Le mot hébreu pour l’obscurité est ‘cho-shek’, désignant la misère, la destruction, la mort, l’ignorance, la tristesse et la méchanceté. L’objectif des bourreaux occultistes est d’emprisonner leur victime dans un ‘filet’ de misère, de destruction, de zombification ou il n’y a pas d’échappatoire possible. L’âme de la personne est brisée et chaque fraction/pièce/alter est empêtrée dans un dédale de donjons, de prisons, de pièges, de démons… etc…. C’est le monde intérieur.

 

Le monde intérieur

Les victimes sont extrêmement blessées, brisées et confuses. La plupart d’entres elles ne comprennent pas ce qui leur est arrivé. Tout ce qu’elles savent, c’est qu’elles souffrent et ont besoin d’aide. Notre seule compréhension de ces pratiques occultes, ce qu’ils font et pourquoi ils le font, nous l’apprenons par ces précieuses personnes, des gens en mal-être et confus. Il est difficile de reconstituer une image exacte de leur monde intérieur, comment fonctionne-t-il et pourquoi a-t-il été créé.

En combinant ce que j’ai entendu et vu venant des victimes d’abus rituels avec ma connaissance des Écritures, j’ai formé ma propre théorie pour expliquer ce que à quoi nous avons affaire.

Nous savons par les Écritures que nous avons un esprit, une âme et un corps – 1 Thess 5.23 – Que le Dieux de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ ! Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera –  Dans la Génèse 2:7, il nous est montré comment nous avons été créé en trois parties. « L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière du sol, il insuffla dans ses narines un souffle vital et l’homme devint un être vivant. »
Le souffle de Dieu est devenu l’esprit de l’homme. Lorsque le souffle de Dieu entra en contact avec le corps de l’homme, l’âme fût formée. Ces trois éléments sont assemblés à l’intérieur de nous.

Dans Hébreux 4:12, nous lisons que Jésus (Lui-même étant la Parole de Dieu) a séparé à un moment donné l’âme de l’esprit. « Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus acérée qu’aucune épée à double tranchant, elle pénètre jusqu’à la division, âme et esprit, des jointures et des moelles; elle est juge des sentiments et des pensées du coeur ».

Je crois que tant que notre esprit est relié à notre âme et notre corps, nous ne sommes pas en mesure de ‘voir’ dans le domaine spirituel. C’est ce à quoi nous a destiné Dieu puisque Satan et les démons pouvaient apparaître comme des « anges de lumière » et nous tromper. Dieu veut que nous soyons innocents concernant le mal.

Romains 16:19b : « …Je désire que vous soyez sages quand au bien et simples concernant le mal ». Ce concept de séparation entre l’esprit et l’âme est difficile à expliquer parce qu’il y a une séparation de l’âme et de l’esprit effectuée par Jésus, qui est bon. Quand nous avons fait mûrir notre foi chrétienne et fait mourir nos motifs égoïstes, nous prenons conscience de la séparation de l’âme et de l’esprit. Cela signifie que nos bonnes oeuvres qui proviennent de notre esprit ne sont pas liées aux motifs charnels de notre âme. Cette séparation n’est pas totale, car il y a toujours un lien qui maintient notre esprit contenu dans notre corps. Nous devenons plus conscient de l’Esprit Saint et avons plus de discernement spirituel, mais nous restons encore un peu ‘branché/connecté’.
Cependant, par les abus rituels sataniques, il y a une séparation apparemment soudaine et totale de l’âme et de l’esprit qui permet ensuite à une personne de voir et d’entendre les démons.

