Malgré toutes les tentatives du Seigneur en vue de se rapprocher de cette créature aussi insignifiante qu’était le roi Pharaon, il ne voulait pas du tout entendre raison, surtout en ce qui concernait le départ immédiat et sans condition, d’un peuple que Dieu voulais coute que coute utiliser et investir d’une mission sacerdotale et historique.

Tout comme vous aujourd’hui M. le président de France, vous n’êtes pas du tout prêt á lâcher de si tôt, ce petit peuple de Côte d’ivoire, qui pourtant, ne vous demande rien d’autre, que de le laisser jouir du fruit de ses propres labeurs.

Souvenez-vous, monsieur le président de France, que Dieu ait mit 400 ans à laisser le pharaon dominer sur Israël, tout comme la grande France exerça pendant 50 ans, son droit de colonisateur sur le petit peuple de Côte d’ivoire.

Tout comme en Egypte, le pouvoir en place, tirait toute sa providence et toutes ses ressources vitales des durs labeurs d’un peuple qui lui était entièrement soumis, de même aussi, la France tire á peu près, 40 pour cent de ses ressources vitales, des pénibles souffrances du peuple ivoirien.

Tout comme le roi Pharaon faisait semblant de ne pas comprendre le cri de cœur d’un peuple resté longtemps en souffrance dans l’esclavage, de même aussi, vous faites semblant de ne pas comprendre que le colonialisme est un fardeau pénible á supporter et qu’á un moment donné, il faudrait bien songer á y mettre fin.

Tout comme le roi Pharaon jouait avec Dieu, á un jeux dangereux, en faisant semblant d’accepter le départ définitif du peuple juif, de même aussi, le gouvernement français, fit semblant en 1960, d’avoir autorisé à la Cotre d’ivoire, son indépendance totale et son autonomie définitive

Tout comme, a un moment donné, Dieu se souvint du peuple juif et de tout ce que lui faisait subir le roi Pharaon et son gouvernement, de même aussi, l’Eternel Dieu s’est souvenu du peuple ivoirien en souffrance entre vos mains, depuis 50 ans.

Et de même, que pour libérer les juifs de l’esclavagisme égyptien, Dieu trouva un homme dévoué a la cause des esclaves, c’est à dire Moise, de même aussi, pour libérer la Cote d’ivoire de la colonisation française, le Seigneur suscita une personne perspicace et visionneuse, répondant au nom, de M. Koudou Laurent Gbagbo.

Souvenez-vous M. le président de France, qu’il n’existait aucune similarité entre les deux personnalités; c’est à dire, entre la personne de Moise et celle du roi Pharaon. Moise n’était rien de plus qu’un fils d’esclave, tandis que, Pharaon lui, était de race royale. Tout comme M. Koudou Laurent Gbagbo n’est rien d’autre qu’un fils de paysan, alors que vous, vous êtes né pour régner. Moise ne représentait donc RIEN devant le roi d’Egypte, alors que Pharaon lui, était plus que TOUT, en présence de Moise.

M. Koudou Laurent Gbagbo aussi, ne représente rien d’autre à vos yeux, qu’un simple président, d’un pays en voie de développement, tant dis que vous, vous êtes à ses yeux et aux yeux de tous d’ailleurs, le président actuel, de la 5 ème puissance du monde.

Moise n’avait donc a cet effet, PERSONNE d’autre sur qui compter, hormis, l’ETERNEL DIEU SEUL, tandis que Pharaon avait TOUT LE MONDE avec lui, sauf DIEU SEUL.

C’est pareil pour M. Koudou Laurent Gbagbo, qui n’est comprit de PERSONNE a part l’ETERNEL DIEU seul, alors que vous, vous avez le soutien de toutes les grandes puissances du monde, y comprit même, celui des organisations africaines et toute la communauté internationale.

Pourtant, pour votre information monsieur le président de France, Moise a pu vaincre le roi Pharaon d’une manière très lamentable et d’une façon tellement spectaculaire, qu’aucun mortel ne pouvait l’imaginer. M. le Président de la république de France, vous et toutes vos troupes armées, serez vaincus de la même manière, dans un futur très proche, par celui que le monde entier appellera un jour.

