Affaire Bettancourt -Perquisition : Comment Nicolas Sarkozy a appris la nouvelle ?

300px-Sarkozy

Domaine de Sagard

                                                                               Domaine de Sagard

Québec – A Québec où il se trouve actuellement chez son richissime ami le Canadien Paul Desmarais, 84 ans, et dont le pseudo est “parrain du Québec”, les oreilles de l’ancien président français ont sifflé. Selon nos informations, son avocat Me Herzog, considérant le décalage horaire, n’a pas voulu réveiller l’ex président. C’est donc au moment ou il faisait son footing, dès potron-minet, qu’il a décroché son téléphone portable. 

Comme vous le savez, le domicile, les bureaux et le cabinet d’avocats de l’ancien président ont été perquisitionnés hier matin. Dans le cadre de l’affaire Bettencourt, Nicolas Sarkozy a été perquisitionné trois fois mardi 3 juillet. 16e arrondissement, 8e arrondissement et Levallois-Perret. Des agents de la brigade financière et Jean-Michel Gentil, le juge de Bordeaux, se sont d’abord rendus au domicile de l’ancien président, la Villa Montmorency, dans le 16e arrondissement de Paris, avant d’enchaîner sur les autres.

Nicolas Sarkozy qui séjourne au domaine de Sagard, 75 km2 au coeur du Québec, propriété de la famille Desmarais n’a pas accueilli la nouvelle avec désinvolture et sérénité. Il a arrêté son footing. Du coup, il ne pourra profiter du terrain de son ami, qui compte 32 lacs. Desmarais comptait aussi parmi les invités de la soirée au Fouquet’s sur les Champs-Elysées au soir de l’élection de l’ex président, le 6 mai 2007. Il a été par ailleurs décoré de  la Légion d’honneur comme grand’croix, sa plus haute distinction. Seulement  2000 récipiendaires l’ont.

Nicolas Sarkozy avait affirmé sur RTL que sa confiance était “totale” envers Eric Woerth, ancien ministre, mis en examen sur ce dossier Bettencourt, démentant tout financement illégal de sa campagne de 2007, dont M. Woerth était le trésorier. Le juge Gentil doit déterminer s’il a menti.

Source : un article d’Allainjules