Dans Cor 15:44, nous lisons: « Il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel, il y a un corps animal et il y a un corps spirituel ». Nous savons par cela que nous avons un corps physique et un corps spirituel. C’est à travers ce corps biologique que nous avons le contact avec le monde physique qui nous entoure. Nous ne sommes pas conscients d’avoir un corps spirituel jusqu’à la mort du corps physique. C’est ce que Dieu nous a destiné. D’une certaine manière, à travers les rituels, les satanistes utilisent les démons pour séparer le corps spirituel du corps physique. Quand l’âme et l’esprit ont été séparé et le corps physique séparé du corps spirituel, alors la personne entre d’une manière pleinement consciente dans une toute autre dimension. C’est la dimension que je nomme le monde intérieur. Ce monde est aussi vaste et aussi réel pour l’individu que ne l’est le monde physique pour nous. Nous pensons aux esprits comme s’ils avaient un état ‘vaporeux’, mais les personnes étant allés dans cette dimension m’ont dit que les démons avaient bien un poids et de la substance.

Le monde intérieur est un monde d’esprits démoniaques et d’alters, et il est accessible par l’esprit/pensée…. plus spécifiquement par l’imagination. Les personnes qui pratiquent la méditation transcendantale ou qui recherche des guides spirituels (non incarnés), par exemple, utilisent leur imagination pour communiquer avec le domaine des esprits maléfiques. Dieu nous a donné une imagination. L’imagination n’est pas en soi une mauvaise chose. Nous pouvons l’utiliser pour de fabuleuses inventions d’une grande utilité pour l’humanité. Nous pouvons utiliser notre imagination à l’image de Jésus lorsqu’il enseigne lorsqu’il enseigne à ses disciples et leur dit de jeter leurs filets du côté droit de la barque. L’imagination peut-être utilisée pour le bien comme elle peut-être utilisée pour le mal.

Lorsqu’un travail (ministère) est fait auprès de cette complexité d’alters, il arrive un moment au début de la séquence de souvenirs ou la personne est prise d’une grande détresse disant que son ‘côté droit semble être séparé de son côté gauche’. À ce stade, un démon doit être jeté hors de la personne. Ce sera utile pour elle, mais cela ne la délivrera pas de cette dimension spirituelle qu’elle subit. Ce sentiment de division peut se produire par une mémoire de la cérémonie ou la division a été provoquée. Une femme a décrit un rituel ou les satanistes utilisaient les Écritures Hébreux 4:12, mais de façon tordue, en tenant une réelle épée au-dessus d’elle et en appelant les démons pour la fractionner/diviser.

La chirurgie magique

Pendant la « chirurgie magique », ce monde spirituel est accompagné de différentes structures et objets. Pendant cette « chirurgie magique », l’enfant est hypnotisé et/ou drogué et on lui dit qu’il/elle va être opéré et qu’un objet doit être placé en elle/lui.
(Fritz Springmeier dit que le pénis d’or d’Osiris est placé à l’intérieur des esclaves Monarch. Voir également le témoignage dans le dossier des procès verbaux et dépositions de l’affaire Dutroux ou il est dit en page 261: « ….Troubles Dissociatif de l’Identité, on provoque par exemple ces troubles en faisant croire aux petits enfants que l’on introduit en eux un chat qui grandit et devient une panthère qui les surveille s’ils veulent parler ou quitter le clan, cela permet un contrôle continu, même chez les adultes, cela fait de tous les auteurs, des victimes…… » http://www.fichier-pdf.fr/2012/03/06/dutroux-dossier-summary-2005/ )