<< Le Dieu de Koudou Laurent Gbagbo>>. Ce sera tellement spectaculaire, que je fus suscité pour vous le dire.

Car, de même que, Dieu suscita Aaron pour être prophète de Moise devant le Pharaon, de même aussi, je fus suscité par le Seigneur comme prophète, devant M. Koudou Laurent Gbagbo. J’ai pour mission de porter à votre connaissance, ce que Dieu va faire de vous et de vos autres acolytes de déstabilisateurs, au cas où, comme votre ancêtre Pharaon, vous tentez encore une fois, de récupérer par la force, le peuple que Dieu s’est choisi pour cette mission de la dernière moisson.

Monsieur le président de France, sachez tout d’abords, que lorsque vous lancerez votre dernière tentative d’anéantir ce peuple ivoirien, qui est d’ailleurs entrain d’échapper a votre contrôle depuis quelques temps, les deux tiers de votre armée seront engloutis dans la mort, au 7 eme jour des combats. Bien avant cet instant, vous aurez certes, un semblant de victoire et vous vous féliciterez pour cela. Beaucoup de villes du pays de M. Laurent Gbagbo tomberont entre vos mains et vous vous efforcerez par votre pouvoir, à réduire notre espoir de voir des jours meilleurs.

Pendant 6 jours d’affilés, vous ferrez vivre un vrai enfer aux ivoiriens.
Mais le 7eme jour à minuit, L’éternel Dieu renversera la tendance.

Le Seigneur fera gronder les tonnerres de sa colère et vous serez tous anéantis aux deux tiers, en ce qui concerne uniquement que l’armée française.

Contrairement au roi Pharaon, on vous épargnera d’un tiers, mais ce sera afin que ces un tiers, puissent aller rendre témoignage de la puissance de Dieu, à tous les autres français qui n’auraient pas été présents sur le champ de bataille.

Quant à vous monsieur le président de France, en ce qui vous concerne personnellement,
Après ces choses, ainsi parle le Seigneur:

<< Je te contraindrai à la démission. Et pour cela, moi l’Eternel, je susciterai des collectivités syndicales, sociales et politiques de ton pays et d’ailleurs, et elles réclameront ton départ prématuré du pouvoir. Je te ferai passer 7 jours dans le coma et ce sera dans un coma très profond. >>

Monsieur le président de France, Dans ma lettre précédente, je vous disais que je n’étais pas autorisé à vous relater votre vie, si jamais vous étiez revenu enfin de ce coma profond.

Mais maintenant que j’en ai l’autorisation, je vais vous le dire. Monsieur le président de France, ainsi parle le Seigneur:

<< Du retour de ton coma profond, moi l’Eternel, je te ferai perdre l’usage de plusieurs membres de ton corps. Tu seras à cet effet, d’abord sourd, ensuite je t’arracherai le pouvoir de parler et tu deviendras muet. Puis tu auras par-dessus, ta main gauche et le pied gauche paralysés. Et pour finir, je te ferai perdre totalement l’usage de toutes tes fonctions psychiques. Ce sera ainsi pour toujours et a jamais afin qu’on apprenne à me craindre.>>

Monsieur le président de France, toute cette expression divine, signifie que, vous serez d’abord sourd-muet, ensuite, paralysé et mongole. Dans votre tête, toutes les fibres centrifuges et tous les nerfs centripètes, seront en situation de total encombrement.

En réalité, vous serez mongole pour tout le reste de votre vie, dit le Seigneur. Et comme le dirait l’autre,

<< Vous serez complètement toc-toc et totalement bête-bête>>.

Vous allez perdre réseau pour tout le reste de votre vie et vous comprendrez ce que signifie réellement cette parole biblique qui dit: NE COURREZ JAMAIS LE RISQUE DE LUTTER CONTRE DIEU. PAROLE DU SEIGNEUR.
Monsieur le président de France, je vous en supplie, n’attaquez pas la Côte d’Ivoire et vous vous éviterez ainsi beaucoup d’ennuis.

Prophète Malachie, esclave de Jésus et défenseur des droits de Dieu.

Source: abidjandirect

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.