Il n’y aura pas de conflit entre l’Islam et le sionisme, malgré ce que vivent les Palestiniens, sacrifiés à l’autel des intérêts communs de ceux qui gouvernent le monde. Pour ceux qui souhaitaient ou redoutaient une confrontation entre les triturateurs des écritures dites saintes, ces broyeurs d’une vérité -la leur-, implacable, elle n’aura pas lieu. Et, c’est tant mieux car, les religions en général prônent la paix, contrairement aux individus qui manipulent ces dernières. Un trio diabolique, donc, et non les peuples qu’ils dirigent, loin s’en faut, veulent avec force, un monde à leur image, où, ils seront les seuls à décider de tout et de rien. Ils n s’agit donc pas des Israéliens, des Qataris ou des Américains, dans ce post, mais de leurs dirigeants. Ambiance.

Sur le dossier syrien, comme moi, vous avez entendus les cris d’orfraie après le véto sino-russe, hier, à l’ONU. Il suffit de s’attarder sur les réactions indignées pour comprendre que, derrière ces consternations, il y a un cynisme abyssal. Ces monstres pleurent, parce qu’ils n’ont pas eu de blanc-seing, le permis d’aller tuer les Syriens. C’est énorme pour le signaler. Ce trio maléfique a mis sur pied un monde sans foi ni loi. Les Américains ont décidé d’agir hors du cadre du Conseil de sécurité, c’est dire. Quand des lois qu’ils ont eux-mêmes érigés ne fonctionnent pas, ils renversent la table car, il faut qu’ils aient raison par tous les moyens. Quel monde !

Les relations internationales et la diplomatie ont disparu. Pour le réglement du conflit syrien, les maîtres ne veulent faire la paix qu’avec leurs alliés d’Al Qaïda, en excluant de facto le pouvoir en place. Je voudrai que les détracteurs de Bachar Al-Assad nous expliquent vraiment comment est-il possible de régler ainsi un conflit. De quelle logique se prévalent les inquisiteurs ? Il n’existe désormais qu’une réthorique guerrière, mâtinée de la résolution de chaque conflit par la force. Avec la propagande qui va avec et les supputations mensongères aussi, ils nous tissent un monde manichéen, s’arrogeant le beau rôle. Bref, un monde exécrable dans lequel ils ont tous les droits, même celui d’éliminer physiquement leurs adversaires au nom de la Torah, du Coran ou de la Bible. Pour les autorités israéliennes, la Torah est un plan cadastral, les Palestiniens n’ont jamais existé donc, la colonisation est “légitime”. Pour la Qatar, le Coran est le seul système politique viable alors, il n’y a que les Frères musulmans qui doivent gouverner les pays arabes, au détriment des présidents laïcs. Pour les Etats-Unis, avant chaque action impérialiste, la Bible accompagne la déclaration : “Dieu bénisse l’Amérique”.

Avec tous les évènements tristes qui se déroulent en ce moment dans le monde, sans la moindre preuve, le tryptique diabolique Obama-Netanyahou- Hamad ben Khalifa Al Thani ont la promptitude infernale à designer les coupables…Aucune position prudentielle, des convictions au ras des pâquerettes, le mépris des autres, la propagande toujours aussi morbide et la récupération d’opérations isolées, comme ce fut le cas récemment en Bulgarie, à Bourgas. Un djihadiste bon enfant, pépère, repéré depuis des lustres, ex de Guantanamo se fait sauter avec son sac à dos bourré d’explosifs et le coupable est tout trouvé: l’Iran. Et ceci, sans vergogne.

L’union sacrée entre ces entités qataries et israéliennes ne fait pas de doute. Elles ont comme dénominateur commun les Etats-Unis qui complètent le tableau avec Barack Hussein Obama, l’antéchrit africain qui a accéléré le processus de délitement du monde. On peut comprendre ces pays qui luttent pour leur survie mais, pas en détruisant le monde. Le Qatar sait que le pétrole ou le gaz ne sont pas des denrées impérissables. Israël veut gagner du terrain pour négocier en force la mise à mort du peuple palestinien avec la bénédiction des deux autres. Au fait, le Qatar qui donne de l’argent aux Européens à tour de bras a-t-il déjà pris une initiative fiable en faveur des Palestiens ? J’en doute. Quant aux Etats-Unis, selon le PDG de “Euro Pacific Capital” Peter Schiff, son économie se dirige vers un crash économique qui fera de 2008 une vulgaire promenade de santé, voire pire que le krash de 1929.

Mais, avec la malhonnêteté intellectuelle qui ls caractérise, imperméables à la critique, ces gens, avec une facilité déconcertante, pointent du doigt ceux qui les critiquent en les traitant de tous les noms d’oiseaux. Les accusations fusent, les unes aussi fantaisistes que les autres. C’est ainsi qu’on a droit à  “mouvance rouge brune”, des “crypto-fascistes”, et autres “anarcho-islamo-fascistes”. Or, il n’en est rien, puisque ces gens qu’ils disent combattre ne sont, in fine, que leurs alliés, leur fabrication et les exécuteurs de leur turpitude…Ces gens ont signé un pacte avec le Diable !

Source : un article d’Allainjules

Publicités

2 pensées sur “Israël, Qatar, Etas-Unis: L’alliance diabolique de la Torah, du Coran et de la Bible”

Laisser un commentaire