…du village au profit du RDR.

Détenu depuis 4 Jours par des éléments FRCI, M. N’guessan Assi Richard, militant du FPI vient d’être relâché de bonne heure ce matin. À l’heure actuelle, Il vient de  regagner son village Bécédi Brignan.

A la suite d’une dénonciation calomnieuse, accusé de détenir des armes à feu, et surtout d’entraîner une milice pro Gbabo dont il serait le chef, M. N’guessan Assi Richard a été arrêté par des éléments des FRCI d’Adzopé.

Après investigation, il semblerait que cette cabale honteuse aurait été orchestrée par des individus qui avaient intérêt à salir des membres LMP du village et sympathisants FPI, afin de pouvoir imposer une nouvelle direction RDR  du village de Bécédi Brignan.

D’après nos informations, cette cabale, qui avait peu de chances de réussir, sans cette mise en scène scabreuse, a été orchestrée par trois individus, un ancien chef du village, M. Ndia N’chobi Baudryard, devenu aujourd’hui RDR, Kouao Adou, alias John Kounor, un homme au casier judiciaire chargé, allant des petits aux plus grands délits, et un ressortissant guinéen, RDR également, surnommé Sidy, parce que son père s’appelle Diallo.

Leur objectif était d’arriver à évincer la direction politique actuelle du village et d’imposer une direction RDR, pour mieux le contrôler.

Sachant que par la voie légale ils ne seraient pas arrivés à leurs fins, ils ont préféré monter une fausse affaire, allant jusqu’à faire jeter en prison un innocent et même chercher d’autres personnes suspectées de « connivence » avec l’accusé, pour atteindre leur seul objectif : récupérer les rênes du village au profit du Rdr.

Mais la machination a été déjouée finalement, et ce matin, l’accusé, M. N’guessan Assi Richard, militant du FPI, après une incarcération de 4 jours, et certainement de mauvais traitements, vient d’être relâché.

Il nous a semblé important de dénoncer cette cabale, car nous sommes  officiellement dans l’opposition parce que l’on nous a imposé un président Rdr et un gouvernement par la force, mais à l’échelle du village, nous voulons continuer de défendre les valeurs vraies, celles du courage, du mérite, de l’intégrité pour que nos enfants puissent nous suivre et non ressembler à cette morale de coupeurs de route, et d’escrocs qui prend le dessus, qui impose la loi du plus fort, troquant la vérité pour le mensonge, la terreur d’un groupe remplaçant le vivre ensemble auquel nous étions habitués.

dernière information qui vient de nous parvenir, M. N’guessan Assi Richard, militant FPI qui a été libéré, est parti à Abidjan pour des soins, car il a reçu des coups de crosse de fusils !

©Correspondance de Shlomit Abel

Source : Allainjules

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.