Artiste épris de justice, caméra au poing, j’ai accompagné durant ces jours de braises, des milliers de jeunes ivoiriens déterminés à défendre leur souveraineté. Nos armes ? Nos images et nos poitrines contre les canons de l’Armée Française dite “Force Licorne”. Les images de ce documentaire tournées aussi par des amateurs qui ont risqué leur vie, témoignent de la marche de ces milliers de jeunes résistants patriotes, révoltés de voir fouler aux pieds tous les symboles de notre indépendance, de notre dignité et de nos espoirs.

Devant l’Hôtel Ivoire, les jeunes ivoiriens ont affronté hélicoptères, tanks et snipers, les mains nues. Les 6, 7, 8 et 9 novembre 2004, jours glorieux d’une révolution pacifique, resteront dans la mémoire de l’Afrique des jours de martyrs et d’espoir. Oui, cette victoire démocratique des patriotes ivoiriens, même au prix du sang des innocents, restera à jamais une page de l’histoire de la libération d’un peuple qui s’arrache à la barbarie du mensonge et de la forfaiture des Puissants de ce Monde. Les Néo-colons français ne pourront plus perpétuer leurs crimes impunément dans le silence complice des médias aux ordres qui distillent la désinformation grâce au pouvoir de nos images qui font la guerre à la guerre.

Côte d’Ivoire : La victoire aux mains nues

(Un documentaire de Sidiki Bakaba

Cellule44

Publicités

10 pensées sur “Côte d’Ivoire : La victoire aux mains nues (Un documentaire de Sidiki Bakaba)”

  1. qand jugeront ils ces francais qui ont tirees sur des gens a mains nuesd. ou sont ces or’ganismes de droit de l hommes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.