Français : Basilique de Yamoussoukro (Côte d'I...
Français : Basilique de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire) vue intérieure; les piliers les plus sombres contiennent les hauts parleurs (Photo credit: Wikipedia)

La commémoration de l’an 1 de l’investiture d’Alassane Ouattara, autour du thème «Réconciliation et gouvernance de rupture», organisée lundi dernier à la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro par le président de l’Alliance Pour le Changement (APC), Alphonse Soro, n’a pu établir un bilan clair et net, après un an de gestion du pouvoir d’Etat. Notamment en matière de réalisation des nombreuses promesses électoralistes ; entre autres, la création de 1 million d’emplois, la gratuité des soins, la construction de 65000 classes, les pluies de milliards qui devraient tomber sur la Côte d’Ivoire, les centaines de milliards promis à chaque département, le désarmement et l’encasernement des FRCI et supplétifs dozos, la réduction des prix des denrées alimentaires, la réconciliation des Ivoiriens et autres.

Le mérite de cet évènement est qu’il a permis de savoir qu’après avoir échoué, le pouvoir Ouattara prépare des violences meurtrières contre le FPI et des pro-Gbagbo. L’objectif étant de faire taire à jamais, cette opposition significative. C’est ce qui ressort des déclarations du président de l’APC et de toute la délégation qui l’accompagnait. Dont entre autres, à côté de Soro à la table de séance, Louis Abonouan dit Empirus, Diabaté Béma, Da Sassan, respectivement députés à Brobo, Bouaké et Bouna ; Jérôme Koffi, président de la Fenujeci et Evariste Yaké, ex-membre de Lmp et autrefois exilé rentré du Ghana.

Pour que la mayonnaise prenne, Alphonse Soro a accusé le FPI de vouloir préparer un coup d’Etat. «Je vais vous dire la vérité. Si on n’a pas su tirer les leçons et les conclusions des un an de la gouvernance de Ouattara, il risque de ne pas faire 2 ans, parce que l’adversaire, l’ennemi ne dort pas. Et je voudrais dire à tous ceux qui sont de notre camp, c’est-à-dire du RHDP et de tous ceux qui soutiennent la politique de Ouattara de s’apprêter. Parce que la bataille contre l’ennemi va bientôt commencer. Ils veulent nous endormir et j’ai le droit de vous le dire», signale-t-il avant de poursuivre : «A l’heure où on vous parle, il y a des gens qui continuent d’avoir la photo de Gbagbo dans leurs bureaux. Il y a des gens qui ne reconnaissent toujours pas Ouattara comme leur président. A l’heure où je vous parle, il y a des gens qui prennent des pioches pour enlever tout le bitume que Ouattara a mis dans tout Abidjan. Aujourd’hui, il y a un sabotage dans l’administration et dans l’armée. A l’heure où je vous parle, les gens ne sont pas prêts pour nous. Ici à Yamoussoukro, les gens ont fait des réunions. Ils font de petites réunions pour réveiller les agoras et parlements. Soyez vigilants. A Abidjan, quand vous voyez des gens jouer aux boules (pétanque), c’est qu’ils sont en train de faire une réunion. Ils ont intoxiqué l’Afrique, ils ont intoxiqué l’Europe. Ils ont fait croire que c’est la France qui a installé Ouattara au pouvoir. Dans les campements, ils envoient des messages pour dire aux gens que c’est Gbagbo qui a gagné les élections. Donc il y a un sentiment anti-Ouattara qui est en train de se développer en Côte d’Ivoire. Camarades jeunes de Yamoussoukro et de Côte d’Ivoire, il est venu le temps de nous réveiller. (…)Tous les jours, Koua Justin annonce des coups d’Etat. Le FPI radicalise sa position». Et comme il fallait s’y attendre, Alphonse Soro a dévoilé le plan diabolique qui se prépare. «Le FPI veut mettre fin aux chantiers de Ouattara. Le FPI n’aime pas la paix. Ils le disent et ils ne le cachent pas. Ils disent que de la même manière dont on a empêché Gbagbo de gouverner, ils vont nous empêcher de gouverner. Il faut que le système Ouattara dégage les moyens de la lutte. Au-delà des chantiers, on doit tenir l’adversaire. On doit le harceler, le talonner perpétuellement, c’est à ce prix que Ouattara pourra gouverner tranquillement», a-t-il conseillé.

Pour passer donc à l’action et casser du FPI, il a annoncé la création d’un mouvement national dans les prochains jours.

Ouattara Abdul-Mohamed

Publicités

Une pensée sur “Incapable de répondre aux attentes du peuple: Ouattara prépare la violence contre le Fpi”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.