Publicités
Presse pro-Ouattara, oh honte!

Presse pro-Ouattara, oh honte!

Mensonge du journal patriote

Reconnaître qu’on s’est trompé, est une preuve d’humilité. Or, l’humilité précède la gloire, nous disent les Saintes écritures. En revanche, ne pas accepter son tort et persister dans son erreur, c’est s’exposer au ridicule, voire au grotesque.

De quoi s’agit-il ? Dans la présente, aux allures de revue de presse, revenons un peu sur ce qui a constitué la Une de la presse ivoirienne ces derniers jours : le faux scoop de l’arrestation du ministre Koné Katinan Justin au Cameroun.

En Côte d’Ivoire, il y a des organes de presse qui, selon l’expression ivoirienne consacrée « sont nées après la honte ». Au nombre de ceux-ci, la presse proche du régime d’Alassane Ouattara. Cette presse ignore tant et si bien le sens du mot «honte », qu’elle passe pour une presse exclusivement humoristique. Mieux, quoique dorlotée par le CNP (conseil national de la presse),  elle s’acharne à persister dans sa bêtise, même lorsqu’elle semble s’en être rendue compte. Faisant ainsi passer ses lecteurs, notamment les partisans d’Alassane Ouattara pour de véritables ignares.

C’est le journal ‘’le Patriote’’ qui, en premier, donne le ton, comme le mouton de tête qui entraine le reste du troupeau dans le précipice. A sa suite, ‘’Frat Mat’’, ‘’Le Nouveau Reveil’’, ‘’Le Jour Plus’’, pour ne citer que ceux-là, opèrent un tir groupé sur sujet : « Koné Katinan arrêté au Cameroun », puis ajoutent, confiants : « (…) il sera extradé vers la Côte d’Ivoire dans les heures qui viennent » – ‘’L’intelligent d’Abidjan’’ quant à lui, a eu plus de chance. Il a dû changer, in-extremis, sa Une, avouant au passage, dans un soulagement contenu : « (…) L’intelligent a évité la honte » – Et depuis, plus rien. En vain avons-nous attendu de voir à l’aéroport de Port-Bouët, le Ministre Koné Katinan, menotté et trimbalé à sa descente d’avion, comme ce fut le cas pour Lida Kouassi Moïse. Du coup, on aurait aussi vu le nouveau ‘’procureur de la république’’, Hamed Bakayoko, faire « la saison 2 » de son one-man-show sur TCI-1, oh honte !

Manque de pot pour eux, le ministre Koné Katinan Justin, porte-parole de Laurent Gbagbo est bel et bien libre de tous ses mouvements et n’a jamais été l’objet d’une quelconque arrestation. Le mis en cause lui-même se dit étonné par ce ‘’scoop’’annoncé comme celui du siècle présent par les laudateurs de la ouattarandie.

Peu importe, nos chers amis de « Le Patriote », ces mêmes qui eurent l’outrecuidance de partitionner la Côte d’Ivoire, toute honte bue, persistent et signent : « Koné Katinan Justin a bel et bien été mis aux arrêts au Cameroun, le vendredi dernier. S’il n’a pas été encore extradé, c’est parce que ses avocats s’activent avec la plus grande énergie(…) ». « L’expression », quant à lui, essayera de se disculper en écrivant : «Koné Katinan a été bel et bien arrêté puis relâché au Cameroun, mais pas dans le cadre des mandats d’arrêt internationaux émis par la justice ivoirienne ». Honte à eux, leur rêve, n’est pas devenu réalité.

Que retenir finalement de la déchéance dans laquelle ces journaux prospèrent, à l’image de ce régime qu’ils croient défendre ?

Ceci : tous les ivoiriens ne sont pas dupes, encore moins des « titrologues » patentés. Au-delà de ce plat infect que tentent de leur servir la presse d’Alassane Ouattara, ces ivoiriens sauront bien faire la part des choses, entre les soubresauts d’un régime en pleine noyade et la vérité qui approche à grands pas pour confondre les menteurs de la république anti-démocratique « made by » Alassane Dramane Ouattara.

Marc Micael

Infodabidjan.net

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :