Soro devant les we

Le  Jeudi  12  Juillet 2012, Soro Guillaume, dans  sa tournée européenne  était  à  Bruxelles. Il  en a profité pour rencontrer  la diaspora ivoirienne en vue d’échanger. A  cette  occasion, voici  en intégralité  le  discours  prononcé par  le Porte-parole des Wê  de Belgique, Monsieur  Timothée Oulobo, discours qui  selon les  témoins  a mis  le  Président  de  l’Assemblée  nationale ivoirienne  et  ex-chef rebelle très  mal  à  l’aise.

Lire le discours wê

Publicités

2 pensées sur “RENCONTRE AVEC LA DIASPORA IVOIRIENNE DE BELGIQUE: L’INTERVENTION DES WÊ QUI A MIS SORO GUILLAUME MAL A L’AISE”

  1. Il faut être irresponsable et décidé de croiser la communauté wê vivant à l’étranger sachant bien que vous SORO être entrain de participer à leur génocide et vous voulez qu’on vous caresse dans le sens des poils. Mais au JAPON il y a eu HIROSHIMA et NAGASAKI mais tous les japonais ne sont pas fini nous les wê nous ne finirons pas et nous allons reprendre la terre de nos ancêtres que SORO ou DRAMANE le veulent ou pas. Dans la nature le corps lui même n’accepte pas tous éléments étrangers dans l’organisme car peut importe le temps que cela mettra il finira par le rejeter. Les gens comme les SORO pense que il suffit d’une veste pour tout faire oublier aux gens qui ont vu pendant dix et qui continu de voir leurs proches,enfants ,amis,cousins cousines,oncles tantes,vieux,jeunes mourir, hors c’est les nordistes qui ont envoyé la guerre avec leur faux prétexte de xénophobies. Mais ce monsieur sait tout ceux-ci mais il s’attendait à quoi quel kilo.

  2. A propos de l’intervention des Wê de Belgique face SORO Guillaume

    J’ai lu cette intervention du discours des Wê de Belgique, avec beaucoup d’émotion. Elle relève d’une grande franchise et d’une parfaite connaissance des problèmes du terrain Wê.

    Poser ce problème dans le contexte actuel, à l’un de ses principaux auteurs, relève d’un courage certain et d’une douleur profonde. En plus, oser prononcer les noms GBAGBO, Simone Ehivet, BOHOUN Bouabré, Mamadou KOULIBALY, tenors du FPI lors de l’invasion de l’ouest en 2002 et, actuellement tabous dans certains milieux ivoiriens, voire occidentaux,en plus souligner leurs qualités d’hommes d’Etat relève de la gageure. Il fallait le faire; l’occasion s’est présentée; la personne indiquée était face à eux et les Wê de Belgique l’ont fait.

    Bravo et encouragements! Il ne faut pas taire les problèmes dont on souffre. Que cela soit un exemple pour tous, même les collabos… L’ouest, c’est une partie de notre pays, c’est aussi une partie de nous – mêmes. Nous sommes tous frappés par cette guerre lâche mais cette partie du pays en paye le plus lourd tribu.

    Merci frères et soeurs de Belgique, de l’avoir dit et dénoncé si vaillamment, face à qui de droit.

    Toussaint Zogo GOBA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.