L’enfant sait de quel objet il s’agit et quel est son but.
Les occultistes provoquent une douleur extrême dans la zone ‘chirurgicale’ ou beaucoup de sang se répand autour de « l’incision » qui est faite, une fois l’objet « inséré », l’incision est « cousu » et un bandage appliqué. Pour le reste de sa vie, cette personne croit que cet objet est en elle. En raison de la dimension spirituelle ou se trouve cette personne, elle est capable de voir et d’expérimenter cet objet comme s’il s’agissait d’une chose réelle pareil à notre monde tridimensionnel. Les satanistes utilisent cela à des fins de contrôle.
Par exemple, on peut emmener une enfant en Allemagne, on lui montre un château de l’extérieur puis on lui fait visiter l’intérieur. Elle passe quelques jours douloureux dans ce château, passant par des rituels dans les diverses chambres. Elle est forcée à mémoriser le plan total du château. Il y aura une réplique miniature de ce château à la façon d’une maison de poupées…. Quelque chose en trois dimensions ou l’enfant pourra apprendre profondément. Une fois que cela a été mémorisé, l’enfant est soumise à la « chirurgie magique ». La réplique miniature du château est montrée à l’enfant et on lui dit qu’il est placé à l’intérieur d’elle tout comme elle est placée à l’intérieur de lui. Le château est maintenant « à l’intérieur » et est devenu une structure pour le monde interne. Dans ce monde intérieur, cette personne peut maintenant s’y promener dans les différentes salles du château et cela est aussi réel que si elle se trouvait dans le monde physique.

Dans les rituels suivants, cette personne va se dissocier de nombreuses fois et les alters créés seront alors affectés à vivre dans différentes pièces (du château). Ces chambres sont gardées par des démons et des pièges sont placés stratégiquement de sorte qu’il n’y ait pas d’échappatoire pour les alters enfermés.
Ces châteaux sont froids et sombres, remplis de rats et de serpents ainsi que de salles de tortures façon médiévale.
Cela devient un énorme système de contrôle.
Si un alter ne se soumet pas, qu’il ne fait pas exactement ce qu’on lui dit, il est soumis aux démons dans une chambre de torture. C’est extrêmement douloureux pour l’individu car les sens spirituels sont exacerbés. D’après ce que l’on m’a dit, les sens spirituels sont plus forts que les sens physiques. La douleur se propage même dans le corps physique.

Lorsqu’un ‘conseiller chrétien’ se montre disposé à vouer sa vie pour le Christ, il y a une autorité exceptionnelle accordée par le Seigneur sur ce sujet là. Jésus sait comment protéger les alters quand ils commencent à parler. IL nous donne le pouvoir d’enfermer tous les démons et il cache les alters là ou ils ne peuvent-être retrouvés.

Par la ‘chirurgie magique’, les occultistes placent des pièges partout dans le monde intérieur de la personne. Bien sûr, ces choses ne sont pas réellement à l’intérieur, mais parce que la personne croit qu’elles sont là, les démons peuvent les utiliser pour le contrôle. Les satanistes prévoient la possibilité qu’un alter puisse commencer à parler/témoigner à quelqu’un. pour les maintenir au silence, ou pour les punir s’ils parlent, des pièges sont placés et seront déclenchés par ce qui est nommé « triggers » (déclencheurs) à chaque fois que le système sera menacé.
Ces pièges peuvent-être aussi pervers qu’un esprit de démon puisse imaginer. Pensez à ce film avec Harrison Ford, Indiana Jones… C’est ce genre de pièges qu’il peut y avoir dans le monde intérieur.

Un piège très commun est une bombe. Un après-midi, j’ai découvert qu’une femme qui venait de commencer à se souvenir des abus n’avait rien bu de toute la journée. Après avoir consulté le Seigneur, celui-ci m’a révélé qu’il y avait une bombe à l’intérieur prête à exploser si elle buvait quoi que ce soit. Elle était absolument terrifiée. J’ai demandé au Seigneur de la lui retirer, ce qu’IL fit. Elle a pu ensuite boire deux grands verres d’eau. Dans ce monde intérieur, ce ce que vous croyez est ce qui vous lie/tient.
Un démon peut simuler l’explosion d’une bombe avec le son et la douleur. Beaucoup de ces ‘outils’ ont pour but de détruire la vie ou la santé mentale de la personne qui commence à parler. Ce n’est là qu’un exemple de la raison pour laquelle ce type de choses ne peut-être fait qu’avec succès par un chrétien qui laisse Jésus-Christ faire le travail.
Si un laïque avait essayé d’enlever cette bombe, elle aurait explosé et la femme aurait eu besoin d’une médication et éventuellement une hospitalisation.

