La CPI a donc accordé le report demandé par le PR et son équipe de défense. J’ai rencontré le Président samedi dernier et nous avions évoqué cette possibilité. Je lui avais fait part, qu’en toute hypothèse, nous maintiendrons la mobilisation à La Haye pour le 18 juin et que nous aviserions sur le thème en fonction de la décision de la CPI.  Aussi nous serons au rendez vous lundi avec un mot d’ordre:

“LA LIBERTE PROVISOIRE POUR LE PRESIDENT”

comme demandé dans une autre requête. En effet la Cour peut prendre également cette décision, dans le respect de la procédure, et compte tenu qu’un pays a accepté les termes et conditions d’une telle situation et s’est proposé pour accueillir le PR.  Une grande mobilisation, dans le calme et la dignité, dans le strict respect des principes que nous a inculqué le président, sera un signe fort que les ivoiriennes, les ivoiriens et toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans le combat de Laurent Gbagbo, sont toujours présents pour défendre la Démocratie et la Souveraineté des peuples.

Chacun doit donc battre le rappel des uns et des autres pour faire du 18 juin une nouvelle étape dans la renaissance de la vraie Côte d’Ivoire.

 

Bernard Houdin

Conseiller Spécial   Représentant du Porte-parole Europe/Amérique

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.