Revolution ivoirienne

Ils sont tous victimes de leur naïveté et de leur approche passéiste de la confrontation politique et des rapports d’influence géostratégique qui ont cours depuis septembre 2002 en Côte d’Ivoire. Ah ces Ivoiriens!

Quand auront-ils des oreilles pour écouter la Révolution Permanente et quand auront-ils la sagesse pour apprécier les limites des bonnes intentions des amis en situation normale ou en situation de d’état de nécessité, comme celle dans laquelle se trouvent tous les amis de la Côte d’Ivoire digne, en cette aube de la nouvelle guerre froide ouverte entre les pays émergents et les pays en déclin?

Et pourtant nous le leur avions dit dans une Chronique qui avait suscité à la fois passion et rage que «Ni le droit, ni les avocats» ne pouvaient sauver et le Président GBAGBO et tous ceux de ses partisans ou non, qui sont traqués car visés par un projet d’éradication.

Aujourd’hui, le Ministre Katinan Koné qui aimait bien nous servir les belles phrases pacifistes de Mahatma Gandhi avec «la lutte démocratique aux mains» face à des envahisseurs et broussards armés tirant à vue, fait l’amère expérience des limites du droit et des avocats dans un affrontement à l’inavouable géostratégique.

Hier, le Commandant Anselme Seka Yapo, le Colonel Katé Gnatoa et plus de 130 officiers et sous-officiers en ont fait et continuent de faire les frais de la mauvaise appréciation des enjeux de notre combat commun et du déni du droit qui sous-tend l’action de ceux qui ont fait le choix de soumettre les Ivoiriens et la Côte d’Ivoire par le feu et le sang.

Demain, ce sera le tour de plusieurs autres en exil ou restés en Côte d’Ivoire, parcequ’ils n’ont toujours pas compris qu’aucune négociation, aucun pays protecteur, aucune bonne volonté affichée par le FPI ou la Résistance Patriotique ivoirienne, ne seront suffisants pour donner l’assurance à l’envahisseur, qu’il pourra poursuivre une exploitation paisible de la Côte d’Ivoire reconquise, occupée et piétinée dans la boue, sans avoir à gérer une révolte patriotique à la dernière minute.

Aussi, la répétition étant une vertu pédagogique, la Révolution Permanente voudrait encore une fois, appeler l’attention de tous, sur la nécessité de soigner le mal ivoirien à la racine. Et ce traitement à la racine, ce n’est rien d’autre que la reconquête de l’Etat de Côte d’Ivoire, sa transformation en Etat de droit et l’affirmation de sa vocation première qui est celle de protéger les citoyens ivoiriens contre la menace ennemie et contre les ennemis menaçants.

Vous le savez tous: cette reconquête passera nécessairement par une action de libération de la Côte d’Ivoire de l’imposteur Mossi et sa suite. Un point, un trait.

Pour le reste, vous le savez également.

Laurent GBAGBO a été livré aux fascistes par “l’Etat de Côte d’Ivoire” conquis par la France et ses alliés pour y installer un Burkinabè comme main agissante.

Sous le couvert de ce faux “Etat de Côte d’Ivoire”, les jeunes ivoiriens sont exécutés par centaines chaque semaine, les richesses du pays sont pillées par des Burkinabè et la France politique.

Pis encore, c’est ce même faux “Etat de Côte d’Ivoire” qui poursuit le Ministre Katinan Koné et qui est à la recherche active du Ministre DON MELLO pour qui l’assassinat direct est prévu comme solution unique, selon une indiscrétion reçue des hauts milieux d’affaires français.

Vous le savez donc. Et vous parlez de lutte aux mains nues, de combat démocratique, de dialogue direct, et de n’importe quoi. Et puis, au bout de tout ça, vous voulez que les pays qui ont réglé leurs problèmes avec les ennemis de leurs peuples et qui sont engagés dans la voie du développement comme le Ghana ou l’Afrique du Sud, donnent leurs têtes à couper tout comme vous offrez les vôtres au bourreau qui tient la guillotine à Abidjan.

Eh bien Messieurs, détrompez-vous: personne ne donnera sa tête à couper pour vous!

C’est pourquoi nous nous adresserons au peuple de Côte d’Ivoire très bientôt. Et ce deuxième Message amorcera la phase finale du combat pour notre entrée triomphale dans la Nouvelle Côte d’Ivoire. Ne soyez donc pas impatients; nous attendons le feu vert des Guerriers pour vous livrer ce message.

Que le Dieu de Bonté qui adonné à chaque peuple, sa Terre, soit au contrôle du combat pour la reconquête de la Terre des Ivoiriens par les Ivoiriens!

A Très bientôt.

Hassane Magued

La Révolution Permanente N°00370/09/12

Source: Infodabidjan.net

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.