Une dame m’a décrit ce qu’il s’était passé en elle lorsque des croyants bien intentionnés avaient essayé de chasser les démons hors d’elle. Une bombe explosa et elle sentit que des éclats d’obus transperçaient chaque partie de son corps. Les éclats d’obus étaient en fait de puissants démons propulsés dans ses bras, ses jambes, sa tête… dans chaque partie du corps… avec le message de tuer ceux qui tentent de l’aider, et de courir ensuite dehors et de se jeter sous une voiture. Elle savait ce qu’il se passait, mais c’était totalement hors de contrôle. Deux hommes travaillaient avec elle mais à ce moment-là, deux autres personnes durent intervenir pour la maintenir.

Toute chose du monde physique peut-être placé dans le monde intérieur d’une personne par la chirurgie magique.
Voici quelques-unes des choses que l’on trouve couramment dans le monde intérieur, ceci à des fins de contrôle. Ils ne peuvent-être retirés que par la Grâce du Seigneur. La plupart d’entre-eux sont liés à des mémoires d’abus douloureux et seront supprimés au moment du souvenir. Mais ce n’est pas toujours le cas. Il est important de laisser les rênes au Seigneur.

1- Ordinateurs –
L’ordinateur peut-être utilisé par les démons et/ou un alter pour contrôler toute chose ou personnage du système.

2 – Récepteurs, Talkie-walkies –
La personne peut réellement entendre la voix de l’agresseur qui lui donne des instructions, instructions données évidemment par un démon. Si l’agresseur veut que la personne se rende à un endroit précis à tel moment, il fait appel à un démon pour qui activera le talkie-walkie et donnera les instructions à la victime. Un démon a la possibilité de reproduire parfaitement la voix d’un humain mais aussi son apparence.

3 – Magnétophones –
Ceux-ci peuvent jouer des choses humiliantes, des remarques blessantes dites par d’autres personnes. Il peuvent jouer des instructions à répétition pour obtenir certains comportements etc.
Par exemple, si la personne reçoit un compliment, une voix ‘enregistrée’ dira des choses humiliantes pour nier tout ce qui a été dit. Encore une fois, c’est de la ruse démoniaque.

4 – Cassettes vidéos –
Des scènes horribles de torture humaine, etc… peuvent-être projetées dans l’esprit de la personne.

5 – Réveils –
Ceux-ci peuvent être réglés pour sonner à différents moments de la nuit ou de la journée pour que la personne ne puisse jamais avoir un sommeil réparateur.

6 – Four –
Un four pourra être utilisé pour aspirer toute l’énergie de la personne ou sucer un alter pour une destruction. Il peut garder la personne en surchauffe. Tout cela sert à garder la personne traumatisée.

7 – Labyrinthes –
Les alters sont souvent pris au piège dans des labyrinthes. Jésus est capable de les en faire sortir et de détruire ce labyrinthe.

Ce ne sont là que quelques exemples des choses que l’on retrouve communément dans le monde intérieur des victimes SRA (Abus Rituels Sataniques).
Les possibilités sont infinies, car avec cette chirurgie magique, tout dans ce monde physique peut-être transféré dans le monde intérieur.

L’origine des alters

Pour des personnes nées dans des familles satanistes générationnelles, les abus peuvent commencer dès la gestation, dans l’utérus. Un phoetus peut-être abusé de diverses manières, par électrochocs, coups d’aiguilles, chocs sur le ventre de la mère, viols de la mère etc…
Nous supposons qu’il y a un moniteur foetal pour mesurer le rythme cardiaque du bébé. Lorsque le rythme cardiaque accélère puis baisse soudainement d’une manière significative, le bébé s’est dissocié dans l’utérus.
Les occultistes tentent d’obtenir 6, 13 ou même 18 fragmentations/divisions dès l’utérus car ce sont des nombres sataniques de pouvoir, mais ils ne réussissent pas toujours à obtenir ces chiffres désirés.
Chaque fragmentation dans l’utérus devient alors une « graine » qui sera par la suite divisée/fractionnée pour alimenter des strates de personnalités dans la structure interne de la personne.

