Publicités
Syrie – Le soutien honteux des puissances occidentales et du Golfe aux terroristes

Syrie – Le soutien honteux des puissances occidentales et du Golfe aux terroristes

Un article d’Allainjules

Bashar al-Assad et sa femme Asma

On ne le dira jamais assez, ce qui se passe en Syrie est la résultante d’un soutien inconditionnel à des bandes armées, ces lâches, ces terroristes, ces renégats et ennemis de la Syrie, par des puissances étrangères. Le carnage d’hier est simplement un coup monté de l’extérieur, pour qu’il n’y ait jamais la paix en Syrie, surtout pour rendre le pays ingérable, ingouvernable. Quand ces gens perdent, ils sont prêts à tout pour accelérer la déstabilisation d’un pays tiers. Ambiance.

L’attentat d’hier à Damas ( quartier Qazzar au sud de la ville) a coûté la vie à 55 personnes (enfants, étudiants, militaires, femmes etc). On signale aussi près de 280 blessés. Des gens qui se rendaient à leur travail, des élèves à l’école. Bref, ce que la soi disant opposition syrienne ne veut pas. Et, que dit Paris qui sait pertinemment que cet attentat est l’oeuvre de ses protégés ? Pour nos petits monstres, ceci est en fait le résultat de la politique de…Damas. Pas étonnant mais toujours aussi cynique. Vivement une nouvelle équipe plus mesurée, même comme le futur locataire de l’Elysée annonce que, s’il y a une résolution de l’ONU, il engagera les troupes français là-bas. la Russie et la Chine ne le permettraient pas de toutes les façons . Selon le porte-parole du quai d’Orsay Bernard Valero:

La France condamne «fermement» le double attentat et impute au régime syrien «toute la responsabilité» des violences survenues en Syrie depuis plus d’un an. «Le régime porte toute la responsabilité des horreurs que connaît la Syrie», ajoutant, «En choisissant une répression aveugle et brutale, le régime s’est enfoncé dans une spirale de violences sans issue».

Et les terroristes ne s’engagent-ils pas vers une spirale sans issue de la violence, pire, en commettant des attentats ? Il est plus que temps que la Russie envoie elle aussi des forces spéciales sur place pour éradiquer cette vermine. Aucun pays au monde ne peut accepter que des terroristes sèment ainsi la mort en toute impunité.

Les vrais responsables de ce qui se passe en Syrie sont les Etats-Unis, la France, la Turquie et  les pays du Golfe. C’est inacceptable. Ces pays peuvent-ils admettrent sur le sol ce genre d’exactions ? Non. Pourquoi l’admettre donc ailleurs ?  Il ne faut pas se leurrer, le monde étant devenu un vaste village, il n’est pas exclu que cette violence se déporte ici même, chez nous, en France. Alors, de voir ceux qui tire les ficelles et mettent le feu, c’est à craindre le pire…

Accuser Damas d’être derrière cet attentat, ce que tente de faire cette pseudo opposition alors que cet acte criminel visait le siège du service des renseignements, c’est nous prendre pour des cons. Néanmoins, ces gens prendront bientôt la poudre d’escampette car, leur insuffisance se fait sentir de jour en jour, d’où ce dernier soupir qui en dit long sur leur incapacité. Quand des gens ne peuvent s’asseoir autour d’une table pour discuter, que peut-on attendre d’eux ? RIEN.

Source : Allainjules

Publicités

One Reply to “Syrie – Le soutien honteux des puissances occidentales et du Golfe aux terroristes”

  1. Vladimir Poutin, de nouveau président de la Russie, maintient son soutien à Damas.
    Les raisons du soutien russe au régime d’el-Assad
    Si Moscou pense que Damas fait encore rempart à l’islamisme que Poutine juge comme une immense menace, et malgré les espoirs entretenus par certains diplomates occidentaux il y a fort peu de chances que la position russe évolue à court terme. L’intérêt du Kremlin étant le maintien du statu quo. Pour de multiples raisons : Au niveau diplomatique, Vladimir Poutine se sert de la Syrie pour afficher la nouvelle puissance russe. Comme ils l’avaient fait en 2003 sur le dossier irakien. Les responsables russes s’opposent aux Occidentaux par principe autant que pour tenter d’établir une parité stratégique avec les États-Unis qui jusqu’ici se sont comportés comme s’ils étaient les seuls dirigeants du monde dans sa totalité. Ils le font d’autant plus facilement qu’ils estiment avoir été piégés par la résolution 1973 de l’ONU qui a autorisé, en mars 2011, l’utilisation de la force en Libye. Ils considèrent – officiellement en tout cas – que les Français, les Britanniques et les Américains ont sur interprété le texte en détruisant l’infrastructure libyenne, en massacrant des centaines de milliers de civiles libyens et en lynchant et assassinant le leader de la Jamahiriya arabe libyenne pour y installer le chaos total.
    En augmentant la protection du seul État de la région allié de l’Iran qui jusqu’ici a montré qu’il savait se défendre, rendant problématique d’éventuels actions de représailles que l’Entité sioniste voudrait exercer sur le Hezbollah et les alliés locaux de Téhéran, les responsables russes rendent plus difficile une intervention militaire, qu’ils ont toujours désapprouvée, contre les installations nucléaires de la république islamique. Enfin, après avoir perdu l’Égypte de Sadate et la Libye de Kadhafi, Moscou conserve avec Bachar el-Assad son dernier levier diplomatique dans la région.
    Les racines stratégiques pour la Russie qui ont conduit à la protection diplomatique offerte au président syrien dans l’enceinte des Nations unies à aussi des racines économiques et géostratégiques. Les livraisons d’armes, incessantes depuis le début du soulèvement, ont le double avantage de rapporter des dollars et de réduire à néant les sanctions prises par les pays occidentaux et arabes. Quand à la base navale de Tartous, héritage de la guerre froide, elle constitue un pied-à-terre méditerranéen pour la flotte russe non négligeable.
    La Russie combat les saboteurs de la mise en place du plan de paix. Sa vision de la Syrie est claire, non viciée et juste même dénoncée par la propagande injuste émise par la Ceri, le spécialiste du Moyen-Orient Jean-Pierre Filiu qui continue d’émettre ce que voudrait continuer d’émettre Alain Juppé dont la fonction de Ministre des Affaires Etrangères Françaises doit cesser avec la prise de pouvoir de François Hollande nouveau Président qui en fait ne sera comme il est déjà dit qu’un simple Premier Ministre pareillement à son prédécesseur Nicolas Sarkozy. C’est encore et toujours l’Empire de l’Etat profond des Etats-Unis qui continuera à diriger les destinés de la France qui n’est pas capable de réaffirmer sa souveraineté. Certains pensent que le Kremlin fait monter les enchères sur le dossier syrien et qu’il monnayera à bon prix sa reddition au moment opportun. En attendant, chaque veto russe est suivi par une intensification des actes terroristes pour provoquer la réponse du gouvernement syrien de protéger son peuple accusé de répression par la propagande occidentale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :