Les documents audiovisuels qui suivent, réalisés en Syrie, en décembre et janvier 2011-2012, présentent principalement le point de vue de partisans du gouvernement syrien.
La presse occidentale, en effet, depuis le début des événements, a adopté une attitude des plus partiales, en répercutant invariablement la version des différents mouvements de l’opposition, sans jamais donner la parole aux Syriens, bien que très nombreux, qui soutiennent le président Bashar al-Assad.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.