La structure du monde interne

Les alters et l’ameublement du monde interne ne sont pas placés au hasard. Il s’agit d’une structure de base dans laquelle chaque personne ou objet est orchestré.

Cette structure aura autant de niveaux qu’il y a eu de fragmentation dans l’utérus. Si la personne a été fragmentée/divisée 13 fois dans le ventre de sa mère, sa structure interne aura 13 niveaux.
Dans certains cas, le nombre de divisions dans l’utérus ne sera pas autant que souhaité, le nouveau-né sera alors immédiatement fractionné pour compléter le nombre de niveaux.

Ces niveaux, strates ou couches, doivent avoir une forme géométrique qui sera souvent la même pour chaque niveau. Par exemple, si c’est un carré qui a été utilisé, chaque niveau sera un carré. D’autres auront des combinaisons de figures, des carrés combinés avec des triangles ou des cercles par exemple.

Chaque niveau est divisé en sections/chambres ou les alters sont assignés en résidence. Des gardes (démons) sont postés aux endroits stratégiques sur tous les niveaux. En-dessous de toutes ces couches, il y aura une fosse. Parfois cette fosse aura autant de niveaux que la structure de base elle-même.
Les différents niveaux sont reliés par des escaliers (souvent circulaires) avec une porte pour chaque niveau. C’est semblable à un immeuble d’appartements mais la conception peut-être plus moderniste, car les niveaux ne sont pas nécessairement de même taille et ils peuvent avoir des angles différents les uns des autres. Souvent, les niveaux sont conçus pour tourner ou spiraler.

Cette structure est donc « placée à l’intérieur » de l’enfant à un très jeune âge. Un modèle (maquette) de la structure est construite pour que l’enfant puisse bien la mémoriser. Il mémorisera la structure, y compris l’emplacement des démons gardiens de chaque niveau et l’emplacement des graines-alters de chaque niveau.
Ensuite, grâce à la chirurgie magique, la structure est placée en lui et on lui dit qu’il va devoir grandir avec elle. Durant la « chirurgie », l’enfant croit qu’il a été ouvert de la gorge jusqu’à son bas-ventre et que cette structure remplie entièrement le tronc de son corps.

Chaque alter formé par un fractionnement (dissociation) dans l’utérus est affecté à un niveau particulier. Cet alter devient la graine qui remplira par fractionnements successifs (trauma et dissociations) ce niveau de la structure.
Le niveau supérieur de la structure est appelé « le niveau de la présentation ». C’est là ou les alters effectuant les tâches de la vie quotidienne sont logés. Ce sont ceux qui nettoient la maison, vont au travail, prennent soin des enfants, communiquent avec le monde extérieur etc…
Ces alters ignorent généralement l’existence des autres alters jusqu’à ce qu’ils se révèlent par une aide extérieure. Ils ne savent rien sur les alters des niveaux inférieurs ni même que des niveaux puissent exister.
Ces alters du niveau supérieur ont été formés chez la victime pour qu’elle puisse faire face aux défis de la vie quotidienne, ils sont parfois appelés le « système maison ».
Le « niveau de la présentation » a généralement un petit nombre d’alters… 7 ou 8. La superficie de ce niveau sera la plus petite de tous les niveaux.
En progressant dans la structure/système vers le bas, nous allons trouver des niveaux de plus en plus grand et plus densément peuplés. il est courant pour les niveaux inférieurs d’y trouver des centaines d’alters. Plus le niveau sera bas, plus les alters seront engagés dans l’obscurité (« le côté obscur »).
Les alters vivant dans les niveaux inférieurs savent tout des niveaux supérieurs et sont capables de prendre le contrôle de tout le système supérieur. Les alters les plus puissants et les plus obscurs sont au plus bas niveau.
Lorsque ces alters inférieurs veulent prendre contrôle du corps, ils viennent par les portes, donnent un mot de passe pour les démons gardiens et accèdent ainsi au « niveau de la présentation »/ »système maison ».
Les alters du « système maison » ne sont pas habilités à résister aux alters de culte (ceux des niveaux inférieurs, « la force obscure ») et sont forcés de faire ce qu’on leur dit.
Un alter de culte peut amener dans un lieu de torture et de punition un alter du « système maison » si jamais il a parlé ou fait tout autre infraction.

