Attaque ONUCI-FRCI à l'ouest

Suite à l’attaque de Dieba dans le département de Duékoué du Dimanche 17 au  Lundi 18 Juin, nous venons d’avoir la version  des faits tels qu’ils se sont passés.

Comme relatée par la presse, l’attaque  à été réelle et les auteurs bel et bien identifiés.

Voici les faits:

Le Dimanche  17 Juin vers 22hre à bord de deux  véhicules 4X4,  des éléments  FRCI font leur entrée dans le village de Dieba et font mouvement vers la buvette du Village ou les jeunes se retrouvaient.

Contrairement à ceux déjà rentrés chez eux à la maison compte tenu  de l’heure tardive, les 11 personnes  se trouvant sur  place ont vécu un enfer total. La famille propriétaire de cette buvette a payé un lourd tribu dans cette énième attaque des terroristes pro-ouattara. En effet, trois membres de cette famille ont étés mortellement agressés. Deux d’entre eux sont morts sur le coup et l’autre demeure dans un état très critique à l’heure actuelle. La troisième victime, une femme dans  la trentaine a été violée par ces sbires en treillis frci avant de se voir amputer une jambe.

Les victimes sont:

Feu-Kouhon Alexis 25 ans, père de 2 enfants

Feu-Yakou 30 ans, père de 3 enfants

Melle Zeba Tahou Nathalie, Violée et amputée de la Jambe par les FRCI, se trouve actuellement  à l hôpital de Duékoué.

Parmi les 8 autres personnes présentes, 6 d’entre elles ont été blessées par balle.

Le Lundi 18 Juin matin, les FRCI reviennent  à bord de 2  véhicules  4X4  accompagnés  d un détachement de l´ONUCI:

Approchant la famille des victimes, ils auraient demandé 1000 FCFA  comme droit pour enregistrer la peinte  de la famille contre X.  Trouvant injuste cette démarche  et traumatisée la famille ne s en revenait pas et refusa de donner les 1000 frcfa aux Frci.  Face à ce refus, la coalition Frci-Onuci quitte honteusement le village. Après leur départ, ce sont les Dozos qui ont fait irruption dans le village dans leur agitation propre à eux, comme relaté  dans la presse.   Les dozos se sont mis à tirer dans un premier temps en l’air avant de se mettre à arroser les villageois de balles réelles, faisant cette fois-ci 7 blessés. Ce qui porte à 14 le nombre total des blessés. Suite à cette attaque  les villageois gagnés par un traumatisme qui ne dit pas son nom, ont été obligés de fuir pour se refugier en brousse ou alors  converger  vers Duekoué, laissant derrière eux les deux Cadavres de la veille, qu’ils n’ont pas eu la possibilité d’enterrer.

Cette attaque selon les propos des FRCI et leurs supporteurs du RDR dans la région,  vise à traquer, à faire fuir la population en abandonnant leurs terres au FRCI qui les distribuent en toute impunité aux Burkinabé qui viennent chaque jour en convoi du Faso … Pendant que les Ivoiriens sont tués au quotidien par les hommes d’Alassane Dramane Ouattara à l’ouest de la Côte d’Ivoire, leurs terres sont redistribuées aux Burkinabés, parents de ce dernier. Ainsi va la démocratie que la Communauté dite Internationale nous a imposé dans notre cher et beau pays.

Un rapport de Kouassi Abou Jean-Noël

Pour l´Œil de Douékué

Infodabidjan.net

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.