Soro 3

Depuis le coup d’état militaire de la France contre le régime démocratiquement élu de Laurent Gbagbo, des chasseurs traditionnels appelés dozo et des miliciens venus des groupes ethniques du nord du pays puis du Burkina Faso, ont été convoyés pour massacrer puis spolier les populations des autres régions de Côte d’ivoire.

L’ouest, région des 18 montagnes, est devenu leur terrain d’entrainement où toutes les expériences leur sont permises et tolérées par la France en tant que pays puis, tuteur-superviseur. Les autochtones Wè constituent leurs principaux cobayes. Vraies machines criminelles mais, pusillanimes, peureux et fuyards sans leurs armes, les rebelles Ivoiriens rebaptisés Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) par leur directeur général Dramane Ouattara. Pour mieux comprendre leurs agissements, il est intéressant de jeter un coup d’oeil au curriculum vitae des amis SS Frci de Dramane le françafricain.

Dans l’ensemble, leurs curriculum vitae sont bien étoffés en pléthore de crimes de droit commun. Le Secrétaire Général par intérim du Fpi, Laurent AKOUN et l’ancien Ministre Alphonse DOUATY sont les dernières victimes en date de cette milice dont le maître mot, incontestablement est la terreur ; tandis que leur chansonnette préférée est celle véhiculée par le bruit sourd des armes que la France, officiellement respectueuse des droits humains, leur fournit via son ambassade accréditée en Côte d’ivoire.

La nature criminelle d’un individu est aisément identifiable selon la définition qu’il donne de la liberté individuelle. Quant à la nature moutonnière d’un groupe d’individus, elle se ressent à l’instinct grégaire qui la caractérise. A ce sujet, Alassane Dramane sanguinaire barbu Foffié Kouakou, Ousmane Shérif, Issiaka Ouattara, tous, élèves ayant fait leurs classes auprès du boucher Alassane Dramane Ouattara sont des coupables en liberté de crimes que nous avons résolus dans notre pays. Le sang de milliers d’enfants de ce pays a été versé par eux. Sont-ils devenus au travers de leurs forfaits des officiers supérieurs que, demain, quand les tribunaux en auront décidé autrement, ils devront rendre les grades volés. Avant bien évidemment de rendre compte à la nation ivoirienne dont la naissance fait frémir la France et ses intestins.

Alassane Dramane Ouattara, le Docteur en tortures, dans sa logique de boire le sang des Ivoiriens a, à l’occasion de la célébration du cinquante deuxième anniversaire de la vassalité officielle de la Côte d’Ivoire, encouragé et procédé à des décorations de tous les vampires qui sont à ses côtés. Soro Guillaume, étudiant inachevé mais criminel confirmé a pris la balle au bond. Sur son blog, il a appelé à l’assassinat des militants et sympathisants du Front Populaire Ivoirien. Et le griot-voyou-loubard Hamed Bakayoko est monté au créneau pour désigner ceux et celles à tuer et à exterminer. C’est-à-dire tous les ivoiriens et toutes les ivoiriennes qui en aucun cas et à aucun moment ne voudront leur ressembler intellectuellement puis “criminellement”. Même les grossières erreurs grammaticales et de vocabulaire des ministres du golfe hôtel dramanien sont commanditées, selon eux par le président Laurent Gbagbo, l’homme qui leur donne le tournis en tous lieux.

*************’
Kephrem Neruda

Côte d'Ivoire Children
Côte d’Ivoire Children (Photo credit: United Nations Photo)

Source: Infodabidjan.net

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.