Après un temps de ministère, il peut-être utile de prier et demander au Seigneur de sceller les portes pour que les alters des plus bas niveaux et les démons ne puissent plus remonter au « niveau de la présentation » et causer des ‘problèmes’.
Il ne s’agit pas d’une formule…. Dieu m’a conduit à le faire avec certaines personnes, mais avec d’autres, Il m’a instruit différemment. Nous devons être ouvert à la guidance du Seigneur.

Les types d’alters

Un alter peut-être n’importe qui ou n’importe quoi selon la volonté du programmeur ou selon les besoins de la personne.
Quelqu’un qui a été abusé/maltraité de manière aussi complexe ne connait qu’un seul mécanisme d’adaptation: la dissociation.
Par ce moyen, le culte crée délibérément des alters servant son objectif malsain, et la victime crée de son côté des alters pour faire face à la vie.
Par conséquent, certains alters seront désignés pour travailler pour le culte, et d’autre alters auront un rôle pour aider la personne abusée. Il y a aussi des alters n’entrant dans aucune catégorie, nous en parlerons plus tard.

Les alters de culte sont créés par des rituels et des actes de tortures pour réaliser les buts de la secte. Ils ont diverses fonctions telles que l’enseignement, le stockage d’informations, la pratique de rituels, attirer (la victime) vers les rituels, attirer les démons sur elle, stocker de l’énergie satanique, bloquer les conseils chrétiens, la gestion des programmations…. etc…
D’une manière très complexe, il y aura de nombreux alters affectés à tuer la victime si elle trouve des conseillers chrétiens pouvant commencer à la libérer.

Les programmeurs donnent une identité complète aux alters de culte avec même leurs propres caractéristiques physiques. La victime pourrait-être en surpoids et âgée, mais l’alter dans le même corps croira qu’il est un adolescent svelte.

Ces alters de culte vont à l’encontre du bien-être de l’individu au point même d’essayer de le tuer…. Alors qu’il est nécessaire de rappeler qu’ils habitent le même corps. Ils nient pourtant souvent cela avec véhémence en disant des choses dégradantes sur l’apparence physique ou la personnalité de la personne. À ce moment-là, il est utile de les faire regarder dans un miroir pour montrer comment la secte les a trompé. Il n’est pas rare qu’ils déclarent qu’un miroir est un objet dont la secte les a mis en garde. Je leur dit de se taire pendant qu’ils regardent dans le miroir. Cela les convaincra souvent qu’ils ont été trompés. Beaucoup d’entre-eux renoncent avec plaisir à leur mission d’assassin quand ils réalisent qu’ils se seraient suicidés.

Les satanistes accèdent aux alters par l’utilisation de ‘triggers’ (déclencheurs), comme des noms, des flashs lumineux, des tonalités, des chiffres…etc…
À travers les abus et la programmation, la victime devient effectivement un peu comme un homme-ordinateur accessible à toute personne détenant le programme et les codes d’accès. Ces alters peuvent également être activés par d’autres moyens. Certains d’entre-eux sont activés par des démons que la secte invoque durant des rituels. D’autres alters ont été créés et programmés pour devenir actif à une certaine date. Par exemple si la secte a décidé qu’une personne devait mourir à l’âge de 50 ans, un alter avec une programmation de la tuer deviendra actif à ses 50 ans.

