Message aux FDS

Dignes soldats du peuple de Côte d’Ivoire, le devoir vous appelle!

Hier, c’était en mars et avril 2011. Face à la trahison des lâches officiers du noble corps auquel vous appartenez, vous avez fait pour certains, le choix de rester aux côtés du peuple, pour d’autres, celui de suivre les traîtres patrons, et pour le reste, le choix d’avoir peur du lendemain incertain en vous cachant.

Aujourd’hui, les traîtres ont été récompensés. Ils ont le salaire de leur trahison. Généralement, il est en deçà de leurs attentes au moment où ils faisaient le choix de la lâcheté et du raccourci en aidant à planter le glaive des envahisseurs dans les entrailles de la République. Ils peuvent donc juger par eux-mêmes, à cet instant précis, si oui ou non, ils ont fait le bon choix devant l’histoire qui nous interroge tous actuellement.

Aujourd’hui encore, ceux qui ont fui hier le souffle bruyant de la mort en pensant à leurs petits acquis sociaux qu’ils croyaient retrouver après coup et se la couler douce, sont au rendez-vous avec une incertitude plus grande qui leur coupe l’appétit lorsqu’ils voient leurs villages pillés, leurs jeunes frères exécutés sous leurs yeux par des mercenaires et broussards sans avenir; lorsqu’ils attendent leur salaire qui tarde à venir chaque fin de mois; lorsqu’ils se regardent dans un miroir et voient un militaire indigne de porter l’uniforme des FDS parce qu’il a été lâche face aux appels meurtris de la Nation qu’il a jurée de défendre au péril de sa vie.

Aujourd’hui enfin, les héros d’hier, les guerriers convaincus, les militaires par vocation qui ont choisi de défendre la République sous les bombes des impérialistes et des imposteurs, honorant ainsi la Côte d’Ivoire et l’uniforme militaire qu’ils portent, sont habités par la fierté d’avoir servi et mérité de la Nation, lorsqu’ils voient que 16 mois ont suffi pour leur donner raison devant l’histoire; pour confirmer qu’ils étaient dès le départ, dans la Vérité et dans l’Honneur militaire.

Aussi, au moment où la Côte d’Ivoire va entrer dans la phase finale  de sa libération historique avec la Main Glorieuse de l’Eternel des Armées, la Révolution Permanente voudrait appeler chaque militaire des Forces de Défense et de Sécurité de Côte d’Ivoire au sens de la responsabilité devant l’Histoire, en rappelant les principes cardinaux qui fondent, de notre avis, la grandeur de notre Armée nationale, la vraie.

Premièrement, le militaire n’est pas un citoyen quelconque. Il est le résultat d’une formation, l’expression d’une vocation, l’accomplissement d’un sacerdoce, un sacrifice et un don faits à la République pour la protéger et la sauver du péril. C’est pourquoi en situation de destruction de la République, le militaire a le devoir de combattre pour la rétablir.

Deuxièmement, la déconstruction très avancée de la Côte d’Ivoire 16 mois après une vile imposture génocidaire, fixe le cadre nouveau de l’expression du devoir militaire qui est celui de défendre la Patrie et les enfants du pays lorsqu’ils sont face à un péril aussi grand que celui auquel les exposent, ceux qui ont attaqué la Côte d’Ivoire en mars et avril 2011. Par conséquent, tout militaire qui ne se sent pas capable d’honorer ce devoir, dans les jours et heures qui viennent, devrait au moins avoir le courage d’accepter d’être considéré comme un déserteur lorsque les officiers engagés aux côtés du peuple pour le débarrasser des envahisseurs et des imposteurs, sonneront le regroupement sous les drapeaux, au lendemain du sacrifice ultime qu’ils vont faire de leur vie, pour donner naissance à la nouvelle Côte d’Ivoire.

Enfin, que les traîtres d’hier trouvent à travers ce message, une dernière et ultime invitation à abandonner le chemin de la compromission, de l’intelligence avec l’ennemi et qu’en rejoignant la République pour combattre l’imposture génocidaire et l’invasion fascistes, ils se donnent la chance d’être reçus par la Côte d’Ivoire nouvelle, comme des fils égarés qui après avoir pris conscience, rejoignent la maison familiale pour faire œuvre utile.

Ce message est donc le dernier adressé aux FDS par la Révolution Permanente. En attendant que le Commandement Supérieur des Guerriers de l’invisible s’adresse par les canaux appropriés à leurs hommes, nous espérons avoir fait notre part à l’attention des FDS.

Que l’Eternel Dieu tout puissant, Chef suprême de l’Armée des Guerriers de l’invisible, impose à tout genou de fléchir devant lui en Côte d’Ivoire afin que toutes les langues confessent qu’Il est le Dieu unique et qu’il n’y a point d’autre dieu comme Lui!

Que Yahvé Sabaot protège les dignes fils de la Côte d’Ivoire!

A Très bientôt.

******************”
Hassane Magued

La Révolution Permanente N°00369/08/12

Infodabidjan.net

Publicités

3 pensées sur “Révolution Permanente: Dernier Message aux FDS !”

  1. Bonjour mes freres et soeurs ivoiriens, le lynxto togolais a signalé une information, importante de source disant qu’à la bni du ghana, un infiltré ghanéen avait été payé par hambak pour mentir et dénoncer des coups d’états furtifs au nom des réfugiers pro-gbagbo, quel honte, il a avoué, yako yako yako, il n’y a personne en cote d’ivoire qui puisse enlever cette mascarade de dozos, VRAIMENT EN COTE D’IVOIRE COMME ON LE DIT, UN PROVERVE  » YA PAS GARCON, TOUS ONT UN CON, C’EST DES FEMMES, PEUREUX, SINON, SI C’ETAIT VRAIMENT DES GARCONS, DEPUIS CE MONSTRE ETAIT DEJA TOMBE, ALORS CE MOSSI NOUS A ETUDIE DEPUIS 20 ANS, IL SAIT QU’ON EST PAS GARCON EN COTE D’IVOIRE, IL L’A PREVENU, ON SERAIT TUER, UN PAYS INGOUVERNABLE, ET C’EST VRAI, CE QUI EST DIT EST FAIT.

  2. vive la repulique de cote d’ivoire, vive l’installation de tous les cordonniers, et bandits sans ninveau d’étude comme commandant et commissaire, ho autrefois nos élites avaient des niveau pejd, universitaire, sauf les bidas

  3. nous tenons à rappeler à HM  »qu’il n’y a pas de révolution spontanée,,de révolution qui n’ait été préparée
    par une société sécrète »cf R,Stéphane ..Alors nous nous devons de préparer soigneusement notre retour…
    et être sure de la voie que nous allons choisir pour reprendre notre pays des mains de ces hommes,,
    il ne sert vraiment à rien de se précipiter pour voir nos espoir renconter un échec qui ne conduira qu’empirer la situation de nos frères au pays…merci de prendre nos propos avec beaucoup de hauteur…

Laisser un commentaire