Les astrologues de la secte connaissent depuis des éons le moment ou certains phénomènes célestes se produiront. Par exemple, une pleine lune tombant le même jour qu’une éclipse lunaire de plus un vendredi 13 (ce qui a eu lieu en mars 1998), ces choses là sont anticipées des années à l’avance par le culte. Certains alters peuvent alors avoir été programmés à sortir ce jour-là et mener la personne a un rituel ou elle aura une certaine fonction.

Chaque alter de culte doit être délivré des démons et convertit à Jesus-Christ. Ceci se réalise habituellement en 15 à 30 minutes.

Jésus leur donne un nouveau ‘job’ pour qu’ils puissent travailler d’une manière constructive et pour le bien-être de la personne.
Beaucoup des informations dont dispose ces alters de culte seront bénéfique pour atteindre d’autres alters.

Par exemple, un alter nommé Bobby avait tenté en ma présence de tuer la personne hôte, mais après la conversion, Jesus lui a assigné le ‘job’ de me dire ou se trouvaient les pièges. Bobby avait été forcé par la secte de mémoriser chaque pièges des 7 premiers niveaux sur une totalité de 13 niveaux composant le système/structure interne. Maintenant qu’il était de notre côté, il était devenu un atout précieux pour le ministère de guérison.

D’autres alters de culte savent qu’ils vivent dans le corps de l’hôte, mais travaillent tout de même contre celui-ci. Certains de ces alters, que je nomme ‘alters kamikazes‘ sont tellement attachés au côté obscur qu’ils se feront un plaisir de sacrifier leur propre vie pour tuer la victime.
Certains seront gagnés par Jésus-Christ, d’autres non, même s’ils peuvent le voir et l’entendre. Alors Jésus les supprime.

Une femme avec un TDI (trouble dissociatif de l’identité) d’une grande complexité aura de nombreux alters masculins. Ils peuvent apparaître tôt dans le ministère de guérison ou ils ne peuvent se manifester qu’après plusieurs mois. Mais ils sont présents.

Il est commun de rencontrer un alter croyant qu’il est un chien. Il ne sera pas capable de parler, juste aboyer. Demander à un autre alter qui observe de parler pour lui pourra être une aide.
On peut se demander: Comment quelqu’un peut-il en arriver à croire qu’il est un chien ?
Les satanistes aiment déshumaniser leurs victimes. Le moins humain elles se sentiront, le mieux elles entreront en contact avec les démons en adoptant leurs comportements (Les démons sont bestiaux). Ce type de programmation est très brutal.

Ils font se déshabillé totalement un enfant ou un adolescent et le placent dans un enclos avec des chiens durant une période pouvant atteindre une semaine. L’enfant n’est pas autorisé à avoir un comportement humain durant toute cette semaine. Il lui est interdit de se tenir debout, de parler, de manger et boire avec ses mains, il dort à même le sol. Il doit donc se déplacer à quatre patte, manger et boire dans une gamelle à la façon d’un chien. Il se fera violer à plusieurs reprises par les chiens mâles.

Certains alters peuvent-être un chaton. J’ai rencontré un de ces alters en écoutant la victime parler de ses techniques/tentatives pour faire face à la violence. Un alter de petite fille m’a alors dit qu’elle avait remarqué que les chatons de la ferme de sa famille étaient laissés seuls. Elle a estimé que peut-être que si elle devenait un chaton, ses agresseurs la laisseraient tranquille. Certains de ces alters prendront la parole bien mieux qu’avec un « miaou », mais d’autres nécessiteront que quelqu’un (un autre alter) parle en leur nom.
Un jour j’étais en train de travailler (faire le ministère) avec un alter chaton qui miaulait gentiment et frottait sa tête contre mon épaule, lorsque soudain, il se mis à siffler comme un chat en colère tout en se griffant le visage. Cela a pris une minute pour que je réalise qu’elle avait des démons agissant aussi comme un chat.

D’autres encore, en raison de programmations, peuvent croire qu’ils sont des extra-terrestre ou des robots. Une femme se souvenait d’avoir été soumise pendant une semaine à une programmation de chien, suivie d’une semaine de programmation E.T. et une troisième de programmation de robot. À la fin de ces 3 semaines, elle n’avait aucune idée de qui elle était, mais elle savait qu’elle n’était pas humaine.

Un des alters les plus mémorable que j’ai rencontré était ‘Rubber Man’ (L’homme caoutchouc).
Il faisait partie du ‘système maison’ (‘le niveau de présentation’), il avait été créé par la victime pour accomplir d’incroyables choses que son horrible belle-mère l’obligeait à faire.
Étant en caoutchouc, il pouvait ‘étirer’ ses bras et ses jambes pour atteindre des endroits inaccessibles et accomplir des tâches apparemment impossibles. Alors qu’il se confiait, il a montré comment il pouvait étirer ses bras ou ses jambes pour atteindre des choses. Il était particulièrement doué pour laver les vitres ou pour le nettoyage des gouttières. L’homme caoutchouc ne parlait jamais… il chantait d’une voix forte faisant tout rimer. Il aimait remonter son moral quand elle se sentait triste.

Beaucoup d’alters, en particulier les alters bébés ou enfants, n’auront pas de fonction particulière. Ils peuvent être enfermés dans de sombres cachots, des puits, des prisons, des crèches..etc… ils y sont terrifiés et misérables.
Ces alters sont souvent les « résidus, rejets… » créés lorsque la personne est soumise à des degrés croissants de douleur et de terreur pendant la programmation ou les rituels. Afin de produire l’alter de culte souhaité, les satanistes soumettent la personne à l’horreur, à la douleur atroce qui engendrera plusieurs dissociations, chaque alter créé étant plus fort et plus dédié à l’obscurité que le précédant.
Par exemple, si la personne switch/dissocie à cinq reprises avant que l’alter souhaité ne soit formé, les quatre premiers alters ne sont pas prit en compte/recherché par la secte, elle n’y accorde pas d’intérêt.
Ceux-ci seront donc ensuite considéré comme « mort-vivant » et enfermés dans des sortes de prisons.

Parfois un alter avec très peu de perspicacité peu se manifester mais sans répondre à mes questions. Il y a alors des chances que ce soit un alter préverbal (nourrisson ou bébé). Il faut demander si quelqu’un ne peut pas parler en son nom.
J’ai rencontré une femme de 53 ans récemment. Avec ses cheveux lui couvrant le visage, elle me regardait/fixait tout en suçant son pouce et en frottant le haut de son nez avec son index. Elle était visiblement effrayée mais curieuse. Alors qu’elle ne répondait à aucune des questions que je lui posais, j’ai demandé si quelqu’un pouvait parler pour elle. À ce moment, j’ai rencontré Lisa, 11 ans, qui m’a parlé des abus qu’avait subit « Rini ». Rini est ensuite revenue et j’ai demandé à Jésus de la délivrer, et comme il le fait souvent, il a envoyé un petit agneau vers elle. J’ai vu comment elle caressait l’agneau, comment elle rit quand il se blottit contre son cou. Après un court moment avec l’agneau, elle leva les yeux vers Jésus en totale admiration, puis elle leva les bras pour qu’Il vienne la chercher. Elle sembla se détendre et reposa sa tête sur Son épaule alors qu’IL l’emmenait dans un endroit sûr.

Patricia Baird Clark – 2000 ©

 

22faces-memories-289x300.jpg

 

Les chroniques de Svali

 

abus-rituels.jpgLes abus rituels

 

 

fille-sataniste-delivree-par-jesus-christ.png

Témoignage d’une fille de prêtre sataniste victime d’abus rituels

dossier-trouble-dissociatif-de-l-identite.jpg

Trouble Dissociatif de l’Identité

mk5.jpg

Source :http://www.pedopolis.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils